La Session du CIO approuve l'Agenda olympique 2020+5 comme feuille de route stratégique jusqu'en 2025

IOC Session
Au terme d'une discussion intense, la Session du CIO a approuvé aujourd'hui à l'unanimité l'Agenda olympique 2020+5 comme nouvelle feuille de route stratégique du CIO et du Mouvement olympique jusqu'en 2025. Composée de 15 recommandations, cette nouvelle feuille de route s'appuie sur les réalisations de l'Agenda olympique 2020 et guidera le travail du CIO et du  Mouvement olympique au cours des cinq prochaines années.

Avant de lancer la discussion, le président Thomas Bach a expliqué : "La crise du coronavirus a changé notre monde de manière fondamentale. Le monde ne sera plus jamais comme avant. Même lorsque nous aurons surmonté cette crise sanitaire, nous devrons faire face aux lourdes conséquences sociales, financières, économiques et politiques qu'elle aura."

Et de poursuivre : "En tant que dirigeants du Mouvement olympique, nous devons nous préparer à ce nouveau monde. Pour façonner notre avenir, nous devons avoir une vision de ce à quoi ressemblera ce nouveau monde." 

Les 15 recommandations qui constituent l'Agenda olympique 2020+5 ont été élaborées dans le cadre d'un processus de concertation et de collaboration. Elles sont basées sur les principales tendances qui ont été identifiées par des études approfondies comme étant susceptibles d'être décisives dans le monde de l'après-coronavirus, sans oublier les domaines où le sport et les valeurs de l'Olympisme peuvent jouer un rôle clé pour transformer les défis en opportunités.

Les cinq tendances qui ont été identifiées sont les suivantes :

Solidarité

La solidarité à l'échelle planétaire est mise à mal au moment où elle est le plus nécessaire, alors que l'unité et la paix sont menacées par une polarisation sociale, politique et économique croissante et que les intérêts personnels étroits l'emportent sur l'entraide, le partage des mêmes valeurs et la communauté de règles. Cela aboutit à davantage de confrontation et à la politisation de tous les aspects de la vie.

Cependant, la solidarité est au cœur même de tout ce que représente le Mouvement olympique et c’est en cela que la situation nous offre une occasion à saisir. Dans le même temps, les dirigeants mondiaux représentés par le G20 et des institutions telles que l'ONU ont reconnu que le monde ne pourra surmonter les défis actuels qu'en faisant preuve de solidarité.

Cela représente une occasion pour le Mouvement olympique de s'associer à ces institutions et dirigeants qui partagent les mêmes idées, afin de contribuer par le sport à un monde meilleur, plus inclusif et plus solidaire.

Numérisation

La numérisation a connu une croissance exponentielle ces derniers temps. Ce nouveau monde numérique présente un grand potentiel - et aussi de grands risques. Si ces changements sont gérés de manière responsable, cela pourrait ouvrir une nouvelle ère de prospérité, de connectivité et de coopération. Dans le cas contraire, cela pourrait exacerber les divisions sociales, économiques et technologiques existantes. C'est l'occasion pour le Mouvement olympique d'exploiter sa formidable force d'influence positive. La numérisation nous offre la possibilité de nous adresser plus directement aux individus, de dialoguer avec les jeunes et de promouvoir les valeurs olympiques. Dans le même temps, notre valeur fondamentale qu'est la solidarité nous guidera pour nous adresser au segment de la population mondiale qui est encore mal desservi par le numérique.

Durabilité

La durabilité, qui était déjà l'un des principaux piliers de l'Agenda olympique 2020, doit rester au centre de toutes les activités du CIO et du Mouvement olympique. À cet égard, les objectifs de développement durable des Nations Unies donnent des orientations claires. Pour ce qui est de l'avenir, le Mouvement olympique doit maintenant saisir l'occasion de se montrer à la hauteur de sa responsabilité en veillant à ce que le sport continue à déployer tout son potentiel en tant que partenaire important du développement durable, pour atteindre les objectifs des Nations Unies à cet égard.

Crédibilité

Autre pilier essentiel de l'Agenda olympique 2020, le besoin de crédibilité continue de se faire sentir. Ces dernières années, nous avons assisté à une érosion croissante de la confiance dans les gouvernements, les institutions sociales, les entreprises et les organisations telles que le CIO, une tendance encore aggravée par le manque de discussions ouvertes et la multiplication des chambres d'écho qui renforcent les opinions toutes faites et les préjugés.

À ce titre, le CIO a là une opportunité à saisir en même temps qu'une responsabilité à assumer. Si le CIO a fait d'importants progrès en termes de crédibilité, il doit continuer à profiter de la dynamique qui a été créée et élargir la portée de ces réalisations en matière d'intégrité, de transparence et de bonne gouvernance aux composantes du Mouvement olympique. Parallèlement, il y a une opportunité à saisir dans la portée universelle du sport et des Jeux Olympiques, qui permet de jeter des ponts et de favoriser la compréhension entre les peuples et les cultures, voire de contourner ces chambres d'écho antagonistes.

Résilience économique et financière

Enfin, même lorsque nous aurons surmonté cette crise sanitaire, nous devrons faire face aux lourdes conséquences sociales, financières, économiques et politiques qu'elle aura eues. Les dettes contractées aujourd'hui pour financer les programmes de relance devront être remboursées demain. Nous ne pouvons pas imposer ce fardeau aux générations futures. Le développement de la résilience économique et financière sera donc essentiel pour les pays et les entreprises du monde entier. Mais cette nouvelle résilience devra être dirigée dans un but précis. Grâce à nos valeurs et à notre contribution aux objectifs de développement durable des Nations Unies, le Mouvement olympique peut servir ce but. En unissant nos forces à celles d'entreprises semblables qui œuvrent dans un but ayant du sens, nous pouvons contribuer non pas à augmenter le profit, mais à ajouter de la valeur à la société dans son ensemble.

En conclusion de son intervention, le président Thomas Bach a déclaré : "L'Agenda olympique 2020+5, notre vision de l'avenir du Mouvement olympique, répond à ces tendances dominantes. L'objectif est de renforcer encore la solidarité, d'exploiter le potentiel positif du numérique, d'être un partenaire actif et efficace dans la réalisation des objectifs de développement durable des Nations Unies, de renforcer la crédibilité des composantes du Mouvement olympique et d'unir nos forces à celles d'autres organisations défendant des valeurs ou au service d'un objectif précis."

Il a remercié tous ceux qui ont participé à l'élaboration de cette nouvelle feuille de route : "Les 15 recommandations ont été élaborées dans le cadre d'une initiative de collaboration, associant toutes les parties prenantes du Mouvement olympique, mais surtout grâce aux apports et aux retours d'information de vous tous, membres du CIO, en particulier à travers votre travail et votre contribution au sein des différentes commissions du CIO. L'Agenda olympique 2020+5 a été élaboré par nous tous et appartient donc à l'ensemble du Mouvement olympique."

Un débat nourri s'en est suivi autour de chacune des 15 recommandations :

- Renforcer le caractère unique et l'universalité des Jeux Olympiques

- Favoriser des Jeux Olympiques durables

- Renforcer les droits et responsabilités des athlètes

- Continuer à attirer les meilleurs athlètes

- Renforcer davantage la sécurité du sport et la protection des athlètes intègres

- Améliorer et promouvoir le parcours jusqu'aux Jeux Olympiques

- Coordonner l'harmonisation du calendrier sportif

- Développer l'engagement numérique auprès des citoyens

- Encourager le développement des sports virtuels et s'engager davantage auprès des communautés de jeux vidéo

- Renforcer le rôle du sport en tant que partenaire important pour la réalisation des objectifs de développement durable fixés par les Nations Unies

- Renforcer le soutien apporté aux réfugiés et aux populations déplacées

- Aller à la rencontre de nouveaux publics au-delà de la communauté olympique

- Continuer à montrer l'exemple en matière de citoyenneté d'entreprise

- Consolider le Mouvement olympique grâce à la bonne gouvernance

- Créer des modèles innovants pour la génération de revenus

Le document de l'Agenda olympique 2020+5 peut être consulté ici.

Le discours complet du président du CIO est disponible ici.

###

Le Comité International Olympique est une organisation internationale non gouvernementale, civile et à but non lucratif, composée de volontaires, qui s'engage à bâtir un monde meilleur par le sport. Il redistribue plus de 90 % de ses revenus au mouvement sportif au sens large, soit chaque jour l'équivalent de 3,4 millions de dollars (USD) pour aider les athlètes et les organisations sportives à tous les niveaux dans le monde.

###

Pour plus d'informations, veuillez prendre contact avec l’équipe des relations médias du CIO  au +41 21 621 60 00, email : pressoffice@olympic.org ou consulter notre site web : olympics.com

Séquences filmées de qualité professionnelle

http://iocnewsroom.com/

Vidéos

YouTube : www.youtube.com/iocmedia

Photos

Un grand choix de photos sera disponible après chaque événement. Consultez ces photos sur Flickr.

Pour toute demande de photos ou de séquences d'archives, veuillez prendre contact avec notre équipe images à l'adresse suivante : images@olympic.org.

Réseaux sociaux

Pour des informations de dernière minute sur le CIO, retrouvez-nous sur Twitter, Facebook and YouTube.

Actualités liées

Prev
Next
  • Tokyo 2020 Tokyo 2020
    Avec pour mot d'ordre "la sécurité avant tout", les Jeux de Tokyo 2020 séduiront et inspireront le monde
  • IOC Session Actualités du CIO
    Athènes accueillera la Session du CIO en 2025
  • Thomas Bach Actualités du CIO
    Thomas Bach réélu à la présidence du CIO pour un second mandat
back to top