Unité dans la diversité : le CIO met l'accent sur l'inclusion dans le sport durant le mois de la fierté LGBTQ

02 juin 2021
Actualités du CIO

Alors que le mois de la fierté des lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres et queers (LGBTQ) a débuté le 1er juin, le Comité International Olympique (CIO) a une nouvelle fois souligné l'importance de l'inclusion et de la non-discrimination dans le sport et dans la société.

"La pratique du sport, sans aucune forme de discrimination, constitue un droit humain et un principe fondamental du Mouvement olympique", a déclaré le président du CIO, Thomas Bach. "Nous croyons au pouvoir du sport pour jeter des ponts entre les personnes et les communautés. Les Jeux Olympiques unissent le monde entier dans la compétition pacifique et la solidarité sans discrimination d’aucune sorte."

L'inclusion, la diversité et l'égalité font toutes partie intégrante du travail du CIO, la non-discrimination étant l'un des piliers fondateurs du Mouvement olympique, reflétée dans le principe fondamental n°4 de la Charte olympique : "La pratique du sport est un droit de l’homme. Chaque individu doit avoir la possibilité de faire du sport sans discrimination d'aucune sorte et dans l'esprit olympique, qui exige la compréhension mutuelle, l'esprit d'amitié, de solidarité et de fair-play."

En 2014, le CIO a encore renforcé son engagement envers la communauté LGBTQ, en particulier en approuvant une recommandation de l'Agenda olympique 2020 visant à modifier la Charte olympique pour inclure spécifiquement la non-discrimination en matière d'orientation sexuelle dans le principe fondamental n°6, qui stipule désormais : "La jouissance des droits et libertés reconnus dans la présente Charte olympique doit être assurée sans discrimination d’aucune sorte, notamment en raison de la race, la couleur, le sexe, l’orientation sexuelle, la langue, la religion, les opinions politiques ou autres, l’origine nationale ou sociale, la fortune, la naissance ou toute autre situation."

L'engagement constant du CIO en faveur de la diversité et de l'inclusion a également été souligné lors de la récente approbation de l'Agenda olympique 2020+5 – la nouvelle feuille de route stratégique du Mouvement olympique – qui reconnaît que l'égalité des sexes, l'inclusion et la diversité font partie intégrante de la stratégie que le CIO entend mettre en œuvre afin de construire un monde pacifique et meilleur grâce au sport.



La diversité et l'inclusion intégrées dans la planification et la livraison des Jeux Olympiques

Le CIO a également décidé d'inclure l'orientation sexuelle dans la clause de non-discrimination du Contrat ville hôte pour les Jeux Olympiques, en exigeant de toutes les villes hôtes qu'elles respectent les principes fondamentaux et les valeurs de l'Olympisme, en particulier l'interdiction de toute forme de discrimination, et ce tout au long de leur projet olympique.

Cette approche sera visible lors des prochains Jeux Olympiques de Tokyo 2020, qui ont fait de l'"unité dans la diversité" un de ses concepts fondamentaux. L'objectif est de livrer des Jeux qui soulignent l'importance de la diversité et de l'unité, et d'encourager une société qui accepte et respecte les différences. À ce titre, la diversité et l'inclusion ont été intégrées dans tous les aspects de la planification et des opérations des Jeux.

L'un des aspects de cette évolution est la création de la Pride House Tokyo par l'organisation à but non lucratif Good Aging Yells, qui constitue le premier centre permanent de soutien LGBTQ au Japon. L'ouverture de ce centre suit un concept qui a été présent sous une forme ou une autre à toutes les éditions des Jeux depuis Vancouver 2010 et qui vise à promouvoir la compréhension des LGBTQ et des autres minorités sexuelles tout en servant d'espace sûr qui accueille les athlètes LGBTQ, leurs familles et leurs fans.

"Au nom du Comité International Olympique, je souhaite adresser mes sincères félicitations pour l'ouverture de la Pride House Tokyo", a déclaré le président Bach lors de l'inauguration en octobre de l'année dernière. "Dans le sport, nous sommes tous égaux. Il n'y a pas de discrimination. Nous sommes unis dans toute notre diversité. C'est également l'esprit qui règne dans le village olympique, où les athlètes des 206 Comités Nationaux Olympiques et de l'équipe olympique des réfugiés formée par le CIO vivent ensemble en harmonie sous un même toit. Aussi nous félicitons-nous de ce que Tokyo 2020 ait intégré la diversité et l'inclusion dans le modèle des Jeux Olympiques. La Pride House Tokyo est un exemple important à cet égard. C'est dans cet esprit olympique d'unité, de solidarité et de diversité que je souhaite à la Pride House Tokyo d'être un succès et de laisser un héritage durable dans le cadre des Jeux Olympiques de Tokyo 2020."

Lors de sa visite à la Pride House Tokyo, la présidente de Tokyo 2020, HASHIMOTO Seiko, a déclaré : "Alors que le comité d'organisation accueille des athlètes du monde entier, nous allons comprendre clairement ce que signifient la "diversité et l'inclusion" et nous allons travailler avec tout le monde pour créer des Jeux de "la diversité et de l'inclusion"."

Garantir une compétition sûre et équitable pour les athlètes

Désireux d'honorer son engagement en faveur de l'inclusion au sein du Mouvement olympique, le CIO planche aussi actuellement sur un nouveau cadre visant à garantir l'équité, la sécurité et la non-discrimination des athlètes sur la base de l'identité et des caractéristiques sexuelles.

À cet effet, le CIO a lancé un processus de consultation afin de prendre en compte non seulement les perspectives médicales, scientifiques et juridiques, mais aussi celles des droits humains, en mettant l'accent sur les opinions et les expériences des athlètes concernés.

Ce processus de consultation sera déterminant pour l'élaboration du nouveau cadre, lequel reconnaîtra les différences qui existent entre les divers sports afin de trouver des politiques, des approches et des mécanismes appropriés pour garantir l'inclusion, la non-discrimination, l'équité, la proportionnalité et la sécurité de tous les athlètes dans chaque sport.

back to top