Commission de
la Solidarité Olympique

Mission

La Solidarité Olympique a pour but de prêter assistance à tous les Comités Nationaux Olympiques (CNO) dans le cadre des programmes de développement destinés aux athlètes, particulièrement à ceux qui en ont le plus grand besoin, Ce soutien prend la forme de programmes à multiples facettes dont la priorité est le développement de l’athlète, mais également la formation des entraîneurs et des dirigeants sportifs, et la promotion des valeurs olympiques (Charte olympique, Règle 5).

La commission de la Solidarité Olympique est chargée de définir les principales stratégies de la Solidarité Olympique et de gérer ses activités, en approuvant notamment les programmes et les budgets y afférents et en supervisant leur mise en œuvre. Elle bénéficie d'une autonomie financière, technique et administrative, et rend compte à la commission exécutive et au président du CIO, en les tenant régulièrement informés des principales décisions prises, comme l'approbation des programmes et budgets pour les plans de la Solidarité Olympique. La commission de la Solidarité Olympique s'appuie sur le bureau international de la Solidarité Olympique à Lausanne pour appliquer, suivre et coordonner les décisions prises.

La commission de la Solidarité Olympique gère les programmes adoptés par la Solidarité Olympique dont les objectifs sont, comme le stipule la Charte olympique (Règle 5), de contribuer à :

  • promouvoir les principes fondamentaux de l'Olympisme ;
  • assister les CNO dans la préparation de leurs athlètes et de leurs équipes en vue de leur participation aux Jeux Olympiques ;
  • développer les connaissances techniques sportives des athlètes et des entraîneurs ;
  • améliorer le niveau technique des athlètes et des entraîneurs en coopération avec les CNO et les FI, y compris par le moyen de bourse ;
  • former des administrateurs sportifs ;
  • collaborer avec les organisations et les entités poursuivant ces objectifs, en particulier par l'éducation olympique et la propagation du sport ;
  • créer, en cas de besoin, des installations sportives simples, fonctionnelles et économiques en coopération avec les organismes nationaux ou internationaux ;
  • soutenir l'organisation de compétitions de niveau national, régional et continental régies ou patronnées par les CNO et assister les CNO dans l'organisation, la préparation et la participation de leurs délégations aux Jeux régionaux et continentaux ;
  • encourager les programmes conjoints de coopération bilatérale ou multilatérale entre CNO ;
  • inciter les gouvernements et les organisations internationales à inclure le sport dans l'aide officielle au développement ;
  • soutenir les athlètes qui sont réfugiés.

Ces programmes sont administrés par la commission de la Solidarité Olympique.

CNO : TROIS MÉTHODES DE SOUTIEN

Les trois secteurs – programmes mondiaux, programmes continentaux et subsides du CIO pour la participation des CNO aux Jeux Olympiques et aux Jeux Olympiques de la Jeunesse – mis à disposition par la Solidarité Olympique fonctionnent de manière autonome et se complètent les uns les autres. Ils couvrent les objectifs des CNO qui sont principalement d’améliorer leur fonctionnement et leur capacité organisationnelle, de créer ou de développer des structures fonctionnelles, d’organiser des stages de formation à différents niveaux et de bénéficier de moyens techniques et financiers à mettre au service de leur athlètes.

En savoir plus à propos de la Solidarité Olympique et sa ligne d'action

Composition

Président

Membres

Directeur en charge

  • Directeur de la Solidarité Olympique et des relations CNO

La Solidarité Olympique

Cyclisme sur piste à Londres 2012
La Solidarité Olympique redistribue la part des droits de diffusion des Jeux Olympiques par le biais de programmes offerts aux 206 Comités Nationaux Olympiques. Tous les programmes de la Solidarité Olympique ont pour ambition de développer et promouvoir le sport à travers le monde et d'encourager la participation des athlètes aux Jeux Olympiques.
En savoir plus
back to top