Six athlètes français à suivre aux Championnats d’Europe de Munich 2022

Les Championnats d’Europe multisports vont réunir près de 5 000 athlètes dans neuf sports à Munich, du 11 au 21 août. Les athlètes français sont particulièrement attendus sur cette échéance continentale programmée à deux ans des Jeux Olympiques de Paris 2024. Olympics.com vous en présente six qui sont à suivre.

Par Nicolas Kohlhuber
Photo de Getty Images

Les meilleurs cyclistes, gymnastes, grimpeurs, pongistes, triathlètes, rameurs, athlètes, céïstes et volleyeurs de plage d'Europe ont rendez-vous à Munich du 11 au 21 août.

Les Championnats d'Europe multisports vont réunir près de 5 000 athlètes dans la capitale bavaroise, où les Français peuvent espérer remporter de nombreuses médailles.

Olympics.com vous en présente six qui sont particulièrement attendus outre-Rhin.

LIRE AUSSI - Tout savoir sur les Championnats d'Europe de Munich 2022

Sasha Zhoya (athlétisme)

C’est avec le statut de favori que Sasha Zhoya va participer à ses premiers Championnats d’Europe d’athlétisme. Aucun Européen n’est allé plus vite que lui sur 110 m haies cette année.

Asier Martinez a peut-être remporté la médaille de bronze aux Championnats du monde à Eugene le mois dernier, il a réalisé le même chrono que le hurdleur de 20 ans aux Championnats de France : 13,17 s.

Sasha Zhoya y avait fait sensation en décrochant le premier titre de sa carrière chez les seniors. Pour sa première saison à ce niveau, le Français a impressionné en s’adaptant rapidement aux haies de 106 cm.

Le champion du monde juniors n’a peut-être pas atteint la finale planétaire dans l’Oregon, il est quand même dans le top 10 des meilleurs performeurs de la saison. Encore en apprentissage, le grand espoir de l'athlétisme français est déjà attendu aux côtés des meilleurs.

Le natif de Perth va maintenant tenter d’assumer ce rang en terminant un premier été très chargé chez les seniors avec une médaille continentale autour du cou. Il aura en tous cas fort à faire, car le champion d'Europe en titre n'est autre que son compatriote Pascal Martinot-Lagarde, également aligné à Munich.

À LIRE AUSSI : Cinq choses à savoir sur Sasha Zhoya

Jimmy Gressier (athlétisme)

Jimmy Gressier va aussi participer à ses premiers Championnats d’Europe d’athlétisme sur 10 000 m. Mais il est un déjà un habitué des épreuves continentales. Dans les différentes catégories d’âge, il a déjà décroché neuf médailles d’or aux Championnats d'Europe de cross.

Le Nordiste a aussi été sacré champion d’Europe du 5 000 m et du 10 000 m chez les U23 en 2019. L’athlète de 25 ans va maintenant tenter de débloquer son compteur chez les seniors sur la piste du mythique Olympiastadion de Munich. Il y arrive avec le plein de confiance.

Le natif de Boulogne-sur-Mer a été le deuxième meilleur européen des Championnats du monde en terminant onzième à une seconde du Belge Isaac Kimeli. Surtout, Jimmy Gressier a déjà remporté une épreuve continentale cette année. Le Français a gagné la Coupe d’Europe du 10 000 m qui était organisée à Pacé, dans l’Ile-et-Vilaine, au mois de mai.

Ce jour-là avec un chrono de 27 min 24 s 51, le Nordiste avait réalisé les minima mondiaux, battu son record personnel et établi la troisième meilleure performance européenne de la saison.

Loana Lecomte (VTT)

À Munich, Loana Lecomte vise une première médaille dans un grand championnat. La vététiste qui avait terminé à la première place du classement général de la Coupe du monde l’an passé en a fait sa priorité.

La sixième des Jeux Olympiques de Tokyo 2020, en 2021, a renoncé aux courses de Valnord, Snowshoe et Mont-Sainte-Anne pour arriver dans un état de forme optimal. La native d’Annecy pourra compter sur sa fraîcheur et une confiance au top.

Loana Lecomte reste sur deux succès consécutifs sur la distance olympique. Pour sa deuxième saison en Coupe du monde, elle a surtout fait preuve d’une incroyable régularité. Toutes épreuves confondues, la Française n’a terminé en-dehors du top 5 qu’à une reprise : c’était quand elle a abandonné la course short-track d’Albstadt à cause d’une chute. Cette série aurait pu lui permettre de prendre la tête de la Coupe du monde sans ses récentes impasses.

La vététiste de 22 ans est une des principales favorites à la succession de Pauline-Ferrand Prévot, sa compatriote qui est la double championne d’Europe en titre.

À LIRE AUSSI : Loana Lecomte, un compteur à débloquer à Leogang

Simon Gauzy (tennis de table)

Simon Gauzy aura plusieurs occasions de s’illustrer aux Championnats d’Europe de tennis de table. En Allemagne, le pays où il évolue avec son club d'Ochenhausen, le natif de Toulouse sera engagé sur trois tableaux : simple hommes, doubles hommes et doubles mixtes.

Le 26e mondial a déjà été médaillé dans deux de ces trois épreuves au niveau continental : l'argent en simple en 2016 et le bronze avec Prithika Pavade en doubles mixtes l’an passé.

Son association avec la jeune star du tennis de table français avait très bien fonctionné et sera reconduite cette année. Ils avaient vu les portes de la finale se refermer devant eux après une défaite en cinq manches contre les Slovaques Lubomir Pistej et Barbora Balazova.

Simon Gauzy a déjà fait partit du top 10 mondial, et une performance aux Championnats d’Europe pourrait lui montrer la voie pour s’en rapprocher à nouveau.

Cassandre Beaugrand (triathlon)

Cassandre Beaugrand est dans la forme de sa vie ! Elle reste sur trois podiums consécutifs en World Triathlon Championships Series. Si la Française a participé au sacre des Bleus aux Championnats du monde de relais pour la quatrième fois d’affilée, elle a aussi obtenu son deuxième succès sur le circuit planétaire après Hambourg en 2018.

La triathlète de 25 ans a profité de sa domination sur la course à pied et d'un format sprint qui lui convient bien pour s'imposer à Leeds au mois de juin. Elle avait parfaitement récupéré d'une chute à Yokohama le mois précédent pour dominer l’épreuve anglaise puis confirmer au Canada.

À Montréal, juste avant le sacre en relais, Cassandre Beaugrand n’est passée qu’à trois secondes d’un deuxième succès consécutif. Elle a terminé deuxième juste derrière la vice-championne olympique en titre Georgia Taylor-Brown.

Aux Championnats d’Europe, une compétition où elle a pris la troisième place en 2018, la Française peut espérer enchaîner en individuel. Et confirmer la bonne forme du collectif français en relais mixte. Les Tricolores avaient décroché le bronze aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020, en 2021, et s’annoncent redoutables avec des individualités comme Léo Bergère, Léonie Périault ou Vincent Luis.

Oriane Bertone (escalade)

L’équipe de France d’escalade pourra une nouvelle fois compter sur sa jeune génération et notamment Oriane Bertone. La Française occupe la sixième place de la Coupe du monde de bloc. Elle a obtenu ce classement grâce à sa série de quatre podiums pour commencer la saison. La grimpeuse de 17 ans avait notamment pris la deuxième place derrière Natalia Grossman à Séoul.

Cette performance lui avait permis de confirmer après une première saison déjà remarquée chez les seniors. Tout comme son compatriote Mejdi Schalck qui a décroché son premier succès en Coupe du monde, la Française aura plusieurs occasions de briller à Munich avec le bloc, la difficulté et la nouvelle épreuve combinée qui est inscrite au programme olympique des Jeux de Paris 2024.

En 2019, Oriane Bertone avait décroché le titre continental dans ces deux épreuves chez les jeunes. Une performance qu’elle va tenter de confirmer chez les seniors comme elle est parvenue à le faire en Coupe du monde.

À LIRE AUSSI : Oriane Bertone - Mejdi Schalck, les nouvelles stars de l'escalade française

VIVEZ OLYMPIQUE. À 100 %.

Événements sportifs en direct gratuitement. Accès illimité aux séries. Les actualités et les temps forts olympiques en exclusivité