Le nouveau système de qualification de la boxe pour les Jeux de Paris 2024 est approuvé

La commission exécutive du Comité International Olympique (CIO) a approuvé aujourd'hui le nouveau système de qualification de la boxe pour les Jeux Olympiques de Paris 2024 à l'issue d'un point de situation complet sur ce sport et plus particulièrement sur les problèmes de gouvernance constatés au sein de l'Association internationale de boxe (IBA).

IOC/Greg Martin

Le parcours des boxeurs jusqu'aux Jeux de Paris 2024 approuvé

Après avoir décidé en juin dernier que les épreuves de qualification olympiques et le tournoi de boxe pour les Jeux de Paris 2024 ne seraient pas placées sous l'autorité de l'IBA, la commission exécutive du CIO s'est vu présenter un nouveau modèle de qualification, lequel a été approuvé lors de sa réunion tenue à Lausanne.

Élaboré par le CIO en étroite coopération avec des spécialistes de la boxe, le nouveau système de qualification repose sur une qualification directe via certaines compétitions, avec notamment le recours à des événements multisports régionaux destinés aux Comités Nationaux Olympiques (CNO) comme tournois de qualification olympiques pour la boxe. Ce n'est donc pas l'IBA qui sera responsable des tournois de boxe dans les événements suivants, et de nouvelles dispositions seront prises en accord avec les organisateurs des compétitions en question :

  • Jeux panaméricains – Santiago 2023
  • Jeux européens – Cracovie 2023
  • Jeux du Pacifique – Honiara 2023
  • Jeux asiatiques – Hangzhou 2022 (organisés en 2023)
  • ACNOA (Afrique) – événement multisports à confirmer.

Une fois la phase continentale pour l'attribution des places de qualification terminée, deux tournois de qualification mondiaux auront lieu en 2024.

Le nouveau processus de qualification pour les Jeux Olympiques privilégie les boxeurs, en réduisant la complexité du processus de qualification grâce à l'utilisation de compétitions régionales existantes et en offrant jusqu'à trois possibilités de qualification, ce qui permet de garantir en définitive un parcours juste et équitable pour tous les boxeurs.

Inquiétudes persistantes concernant l'IBA

Les diverses préoccupations du CIO concernant la gouvernance de l'IBA, notamment s'agissant du processus d'arbitrage et de jugement et de la dépendance financière de la fédération vis-à-vis de l'entreprise publique Gazprom, sont toujours d'actualité.

Un rapport a également été présenté aujourd'hui aux membres de la commission exécutive du CIO sur les problèmes en lien avec la gestion des compétitions et les processus d'arbitrage et de jugement, tels que relevés par des experts indépendants lors du tournoi de boxe des Jeux du Commonwealth organisés récemment à Birmingham.

Il a été noté par ailleurs que l'IBA n'avait pas fait de réels efforts pour respecter et mettre en œuvre la feuille de route établie par la commission exécutive du CIO en décembre 2021 concernant la gouvernance de l'IBA.

Par conséquent, la commission exécutive du CIO a adressé une lettre à l'IBA, l'informant des vives préoccupations du CIO. À l'heure actuelle, la boxe n'est pas inscrite au programme des Jeux Olympiques de Los Angeles 2028 et, en l'absence de réelle évolution, la commission exécutive du CIO n'est pas en mesure de revenir sur cette décision. La lettre sera envoyée aux CNO et aux fédérations nationales de boxe.

back to top