Grandes rivalités : duel norvégien entre Johannes Thingnes Boe et Sturla Holm Laegreid au sommet du biathlon mondial

La Norvège possède de nombreux talents qui peuvent viser l'or dans les épreuves de biathlon aux Jeux Olympiques d'hiver de Beijing 2022. Chez les hommes, le pays scandinave est porté par une confrontation directe entre deux des meilleurs biathlètes au monde : Johannes Thingnes Boe et Sturla Holm Laegreid. 

Par Ilya Yashynin
Photo de 2018 Getty Images

Le début de la Coupe du monde de biathlon était très attendu par les fans.

Ceux qui ont l'habitude de suivre cette discipline savent qu'il n'y a pas un leader ultra-dominant en biathlon. Même le Français Martin Fourcade qui a remporté sept gros globes de cristal consécutifs a toujours dû se battre férocement pour monter sur la plus haute marche du podium.

Son rival le plus sérieux était Johannes Thingnes Boe. Les deux légendes du biathlon étaient dans une classe à part. Alors quand Martin Fourcade a annoncé sa retraite sportive au printemps 2020, une question restait en suspens : qui allait rivaliser avec Boe ? Le Norvégien semblait être au-dessus de tous ses concurrents. À cette époque, il n'y avait aucun candidat déclaré. Mais l'hiver dernier, dès les premières courses, les fans ont pu être rassurés : la domination de Johannes Thingnes Boe n'allait pas rester incontestée.

Le jeune Sturla Holm Laegreid est sorti du peloton pour tenir tête à son compatriote.

À LIRE AUSSI : Les différences entre les courses de biathlon aux Jeux Olympiques d'hiver de Beijing 2022

Un nouveau challenger

Dès la première course de la saison, Boe a été challengé par son jeune compatriote Laegreid. Le biathlète de 23 ans a réalisé un 20/20 pour remporter l'individuel. Le champion olympique en titre de la discipline a terminé à presque 20 secondes. Même s'il a commis une faute sur le pas de tir, auparavant, c'était assez pour que le Norvégien s'impose.

Pour Laegreid, ce n'était que sa cinquième apparition en Coupe du monde. Sa victoire n'a pas tout de suite été considérée comme une véritable menace pour son aîné. En biathlon, parfois, un athlète dans un bon jour peut étonner puis rentrer dans le rang. Mais le natif de Baerum a prouvé qu'il était capable d'enchaîner. La saison dernière, il a remporté sept épreuves individuelles, dont deux aux Championnats du monde. Au total, Laegreid a ramené quatre médailles d'or du rendez-vous mondial organisé à Pokljuka, en Slovénie. Avant lui, seuls Ole Einar Bjorndalen, Martin Fourcade et Emil Hegle Svendsen avaient réussi une telle moisson.

Boe n'a pas été en réussite aux Championnats du monde. Il n'a gagné que le bronze en poursuite et l'or en relais, aux côtés de Laegreid. Néanmoins, il est parvenu à garder l'avantage sur lui dans le classement général de la Coupe du monde. La lutte a été intense jusqu'à la dernière course mais avec 13 points d'avance, le Norvégien a gagné un troisième gros globe de cristal consécutif.

Forces et faiblesses

Les succès de Laegreid reposent en grande partie sur son efficacité au tir. L'an passé, il a touché 92,6% des cibles. Il n'y a que l'Autrichien Simon Eder qui a fait mieux avec une moyenne de 93,33%.

« J'ai peut-être été un modèle pour Sturla à une époque, mais désormais, c'est moi qui lui demande des conseils pour mon tir », a avoué Boe.

Après une saison compliquée, Boe se concentre encore plus sur son tir. En mai, avec sa famille, il a déménagé à Kongsvinger, une ville à 90 km d'Oslo, et a construit un stand de tir dans son jardin. De son côté, Laegreid a travaillé sa vitesse sur les skis durant l'intersaison.

« Johannes peut skier plus vite sans faire d'efforts apparents », a expliqué Laegreid. « C'est comme s'il ne dépensait pas d'énergie. C'est ce que je lui envie. »

Rivaux et amis

La saison 2021/22 de biathlon a débuté le 27 novembre. Laegreid a remporté la première course, mais Boe a fait mieux que lui dans la suivante. La confrontation continue et devrait connaître un pic en février lors des Jeux Olympiques d'hiver de Beijing 2022. Ni l'un, ni l'autre ne va prendre le risque de manquer une étape de Coupe du monde pour arriver dans la meilleure forme possible là Pékin.

Malgré la bataille entre les deux athlètes sur la piste pour être le meilleur biathlète du monde, Boe et Laegreid s'entendent bien en-dehors du sport.« Lors d'événements ou quand on se rencontrait dans les couloirs de l'hôtel, ce n'était pas convivial avec Martin Fourcade. Avec Sturla, c'est tout le contraire. J'en suis très content et c'est très important pour l'équipe », a avoué Boe.

À Beijing 2022, Boe va participer à ses troisièmes Jeux Olympiques. À Sotchi 2014, il n'est pas parvenu à intégrer le top 10 d'une épreuve, mais à PyeongChang 2018, le Norvégien a remporté une médaille d'or et deux médailles d'argent. De son côté, Laegreid va découvrir les Jeux Olympiques en février à Pékin. Le quadruple champion du monde pourra espérer y confirmer son nouveau statut.

VIVEZ OLYMPIQUE. À 100 %.

Événements sportifs en direct gratuitement. Accès illimité aux séries. Les actualités et les temps forts olympiques en exclusivité