Journée mondiale de la santé : promouvoir des moyens de transport durables

À l'occasion de la Journée mondiale de la santé, laquelle a pour ambition cette année de préserver la santé de la population mondiale et de la planète, nous réfléchissons à la manière dont les éditions précédentes et à venir des Jeux contribuent à créer des environnements plus sains pour leurs hôtes, en encourageant la pratique d'une activité physique, en présentant des solutions climatiques et en assurant la promotion de moyens de transport durables.

IOC/Greg Martin

Promouvoir des moyens de transport durables

De meilleurs réseaux de transports publics permettent à davantage de personnes de se déplacer sans voiture, ce qui réduit les émissions de gaz à effet de serre et la pollution atmosphérique. Bien que la modernisation des transports ne soit pas nécessaire à l'organisation des Jeux, par le passé, de nombreux organisateurs olympiques ont utilisé l'événement comme un accélérateur pour de tels développements, créant ainsi des legs positifs à long terme pour les hôtes.

The Olympic Games London 2012 presented an opportunity for London transport operators to review how services were managed and identify initiatives that could be used in day-to-day operations or to support events in the future. Getty Images

Londres 2012

Les Jeux Olympiques de Londres 2012 ont été l'occasion pour les opérateurs de transport londoniens de revoir la manière dont les services étaient gérés et d'identifier les initiatives qui pourraient être utilisées dans les opérations quotidiennes ou pour soutenir les événements à venir. Dans le cadre de la vision de la ville, des sommes considérables ont été investies dans son réseau de transports publics, avec plus de trains, plus de lignes et des quais plus accessibles, ainsi qu'un réseau de bus entièrement équipés pour les personnes en situation de handicap.

Dix ans plus tard, les bienfaits se font toujours sentir. Les temps de trajet des usagers ont été réduits de plus de 50 % sur certaines liaisons entre le Sud-Est de l'Angleterre et le continent européen. Le concept de centre de coordination de la circulation est toujours utilisé lors des grands événements londoniens. Qui plus est, le fait d'avoir encouragé le recours au vélo et à la marche aux Jeux de Londres 2012 continue de contribuer à la santé mentale et physique des habitants de la capitale, tout en réduisant la circulation aux heures de pointe.

In 2009, therefore, when Rio won its bid to host the Games, the national, state and city authorities decided to use this as an opportunity to accelerate some of the much-needed upgrades to the city’s transport system. getty Images

Rio 2016

Pendant un demi-siècle avant les Jeux de Rio 2016, la deuxième ville du Brésil a pâti d'un grand manque d'investissement dans son réseau de transports publics. Le réseau de transport était obsolète, toujours bondé et peu fiable.

C'est pourquoi, en 2009, lorsque Rio s'est vu confier l'accueil des Jeux, les autorités de la ville, de l'État et du pays ont décidé d'en profiter pour accélérer certaines des améliorations indispensables du système de transport de la ville. Les bus ont été modernisés, de même que les trams et les trains légers. Parmi les améliorations, citons 125 km de voies réservées aux bus et 125 nouveaux arrêts de bus, quelque 440 bus articulés et une extension de 16 km de la ligne de métro.

Au moment des Jeux, le système de transport modernisé a permis à quelque 2,2 millions d'usagers de se rendre aux Jeux. En 2016, environ un demi-million de personnes empruntaient déjà chaque jour le nouveau réseau de bus. Cela a permis de réduire les temps de déplacement et les émissions de carbone, tout en apportant des bienfaits en termes de santé et de bien-être à la population locale.

With trains able to travel at up to 350 kilometres per hour, the new Beijing-Zhangjiakou high-speed railway – which was delivered in time for the Olympic Games Beijing 2022 - had carried more than 6.8 million passengers within a year of its launch before the Games. Getty Images

Beijing 2022

Avec des trains capables de rouler jusqu'à 350 km/h, la nouvelle ligne ferroviaire à grande vitesse Beijing-Zhangjiakou – laquelle a été livrée à temps pour les Jeux Olympiques de Beijing 2022 – a transporté plus de 6,8 millions de passagers dans l'année qui a suivi son lancement en prélude aux Jeux. Le nouvel itinéraire ferroviaire reliait les trois zones de compétition – à savoir Beijing, Yanqing et Zhangjiakou – distantes de quelque 180 kilomètres. Le temps de trajet entre Beijing et Zhangjiakou a également été ramené de trois heures à 47 minutes.

Mais le train à grande vitesse n'est pas la seule amélioration en termes de transport apportée grâce aux Jeux de Beijing 2022. L'autoroute Beijing-Chongli a également été modernisée et, dans les zones de compétition de Yanqing et de Zhangjiakou, le routier linéaire a augmenté de 5,6 et 6,7 % respectivement. Une ligne de métro a été prolongée à Beijing, tandis que des systèmes de bus intelligents ont rendu les trajets en bus plus efficaces. 

Encourager la pratique d'une activité physique
Dans la première partie de notre série pour célébrer la Journée mondiale de la santé le 7 avril, laquelle a pour ambition cette année de préserver la santé de la population mondiale et de la planète, nous réfléchissons à la manière dont les éditions précédentes et à venir des Jeux contribuent à créer des environnements plus sains pour leurs hôtes en encourageant la pratique d'une activité physique.
En savoir plus
Présenter des solutions climatiques

Dans la deuxième partie de notre série pour célébrer la Journée mondiale de la santé le 7 avril, laquelle a pour ambition cette année de préserver la santé de la population mondiale et de la planète, nous réfléchissons à la manière dont les éditions précédentes et à venir des Jeux contribuent à créer des environnements plus sains pour leurs hôtes en présentant des solutions climatiques.

En savoir plus
back to top