La commission exécutive du CIO approuve la réattribution de médailles des Jeux Olympiques de Londres 2012 et de PyeongChang 2018

08 juin 2021

Lors de sa réunion de ce jour à Lausanne, la commission exécutive du CIO a pris la décision de réattribuer plusieurs médailles, diplômes et insignes de médaillés des Jeux Olympiques de Londres 2012 et des Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018, sur la base des conclusions de la commission disciplinaire du CIO et du Tribunal Arbitral du Sport.

À la suite de la disqualification de certains athlètes, les résultats ont été modifiés en conséquence par les Fédérations Internationales concernées.

Pour les Jeux de Londres 2012, dans la catégorie masculine des 69 kg en haltérophilie, les athlètes classés troisième et sixième ont été disqualifiés ; la médaille de bronze est par conséquent réattribuée à Myong Hyok Kim de République populaire démocratique de Corée, puis le classement jusqu'à la huitième place a été revu en conséquence.

Pour Londres 2012 toujours, dans la catégorie féminine des 69 kg en haltérophilie, les athlètes classées deuxième, troisième et quatrième ont été disqualifiées. 

Étant donné que la réattribution des médailles ne peut être entreprise que si les athlètes concernés ne sont pas actuellement sous le coup d'une suspension pour violation des règles antidopage et/ou si aucune procédure antidopage n'est actuellement engagée à leur encontre, la commission exécutive du CIO a décidé de ne pas réattribuer pour le moment la médaille d'argent à Anna Nurmukhambetova du Kazakhstan, laquelle est actuellement suspendue pour violation des règles antidopage jusqu'au 17 septembre 2023.

La médaille de bronze est réattribuée à Ubaldina Valoyes Cuesta de Colombie, et le classement jusqu'à la huitième place a lui aussi été revu en conséquence.

D'autres diplômes et insignes de médaillés de Londres 2012 et de PyeongChang 2018 ont également été réattribués. Tous les détails, y compris les nouveaux classements, figurent ici.

Pour rappel, la réattribution de médailles n’est pas automatique ; elle est déterminée par le CIO au cas par cas. Si le CIO décide de réattribuer des médailles, cette réattribution n’a lieu qu’une fois épuisées toutes les voies de recours possibles de la part des athlètes ou des équipes sanctionnés, à savoir lorsque toutes les procédures sont closes.

Au moins un échantillon de l'athlète reclassé, lorsque des échantillons sont disponibles, devra être réanalysé et confirmé négatif. Si aucun échantillon n'est disponible pour réanalyse, le bénéfice du doute sera accordé à l'athlète en question.

Depuis 2018, les athlètes ont le choix entre six options afin de recevoir leur médaille réattribuée d’une manière reconnaissant solennellement leurs exploits, ce conformément aux principes de réattribution des médailles olympiques, tels qu'ils ont été proposés par la commission des athlètes du CIO puis approuvés par la commission exécutive du CIO.

Actualités du CIO Commission exécutive du CIO
back to top