Coupe du monde de biathlon : Simon Desthieux décroche le bronze chez les hommes, Lægreid s'impose

Quelques heures après les femmes, le Norvégien Sturla Holm Lægreid a remporté l’individuel à Östersund, ce samedi 27 novembre. Le Français Simon Desthieux a terminé troisième avec deux fautes au tir. 

Photo de 2021 Getty Images

Sturla Holm Lægreid a imité Markéta Davidová en s’imposant sur la première course masculine de l’année.

En signant un 20/20 au tir, le Norvégien de 24 ans et s’est imposé en 51 min 04 s lors de l’individuel (20 km), ce samedi 27 novembre dans la nuit suédoise d’Östersund. Le champion olympique de Vancouver 2010 Tarjei Boe a décroché l’argent (+59,2 s), juste devant le Français Simon Desthieux (+1 min 00 s 6) qui réalise un superbe début de saison.

« Je suis très content d’attaquer comme ça, ça fait plaisir », a déclaré Desthieux au micro de la Chaîne l’Équipe, après un début de saison 2020/21 manqué mais bien terminé avec une victoire lors de la dernière course de l’année, la mass-start, également à Östersund. 

Le champion olympique de la discipline Johannes Thingnes Boe a terminé au cinquième (+1 min 28 s 5), juste derrière le Canadien Scott Gow (+1 min 26 s 8), avec un sans faute au tir. Quentin Fillon Maillet (17/20) a hérité de la 8e place avec 2 min 07 s 1. 

Auteur du meilleur temps sur les skis, le Tricolore Émilien Jacquelin a terminé à la 34e place avec 6 fautes au tir (+4 min 12 s 7).

À LIRE AUSSI : Le compte rendu de l'individuel femmes d'Östersund

Le film de l’individuel hommes d’Östersund

Le Norvégien Johannes Boe, détenteur du gros globe de cristal, s’élançait en deuxième position lors de cet individuel, où tous les concurrents s’élancent chacun leur tour, toutes les 30 secondes. Au premier tir couché, le triple médaillé olympique a été l’auteur d’une faute, comme les Français Quentin Fillon Maillet et Émilien Jacquelin, alors que Sturla Holm Lægreid (NOR) et Simon Desthieux ont réalisé un sans faute. 

Mais lors de la deuxième session sur le pas de tir, le Français, troisième du général la saison passée, a été l’auteur d’un sans faute, comme son concurrent norvégien Johannes Boe. Lægreid, champion du monde de la discipline, a poursuivi sa série avec un nouveau sans faute. Jacquelin est quant à lui passé à côté du deuxième tir, avec trois fautes. 

Lors du troisième tir, couché, Fillon Maillet a réalisé un sans faute pour repartir en tête de la course, vite rattrapé par l’Allemand Roman Rees, qui n’a fait qu’une seule erreur lors des trois tirs. Meilleur sur les skis, c’est bien Fillon Maillet qui était devant Boe. Lægreid était quant à lui impérial avec un nouveau 5/5, mais moins performant sur les skis, sa marge d’erreur était plus faible. Desthieux repartait avec une faute au total, et allait jouer son podium lors de l’ultime session.

Au dernier tir, debout, Johannes Boe a réalisé un sans faute (18/20) mais son frère Tarjei, deux fautes au total, a été meilleur sur les skis pour le doubler. Le spécialiste de l’individuel Lægreid a poursuivi sa démonstration au tir avec un nouveau sans faute pour s’envoler vers la première victoire masculine. 

Simon Desthieux aurait pu jouer la deuxième place mais Tarjei Boe, 33 ans, l’a devancé d’un peu plus d’une seconde malgré l’aspiration de son compatriote Antonin Guigonnat (39e).

« Il a tout de suite compris lorsque Frédéric Jean [l’un des entraîneurs de l’équipe de France] annonçait les écarts dans la dernière bosse. Je l’ai vu lancé vers l’avant, se retourner vers moi. Il est resté devant et m’a bien aidé, merci à lui ! », a déclaré Desthieux. 

À LIRE AUSSI : Tout savoir sur la saison 2021/22 de biathlon

Émilien Jacquelin veut être plus régulier au tir

Émilien Jacquelin, 35e à l’arrivée mais auteur du meilleur temps à ski, peut être satisfait de sa prestation, après avoir été victime d’une fracture du radius en août dernier. 

« J’ai essayé de donner une course à 100 %, ce que j’ai envie de faire tout au long de l’année même si ça ne marche pas sur le pas de tir », a-t-il confié à la Chaîne l’Équipe, après un 14/20 au tir. « Le double champion du monde de la poursuite a expliqué vouloir changer son approche sur le pas de tir, lui qui avait l’habitude d’être très rapide.

«  J’ai essayé d’avoir des tirs plus calmes, ça me coûte peut-être en énergie mentale. Il me manque cette petite rigueur de chercher le cœur de la cible. Depuis le début de la préparation, j’ai envie d’évoluer et de mettre mon naturel de côté en étant moins instinctif. J’ai le niveau pour chercher les plus hautes marches du podium sur les skis, mais il me faut cette régularité au tir. Je ne perds pas espoir et continue de travailler. »

À LIRE AUSSI : Émilien Jacquelin, une blessure qui ne freine pas ses ambitions olympiques

Le programme de la Coupe du monde de biathlon à Östersund

Dimanche 28 novembre

  • 11h00 : Sprint femmes (7,5 km)
  • 13h45 : Sprint hommes (10 km)

Le biathlon aux Jeux Olympiques d'hiver de Beijing 2022

En biathlon, onze titres seront mis en jeu aux Jeux Olympiques d'hiver de Beijing 2022.

Après le relais mixte qui lancera les hostilités le 5 février 2022 au Centre national de biathlon : le relais, l'individuel, le sprint, la poursuite et la mass start sont au programme pour les hommes et les femmes.

VIVEZ OLYMPIQUE. À 100 %.

Événements sportifs en direct gratuitement. Accès illimité aux séries. Les actualités et les temps forts olympiques en exclusivité