Le CIO annonce les noms des récipiendaires des bourses olympiques pour athlètes réfugiés pour Paris 2024

À l'approche de la Journée mondiale des réfugiés le 20 juin 2022, le Comité International Olympique (CIO) a publié la liste des 44 athlètes qui ont obtenu une bourse olympique pour athlètes réfugiés ; ces bourses les aideront à s'entraîner en vue de leur éventuelle sélection pour l'équipe olympique des réfugiés que le CIO formera pour les Jeux de Paris 2024. 

Getty Images Getty Images

Ces 44 athlètes, en lice dans 12 sports, sont originaires de 12 pays et sont accueillis à l'heure actuelle par 16 Comités Nationaux Olympiques (CNO) sur les cinq continents. Vingt-trois d'entre eux étaient membres de l'équipe olympique des réfugiés de Rio 2016 et/ou de Tokyo 2020, trois sont des nouveaux venus dans le programme de bourses.  

S'adressant aux athlètes, le président du CIO, Thomas Bach, a déclaré : "Bienvenue dans la communauté olympique. Nous vous souhaitons bonne chance pour les épreuves de qualification. Se qualifier pour les Jeux Olympiques est difficile, je ne le sais que trop bien. C'est pourquoi nous admirons la façon dont vous relevez ce défi, en dépit de tous les obstacles que vous avez dû surmonter."

Les bourses sont entièrement financées par le CIO dans le cadre du programme de la Solidarité Olympique destiné aux athlètes réfugiés. Elles fourniront à leurs récipiendaires le soutien dont ils ont besoin pour s'entraîner et participer aux tournois de qualification en vue des Jeux Olympiques de Paris 2024.

Trois de ces athlètes – le joueur de badminton Aram Mahmoud, l'haltérophile Cyrille Tchatchet et le marathonien Tesfay Felfele – bénéficient d'une bourse de transition du fait de leur demande de naturalisation (acceptée ou en cours) auprès de leurs pays d'accueil respectifs. 

Originaires d'Afghanistan, du Cameroun, du Congo, de la République démocratique du Congo, d'Érythrée, d'Éthiopie, de la République islamique d'Iran, d'Iraq, du Soudan, du Soudan du Sud, de Syrie et du Venezuela, ces athlètes réfugiés concourent en athlétisme, badminton, boxe, canoë, cyclisme, haltérophilie, judo, karaté, lutte, natation, taekwondo et tir.

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a confirmé leur statut de réfugié et tous bénéficient du soutien des CNO des 16 pays qui les accueillent (Allemagne, Australie, Autriche, Brésil, Canada, États-Unis d'Amérique, Grande-Bretagne, Israël, Jordanie, Kenya, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, Portugal, Suisse, Turquie et Uruguay).

Une initiative révolutionnaire

Les bourses olympiques pour athlètes réfugiés ont été créées à la suite de la participation historique de la première équipe olympique des réfugiés aux Jeux Olympiques de Rio 2016. L'équipe avait été constituée par le CIO afin de sensibiliser les populations à l'ampleur de la crise mondiale des réfugiés. L'annonce de cette création avait été faite par le président Thomas Bach lors de l'Assemblée générale des Nations Unies de 2015. L'équipe olympique des réfugiés de Rio 2016 était constituée de dix athlètes qui avaient envoyé un puissant message d'espoir au reste du monde grâce à leur parcours jusqu'aux Jeux et aux résultats obtenus à Rio de Janeiro.

Depuis, le programme s'est étoffé. Il offre désormais la possibilité aux CNO d’identifier les athlètes réfugiés vivant dans leur pays et de les soutenir tout au long de leur entraînement, de leur préparation et de leur participation à des compétitions de haut niveau. C'est ainsi qu'une aide a été apportée à plus de 50 athlètes réfugiés durant la période précédant les Jeux Olympiques de Tokyo 2020, 29 de ces boursiers – en lice dans 12 sports – composant au final l'équipe olympique des réfugiés formée par le CIO pour Tokyo 2020.

Un soutien accru de l'Olympic Refuge Foundation

Renforcer le soutien apporté aux réfugiés et aux populations déplacées reste une priorité pour le CIO et fait partie de la recommandation 11 de l'Agenda olympique 2020+5. La crise des réfugiés continue de faire rage partout dans le monde et il devient chaque jour plus urgent d'y remédier – pour la première fois, plus de 100 millions de personnes ont été contraintes de fuir leur foyer. La mission du CIO est donc plus importante que jamais.

Fort de l'engagement pris, le CIO formera une équipe olympique des réfugiés pour les Jeux Olympiques de Paris 2024 et les Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) de Dakar 2026, tout en continuant d'offrir 365 jours par an, grâce à l'action de l'Olympic Refuge Foundation (ORF), un meilleur accès au sport aux jeunes déplacés. Dans le cadre de ses attributions de plus en plus nombreuses, l'ORF gérera ainsi les équipes olympiques des réfugiés pour Paris 2024 et Dakar 2026, assumant à cette occasion le rôle d'un CNO. Elle aidera également les athlètes réfugiés détenteurs d'une bourse à poursuivre leur carrière sportive et à construire leur avenir, qu'ils participent ou non aux Jeux.

Tirant parti des 25 années de collaboration qui unissent le CIO au HCR, l'ORF vient de signer un protocole d'accord historique avec l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés ; elle œuvrera également en étroite coopération avec les parties prenantes du Mouvement olympique, les organisations internationales, le secteur privé, les organisations non gouvernementales et diverses fondations à la création d'installations pour une pratique sportive sûre et à la mise sur pied d'activités. Désireuse d'atteindre l'objectif qu'elle s'est fixé, à savoir permettre à un million de jeunes déplacés de force de pratiquer un sport en toute sécurité d'ici 2024, l'ORF soutient d'ores et déjà 12 programmes dans dix pays et son action a récemment été récompensée par le prestigieux Prix Princesse des Asturies pour le sport, lequel a reconnu le message d'espoir envoyé au monde entier par l'équipe olympique des réfugiés formée par le CIO.

La composition de l'équipe olympique des réfugiés pour les Jeux de Paris 2024 sera communiquée en 2024. Les parcours des 44 athlètes réfugiés au bénéfice d'une bourse peuvent être suivis sur les comptes de l'équipe olympique des réfugiés dans les médias sociaux et via les hashtags #RefugeeOlympicTeam #Paris2024 #StrongerTogether et #OlympicRefuge.

*L'équipe olympique des réfugiés concourra à Paris sous l'acronyme EOR.

###

Le Comité International Olympique est une organisation internationale non gouvernementale, civile et à but non lucratif, composée de volontaires, qui s'engage à bâtir un monde meilleur par le sport. Il redistribue plus de 90 % de ses revenus au mouvement sportif au sens large, soit chaque jour l'équivalent de 4,2 millions de dollars (USD) pour aider les athlètes et les organisations sportives à tous les niveaux dans le monde.

###

Pour plus d'informations, veuillez prendre contact avec l’équipe des relations médias du CIO  au +41 21 621 60 00, email : pressoffice@olympic.org ou consulter notre site web : www.ioc.org

Séquences filmées de qualité professionnelle

http://iocnewsroom.com/

Vidéos

YouTube : www.youtube.com/iocmedia

Photos

Un grand choix de photos sera disponible après chaque événement. Consultez ces photos sur Flickr.

Pour toute demande de photos ou de séquences d'archives, veuillez prendre contact avec notre équipe images à l'adresse suivante : images@olympic.org.

Réseaux sociaux

Pour des informations de dernière minute sur le CIO, retrouvez-nous sur Twitter et YouTube.

Actualités liées
Prev
Next
  • Actualités du CIO

    L'unité dans la diversité : les Jeux Olympiques au service de l'inclusion

  • Actualités du CIO

    L'Olympic Refuge Foundation renforce son soutien aux réfugiés du monde entier

  • Équipe olympique des réfugiés

    L'Olympic Refuge Foundation et l'équipe olympique des réfugiés récompensées par le Prix Princesse des Asturies 2022 pour le sport

  • Actualités du CIO

    L'équipe olympique des réfugiés formée par le CIO continue d'envoyer un message d'espoir aux réfugiés du monde entier

back to top