Dow va inspirer les écoliers japonais avec son projet de recyclage des bannières de Tokyo 2020

Au total, 100 écoles et jardins d'enfants du quartier de Kōtō à Tokyo et de la ville de Higashi-Matsushima dans la préfecture de Miyagi vont recevoir des pots de fleurs commémoratifs des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 dans le cadre d'un projet du partenaire olympique mondial Dow en matière d'héritage. Ce projet est un bon exemple de solution pour améliorer la durabilité des éléments de l'identité visuelle et de la signalétique dans le secteur de l'événementiel.

DOW

Les pots de fleurs ont été fabriqués à partir de bannières recyclées qui ont été utilisées pendant les Jeux, dans le cadre d'un projet pilote visant à tester une solution plus durable pour la décoration et la signalétique temporaires. Ce projet a donné lieu à la production de 47 bannières fabriquées avec un matériau à base de polyoléfine créé spécialement par l'entreprise locale Toppan, à l'aide de la technologie d'élastomère souple et résistant de Dow.  Comme un seul type de plastique est utilisé pour produire ce matériau, la recyclabilité est améliorée, notamment par rapport aux matériaux couramment utilisés, qui sont composés eux de plusieurs plastiques.

"Nous pouvons faire en sorte que des événements comme les Jeux Olympiques disposent de la signalétique et des décorations nécessaires sans pour autant augmenter le volume de déchets produits. La collaboration entre Dow et Toppan illustre parfaitement l'impact durable que peut avoir l'expertise de Dow en matière de science des matériaux associée aux connaissances du marché et des produits de notre clientèle", a expliqué Hirokazu Shibata, responsable de la technologie chez Dow Japon. "Ensemble, nous avons développé ce matériau à base de polyoléfine spécialement pour les Jeux de Tokyo 2020 afin de répondre au besoin croissant qui est de donner une seconde vie au plastique." Au-delà des matériaux, c'est un honneur de s'investir auprès des municipalités du quartier de Kōtō et de la ville de Higashi-Matsushima, qui partagent notre engagement pour un avenir durable et pour laisser un héritage en éduquant la prochaine génération d'écoliers."

Les bannières événementielles étant souvent incinérées ou mises en décharge après usage, le matériau recyclable créé par Dow a contribué à la réalisation des objectifs environnementaux des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 en réduisant de 30 à 35 % les émissions de gaz à effet de serre* au cours du cycle de vie du produit par rapport aux bannières conventionnelles incinérées.

 

"L'identité visuelle et la signalétique sont essentielles pour donner de la couleur à un événement et susciter l'intérêt des participants, mais elles peuvent aussi être une source importante de déchets", a déclaré Marie Sallois, directrice du département du développement de l'organisation et du développement durable au Comité International Olympique (CIO). "Ce projet pilote est un excellent exemple de collaboration entre les partenaires olympiques pour promouvoir l'innovation durable aux Jeux tout en mettant en œuvre les recommandations sur les meilleures pratiques du CIO en matière de gestion du cycle de vie des matériaux utilisés pour l'affichage des marques et la signalétique. Le projet apportera des enseignements précieux pour aider le secteur de l'événementiel à concevoir des solutions plus durables en termes d'identité visuelle et de signalétique, contribuant ainsi à réduire l'empreinte environnementale des événements."

Les nouvelles bannières, entièrement recyclables, ont pu être vues tout au long des Jeux dans des sites tels que le village olympique, le Centre International de Radio-Télévision et le Centre Principal de Presse. Après la cérémonie de clôture, elles ont été collectées et transformées en plus de 1 600 pots de fleurs qui ont été distribués à 89 écoles et jardins d'enfants du quartier de Kōtō à Tokyo, lequel abritait de nombreux sites des Jeux, et à 11 écoles de la ville de Higashi-Matsushima, dans la préfecture de Miyagi, qui a été gravement endommagée par le séisme ayant frappé l'est du Japon en 2011.

Chaque pot de fleurs comporte un message commémoratif pour rappeler aux écoliers les Jeux Olympiques de Tokyo 2020, tandis que du matériel éducatif sur le projet et l'importance du recyclage sera également distribué dans chaque école.

À Higashi-Matsushima, les enfants de l'école élémentaire Miyanomori utiliseront les pots de fleurs pour faire pousser des jeunes plants afin de contribuer à la restauration des zones humides et des forêts locales qui ont été touchées par le séisme de 2011. Cette initiative baptisée "L’école dans la forêt" joue un rôle clé dans les efforts de reconstruction de la forêt dévastée en faisant participer ses élèves et la communauté locale à des projets de régénération.

En contribuant à ces efforts et en inspirant les écoliers de Higashi-Matsushima et de Kōtō, le projet de bannières recyclables de Dow donne des résultats bien après les Jeux, en contribuant à laisser un héritage positif et en soulignant la nécessité de concevoir des produits en tenant compte de leur recyclabilité. Il est à espérer que le projet pourra également présenter un modèle susceptible d'accélérer la mise en œuvre de solutions plus durables pour l'identité visuelle et la signalétique dans le secteur de l'événementiel.

*Vérifié par l'Université de la ville de Tokyo

Actualités liées

Prev
Next
  • Héritage
    "Le sport peut sauver des vies" – Le président du CIO prend la parole au Sommet "Smart Cities and Sport"
  • Actualités du CIO
    La santé mentale des athlètes et la contribution du Mouvement olympique aux ODD parmi les 19 thèmes prioritaires du Programme de Bourses de Recherche Olympique Avancée
  • JOJ
    Le programme éducatif des Jeux Olympiques de la Jeunesse accessible en un clic aux organisateurs d’événements sportifs pour la jeunesse
  • Actualités du CIO
    Le Comité International Olympique braque les projecteurs sur les sports d’hiver avec un court-métrage inspirant
back to top