Paniz Yousefi Mojtahedi : badminton sans frontières

08 avr. 2021

Paniz Yousefi Mojtahedi a œuvré pour rendre son sport plus ouvert aux athlètes en situation de handicap. En commençant par le badminton en Suède, Paniz espère ouvrir les portes de l'inclusion à d'autres sports et organisations dans le monde.

Parlez-nous de vous et de ce que vous faites.

Je m'appelle Paniz Yousefi Mojtahedi et le badminton est mon sport. Je suis entraîneuse suédoise de badminton et fondatrice de "Parallel Play" et de "Better Future with Fyrisfjädern (un club de badminton à Uppsala)". Je suis une entrepreneuse passionnée qui essaie de changer le monde en partageant ma vision de l'inclusion par le sport sur différents types de plateformes, qu'il s'agisse d'événements tels que le sommet Global Social Business 2019, la Paris Global Sports Week 2020, le forum de trois jours de la Commission européenne sur les droits de l'enfant ou encore les comptes de médias sociaux de mon organisation. Je suis la responsable régionale européenne du Yunus Sports Hub "COVID-19 Sports Response" sous la direction du lauréat du prix Nobel de la paix Muhammad Yunus. Et je suis une jeune leader du CIO. Ma vision de l'inclusion par le sport est ce qui me motive et ce qui m'a fait changer d'études, passant d'un master en pharmacie à une formation d'ingénieur en prothèses et orthèses.

Décrivez-nous votre projet de jeune leader du CIO.

Parallel Play est un projet national suédois de para-badminton, qui a débuté en août 2019 pour soutenir l'inclusion sociale des personnes en situation de handicap dans notre société en leur permettant de profiter du sport accessible qu'est le badminton. L'objectif de Parallel Play est de rendre le badminton accessible à tous en créant des groupes d'entraînement pour les personnes en situation de handicap physique et mental au sein des clubs de badminton existants dans toute la Suède. L'entraînement inclusif permet aux joueurs de tous niveaux de se développer et d'atteindre leur plein potentiel, tout en s'amusant. Globalement, le projet vise à atteindre les objectifs de développement durable suivants : santé et bien-être, égalité des sexes, paix, justice et institutions fortes.

Bien que le projet ait été lancé en 2020, une année difficile, il a réussi à créer un impact significatif en Suède. Depuis sa création, Parallel Play a touché 630 personnes en situation de handicap par le biais de différentes activités et a lancé le para-badminton dans six clubs de badminton différents en Suède. Nous avons travaillé en étroite collaboration avec la fédération suédoise de badminton et la fédération suédoise de handisport, ce qui nous a permis d'ajouter le badminton aux camps "Start Your Impossible", conçus pour initier les personnes en situation de handicap à différents sports.

IOC Young Leaders - Paniz Yousefi Mojtahedi

Qu'avez-vous appris grâce au projet Parallel Play ?

Parallel Play nous a appris que vous pouvez avoir une personne forte et passionnée avec une vision, mais qu'il faut être plusieurs pour réussir le changement. Nous n'avions jamais pensé pouvoir toucher autant de personnes en un an. Mais vu l'accueil réservé au projet par la communauté, nous avons constaté qu'il existe une forte demande pour une plus grande inclusion dans le sport, en particulier dans le badminton. Cette première année nous a montré qu'au lieu d'attendre que le groupe cible nous trouve, nous devons aller vers lui avec nos idées. Nous avons également appris l'intérêt de disposer d'un réseau international, à savoir la communauté des jeunes dirigeants du CIO, en particulier dans les périodes difficiles où chacun a besoin de consulter d'autres personnes, de partager ses problèmes et d'échanger des solutions et des exemples de réussite.

Quelles sont, selon vous, les prochaines étapes pour Parallel Play et le handisport ?

L'avenir de Parallel Play est prometteur. En fait, Parallel Play a été choisi comme finaliste du Gala national suédois du sport 2021 dans la catégorie "Artisan du changement de l'année", ce qui nous a donné une opportunité et une plateforme nationale pour montrer à tout le pays à quoi peut ressembler l'inclusion.

Nous répondons à l'augmentation de l'intérêt et de la demande en prévoyant d'ouvrir des centres d'entraînement de badminton pour personnes en situation de handicap physique et mental dans cinq autres endroits. Nous prévoyons d'organiser six autres camps et de participer à trois compétitions en Suède.

Parallel Play a également encouragé un plus grand nombre de clubs sportifs à concevoir et à proposer des activités handisports, ce que nous espérons poursuivre à l'avenir. Et nous espérons pouvoir influencer l'inclusion de l'équipe suédoise de badminton aux Jeux Paralympiques.

IOC Young Leaders - Paniz Yousefi Mojtahedi

Qu'est-ce qui vous rend fière de votre projet ?

Je suis fière du chemin parcouru par ce projet en un an, mais je suis surtout fière de la plateforme que nous avons créée, qui donne aux participants la possibilité de se représenter en tant que joueurs actifs et de partager leurs propres expériences dans le jeu. Lorsque les joueurs disent que leur vision de la vie a changé grâce au badminton, cela me remplit de joie.

Parallel Play n'a pas seulement créé des rêves mais aussi des objectifs atteignables. Nous avons donné la possibilité aux joueurs de para-badminton d'améliorer leurs capacités. En un an, pendant la pandémie, nous sommes passés d'une équipe d'un joueur à une équipe de 30 joueurs actifs de para-badminton.

Que représentent pour vous le programme des jeunes leaders du CIO et le soutien du partenaire TOP Panasonic ?

Le programme des jeunes leaders du CIO est synonyme de pilier social, d'amitié, de réseau et d'occasion d'obtenir un plus grand soutien et une plus grande confiance dans nos idées et la réalisation de nos projets. Les différents niveaux de contribution du programme des jeunes leaders du CIO et le soutien de Panasonic sont fantastiques. Ils ont cru en nos projets, et cela me donne de l'espoir pour l'avenir.

IOC Young Leaders - Paniz Yousefi Mojtahedi

Que signifie l'égalité des sexes pour vous et votre projet ?

L'égalité des sexes signifie que tout le monde a les mêmes droits et les mêmes chances, dans le sport ou ailleurs. Cela signifie également que 50 % des dirigeants et des participants à un projet devraient être des femmes.

Parallel Play compte 50 % de femmes parmi les participants, ce qui est significatif, car nous avons constaté que les femmes athlètes en situation de handicap peuvent être confrontées à de multiples obstacles en raison de leur sexe et de leur niveau d'aptitude.

Quels conseils donneriez-vous à d'autres jeunes leaders désireux de créer un changement dans et par le sport ?

L'une des leçons que j'ai apprises au cours de mon parcours de jeune leader est que, même si vous êtes en situation de handicap, vous avez des milliers d'autres capacités qui font de vous une personne spéciale. Je conseillerais aux jeunes leaders d'utiliser toutes leurs qualités et leurs capacités pour faire la différence. N'oubliez pas que cela vous permet de vous réveiller chaque jour avec le sourire et d'être une force positive dans le monde. La vie, c'est pour 10 % ce que vous avez reçu et pour 90 % la façon dont vous le gérez.

Actualités du CIO Partenaires Panasonic Jeunes leaders du CIO
back to top