Journée internationale de la jeunesse : Omar Bassyouni, jeune leader du CIO, crée un monde plus inclusif grâce au tennis de table

Cette année, la Journée internationale de la jeunesse met l'accent sur l'inclusion. Omar Bassyouni, jeune leader du CIO, nous explique comment il se sert du tennis de table pour lutter contre les inégalités et améliorer l'accessibilité pour les personnes en situation de handicap.

Omar Bassyouni joue au tennis de table depuis l'âge de cinq ans. Pendant plus de 20 ans, il a profité des nombreux avantages que confère la pratique de ce sport sur les plans physique, social et émotionnel. Aujourd'hui, il veille à ce que les autres puissent en faire autant.

Responsable du développement de ce sport auprès de la Fédération internationale de tennis de table (ITTF), Omar Bassyouni fait également partie du programme des jeunes leaders du Comité International Olympique (CIO). Soutenu par son partenaire fondateur, Panasonic, cette initiative fournit en effet aux entrepreneurs sociaux en herbe un financement de départ ainsi que des possibilités d'apprentissage et de mentorat afin de lancer des projets qui tirent parti du pouvoir du sport pour faire une différence au sein de leurs communautés.

Pour Omar Bassyouni, il s'agit de promouvoir l'inclusion et de réduire les inégalités dans sa ville natale d'Alexandrie, en Égypte, grâce au lancement de "Ramp-Up !" – une académie de tennis de table qui permet aux personnes en situation de handicap de se retrouver pour pratiquer ce sport dans un environnement sûr et accessible.

"Je souhaitais vraiment soutenir ma communauté, parce que j'ai vu l'impact positif de la pratique du handisport dans certains pays européens et je voulais recréer cette même ambiance ici même [à Alexandrie]", explique-t-il.

Et de poursuivre : "Nous proposons des séances de tennis de table aux personnes souffrant de tous types de handicaps. Nous fournissons tout l'équipement adapté, un lieu accessible, et parfois nous organisons aussi le transport pour celles et ceux qui ont des difficultés à se déplacer. Nous leur offrons donc toutes les conditions nécessaires pour qu'ils aient la possibilité de pratiquer ce sport, à savoir les mêmes possibilités que les personnes valides.

Nous voulons qu'ils soient inclus socialement, et non exclus, et c'est pourquoi nous avons créé cette ambiance où tout le monde peut pratiquer le tennis de table en toute sécurité, et où chacun peut être sûr que cette chance lui est offerte et qu'elle peut réellement changer sa vie."

Pour développer son initiative "Ramp-Up !", Omar Bassyouni s'est inspiré de son travail avec l'ITTF. En effet, il a pu constater pour la première fois le pouvoir du handisport lors de sa participation aux Championnats africains de para tennis de table à Agadir, au Maroc, en 2015.

"C'était la première fois que je voyais du para tennis de table", confie-t-il. "Cette expérience a eu un impact considérable sur moi. J'ai réellement vu comment le sport pouvait donner du pouvoir à tout un chacun, comment il pouvait changer des vies, comment il pouvait sensibiliser la population et, surtout, comment il pouvait réaliser les rêves de bon nombre de personnes. J'ai eu la chance de voir de quelle manière les athlètes en situation de handicap surmontaient tous les défis et les difficultés qu'ils rencontraient et réussissaient à en tirer le meilleur parti pour leur vie de tous les jours."

Et d'ajouter : "Vous pouviez voir la passion, vous pouviez sentir la motivation dans les compétitions. Cela m'a énormément inspiré, c'est ce que j'essaie également d'offrir aux membres de ma communauté."

IOC

Le sport, un outil puissant pour réduire les inégalités

Ayant constaté de visu l'impact positif que pouvait avoir le tennis de table, Omar Bassyouni croit fermement en la capacité du sport à contribuer à la résolution de problèmes sociaux urgents, en particulier ceux mis en évidence par les Objectifs de développement durable (ODD) fixés par les Nations Unies, comme la réduction des inégalités.

"Le sport est un outil très puissant lorsqu'il s'agit de promouvoir les ODD et de soutenir les communautés", précise-t-il. "Grâce à ce programme, je crois que nous pouvons contribuer à l'inclusion sociale, et aussi à la sensibilisation aux inégalités [dans notre société], car la sensibilisation est un outil très puissant ici. Bon nombre de personnes ne sont effectivement pas conscientes des problèmes auxquels les personnes en situation de handicap sont confrontées."

Les Jeux Paralympiques comme catalyseur de changement

La promotion continue des Jeux Paralympiques a joué un rôle clé en incitant les autres à penser différemment au sujet du handicap, les Jeux agissant souvent comme un catalyseur de changement au sein des pays hôtes, en particulier lorsqu'il s'agit d'améliorer l'accessibilité et la sensibilisation.

À deux ans des Jeux Paralympiques de Paris 2024, l'événement est déjà utilisé comme un point d'ancrage pour aider la capitale française à devenir une destination plus inclusive et accessible. Les autorités locales ont également partagé leurs ambitions autour de trois domaines stratégiques : l'amélioration de l'accessibilité, de l'accès au sport et la participation active des personnes en situation de handicap à la vie de la ville.

Tous ces objectifs sont partagés par Omar Bassyouni, lequel espère avoir un impact similaire à Alexandrie et dans toute l'Égypte grâce à l'évolution de son programme "Ramp-Up !"

"Je veux le proposer à plus grande échelle, je veux vraiment toucher tout le monde", déclare-t-il. "Je veux que la participation augmente et sensibiliser le public. Je souhaite vraiment que toutes les installations sportives en Égypte deviennent accessibles."

Et de conclure : "Je veux que l'hébergement des athlètes devienne plus accessible. Je veux voir les rues devenir plus accessibles pour tous les utilisateurs de fauteuils roulants. Et je veux envoyer ce message aux communautés de mon pays : de simples petits ajustements peuvent ouvrir de grandes possibilités à toutes les personnes en situation de handicap."





Le programme des jeunes leaders du CIO

Alors qu'il cherche à étendre la portée de son initiative "Ramp-Up !", Omar Bassyouni est reconnaissant du soutien qu'il a reçu dans le cadre du programme des jeunes leaders du CIO, programme qu'il a rejoint pour la promotion 2021-2024.

Ainsi qu'il l'a indiqué : "La première année était essentiellement une phase de recherche pour nos projets, et cela m'a beaucoup aidé. Nous avons assisté à de nombreuses séances avec des experts, lesquels ont vraiment appuyé mon idée. À ce stade, ce n'était qu'une idée mais, par la suite, j'ai pu la concrétiser et elle a pris la forme d'une entreprise sociale. Les experts avec lesquels le CIO nous a mis en contact nous ont énormément épaulés, et nous avons aussi reçu beaucoup de soutien de la part de l'équipe en charge du programme des jeunes leaders du CIO."

Lancé en 2016, le programme des jeunes leaders du CIO donne aux jeunes l'occasion de tirer parti du pouvoir du sport pour faire une différence au sein de leurs communautés. À ce jour, grâce au financement de départ du CIO et à un réseau de mentors, ces jeunes talents ont mené à bien plus de 140 projets dans le monde entier, utilisant le sport pour promouvoir des thèmes tels que l'éducation, l'inclusion sociale, la durabilité et le bien-être. Les projets ont déjà bénéficié directement à plus de 30 000 personnes.

En tant que partenaire fondateur, Panasonic soutient le programme des jeunes leaders du CIO depuis 2017 en accordant des fonds supplémentaires, lesquels sont utilisés à titre de subventions, en fournissant du matériel pour l'audiovisuel et en produisant des films narratifs percutants afin de promouvoir le programme et les jeunes leaders eux-mêmes.

Actualités liées
Prev
Next
  • Jeunes leaders du CIO

    Le jeune leader du CIO Javier Raya OLY souhaite que les athlètes du monde entier concourent avec fierté

  • Jeunes leaders du CIO

    Les jeunes leaders du CIO utilisent le pouvoir du sport pour rassembler les populations

  • Jeunes leaders du CIO

    Les jeunes leaders du CIO s'attaquent aux inégalités d'accès au sport lors de la Global Sports Week

  • Jeunes leaders du CIO

    La durabilité au cœur des projets inspirants des jeunes leaders du CIO dans le dernier podcast en date de la série "We have a goal" animée par la paralympienne Amy Purdy

back to top