Les principes relatifs aux systèmes de qualification pour Gangwon 2024 et Milano Cortina 2026 discutés par la commission exécutive du CIO le premier jour de sa réunion

Les principes relatifs aux systèmes de qualification pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse d'hiver de Gangwon 2024 et les Jeux Olympiques d'hiver de Milano Cortina 2026 étaient aujourd'hui à l'ordre du jour de la première des deux journées de réunion de la commission exécutive du Comité International Olympique (CIO), tenue à la Maison Olympique à Lausanne, Suisse, et à laquelle certains membres de la commission ont participé à distance.

IOC/Greg Martin

Ces principes sont conçus pour aider les Fédérations Internationales (FI) à élaborer leurs propres systèmes de qualification et pour être appliqués de manière cohérente dans tous les sports. Selon la Charte olympique, chaque FI est tenue d'établir, pour son sport, des règles pour la participation aux Jeux Olympiques, y compris des critères de qualification.

Milano Cortina 2026

Les principes pour Milano Cortina 2026 ont été approuvés par la commission exécutive du CIO aujourd'hui et peuvent être consultés ici .

Créés pour donner aux meilleurs athlètes du monde une chance équitable de participer aux Jeux Olympiques, les principes relatifs aux systèmes de qualification garantissent une représentation universelle et un accès égal aux épreuves de qualification, avec un nombre minimum de possibilités de se qualifier et un délai maximum de deux ans pour que les épreuves de qualification aient lieu.

Les systèmes de qualification par sport et par discipline seront soumis à l'approbation de la commission exécutive du CIO au plus tard en septembre 2023, mais Milano Cortina 2026 devraient devenir les Jeux d'hiver les plus équilibrés de l'histoire en matière de représentation hommes-femmes. Le programme des sports et des épreuves comprendra un nombre record d'épreuves féminines et ces Jeux seront l'édition d'hiver la plus équilibrée en termes de représentation hommes-femmes à ce jour, avec 47 % de femmes en lice.

Gangwon 2024

En ce qui concerne Gangwon 2024, les principes relatifs aux systèmes de qualification ont été approuvés par la commission exécutive du CIO en octobre 2021, mais certaines modifications ont été convenues lors de la réunion d'aujourd'hui, qui a également vu l'approbation de systèmes de qualification par discipline pour le hockey sur glace (tournoi à 3 contre 3), le biathlon, le patinage, le ski et le snowboard, ainsi que pour le bobsleigh et le skeleton.

Les systèmes de qualification pour le hockey sur glace (tournoi de 6 équipes), la luge et le curling avaient déjà été approuvés par la commission exécutive du CIO (respectivement le 12 novembre 2021 et le 24 juin 2022).

Tous les systèmes de qualification reflètent le programme des épreuves approuvé par la commission exécutive du CIO en février 2021.

Le document complet, y compris les changements apportés aux principes relatifs aux systèmes de qualification, peut être consulté ici.

Gangwon 2024 garantira une participation de 50 % d'hommes et de 50 % de femmes ainsi qu'un nombre égal d'épreuves masculines et féminines, dans le droit fil de l'égalité totale entre les sexes déjà atteinte pour Lausanne 2020.

Changement de nationalité 

La commission exécutive du CIO a décidé d’approuver le changement de nationalité d’un athlète en vue des Jeux Olympiques de Paris 2024. Il s’agit de :

  • Dominick Cunningham – gymnastique – de la nationalité britannique à la nationalité irlandaise.

Elle a accordé la dérogation demandée à la période d'attente nécessaire de trois ans, après accord de la Fédération Internationale et des Comités Nationaux Olympiques concernés, et ce conformément au paragraphe 2 du texte d'application de la Règle 41 de la Charte olympique. 

Minute de silence

Le président du CIO, Thomas Bach, a ouvert la réunion de la commission exécutive du CIO en demandant une minute de silence pour honorer la mémoire des 11 victimes israéliennes et du policier allemand qui ont perdu la vie lors de l'attaque terroriste aux Jeux Olympiques de Munich 1972.

Il a également demandé aux membres de la commission exécutive d'avoir une pensée à la mémoire des membres honoraires du CIO Patrick Chamunda et Ottavio Cinquanta, qui sont récemment décédés.

Lundi 5 septembre, le président du CIO était l'un des orateurs d'une cérémonie tenue en Allemagne pour marquer le 50e anniversaire de l'attentat, qu'il a qualifié de "jour le plus sombre de l'histoire olympique".

back to top