Comment regarder le ski de fond aux Jeux Olympiques de Beijing 2022

Les meilleurs spécialistes mondiaux du ski de fond s’affronteront dans les épreuves de sprint et d’endurance dans les deux styles : classique et libre. Voici un guide de tout ce que vous devez savoir pour ne rien manquer de cette compétition haletante aux Jeux Olympiques de Beijing 2022.

Par Jo Gunston
Photo de 2018 Getty Images

Au total, 296 skieurs, 148 hommes et 148 femmes, seront en lice dans les épreuves de ski de fond aux Jeux Olympiques d’hiver de Beijing 2022.

Les 12 courses olympiques se tiendront au Centre national de ski de fond, dans la région de Zhangjiakou, où les mêlées sur la ligne d’arrivée promettent d’être épiques. En ski de fond, les athlètes s’écroulent souvent une fois la ligne passée, pour récupérer leur souffle suite à cet effort extrême qu’ils ont délivré pendant la course.

Il y aura six compétitions pour les hommes et idem pour les femmes. La compétition de ski de fond se déroulera entre le 5 et le 20 février.

Découvrez le programme complet, les athlètes à suivre et pleins d’autres informations pour ne rien manquer du ski de fond aux JO de Beijing 2022.

LIRE AUSSI - Le ski de fond olympique à Beijing 2022 : Cinq choses à savoir

Les disciplines et compétitions de ski de fond à Beijing 2022

Deux types d’épreuves sont disputées en ski de fond : l’endurance et le sprint. Elles sont toutes deux pratiquées dans deux styles de ski, le classique et le style libre.

La technique du style libre est de glisser d’un côté puis de l’autre pour avancer, tandis qu’en classique, les skieurs gardent leurs skis parallèles et avancent en faisant des pas vers l’avant. Ces deux styles sont également utilisés durant les relais.

Il existe également deux types de départs, la mass start (départ groupé), qui ressemble à un départ de marathon, et le départ individuel, soit les uns après les autres comme en contre-la-montre en cyclisme.

Épreuves femmes

  • 10 km classique
  • 7,5 km + 7,5 km skiathlon
  • Sprint libre
  • Sprint classique par équipes
  • Relais 4 x 5 km
  • Mass start 30 km libre

Épreuves hommes

  • 15 km classique
  • 15 km + 15 km skiathlon
  • Sprint libre
  • Sprint classique par équipes
  • Relais 4 x 10 km
  • Mass start 50 km libre

Les stars du ski de fond à suivre à Beijing 2022

Le ski de fond est originaire de Norvège. Même le mot « ski » vient de l’ancien norrois « skid », qui signifie une longue planche en bois fendue. Donc sans surprise, la Norvège domine les débats dans cette discipline.

La nation nordique trône en haut du classement des médailles olympiques avec un total de 121 médailles, dont 47 en or, loin devant son premier poursuivant, la Suède, avec 80 médailles.

Pourtant, le changement est en marche notamment dans la compétition femmes, surtout depuis le départ en retraite de la fondeuse la plus décorée de l’histoire des JO d’hiver, la Norvégienne Marit Bjørgen, qui a terminé sa carrière olympique à PyeongChang 2018 avec un total de 15 médailles, dont huit en or.

Lors du Tour de Ski, en décembre, six nations différentes ont occupé le haut du classement à l’issue du 10 km classique : la Russie, la Norvège, la Finlande, la Suède, l’Allemagne et l’Autriche.

À Pyeongchang 2018, durant le sprint classique par équipes, les Américaines Kikkan Randall et Jessie Diggins, ont étonné tout le monde, à commencer par elles-mêmes, en devenant les premières américaines à remporter l’or olympique en ski de fond. Leur étonnement fût tel que sur la ligne d’arrivée, Diggins a demandé à Randall : « Est-ce qu’on vient de gagner les Jeux Olympiques ? »

Diggins a conservé son état de forme jusqu’à cette saison, où elle a manqué de peu de conserver son titre du Tour de Ski qu’elle avait remporté durant la saison 2020/21, après une collision avec Frida Karlsson, disqualifiée pour cette faute, lors de la quatrième étape sur six.

Karlsson sera aussi l’une des skieuses à suivre attentivement après avoir remporté le 10 km classique de la toute première étape de Coupe du monde de la saison.

Diggins devrait être de la partie à Beijing 2022, tout comme la skieuse du ROC, Natalia Nepryaeva, victorieuse lors du Tour de Ski 2021/22. La Suédoise Ebba Andersson et la superstar Norvégienne Heidi Weng, respectivement deuxième et troisième du classement général du Tour de ski, seront à surveiller également. Les Finlandaises Krista Pärmäkoski et Kerttu Niskanen sont quant à elles quatrième et cinquième de cette saison.

La Suédoise Jonna Sundling aura aussi son mot à dire après avoir été sacrée championne du monde en sprint et en sprint par équipes.

Après avoir remporté tous les titres aux Championnats du monde 2021, sauf un et tous les titres aux JO de PyeongChang, sauf deux, l’équipe masculine de Norvège sera elle aussi la grande favorite à Beijing 2022 avec en figure de proue, la superstar Johannes Hoesflot Klaebo.

La skieur de 25 ans, entraîné par son grand-père, a remporté trois médailles d’or durant les Jeux Olympiques en République de Corée et s’avance vers Pékin en aillant réitéré la performance lors des derniers Mondiaux en 2021.

Plus récemment, le spécialiste du sprint a dominé le Tour de ski hommes, en remportant le titre avec plus de deux minutes d’avance sur son premier poursuivant. Son compatriote Emil Iversen est l’homme en forme du moment sur les épreuves d’endurance, avec son titre de champion du monde 2021 en mass start 50 km classique. La Norvège a également remporté toutes les médailles en jeu dans deux épreuves : le sprint classique et le 15 km libre, preuve du réservoir impressionnant de grands talents dans cette équipe.

Le plus grand rival de Klaebo est Alexander Bolshunov (ROC), qui sera à surveiller de près. La skieur s’est emparé de la seconde place du Tour de Ski 2022. Le Finlandais Iivo Niskanen, qui est monté sur la troisième marche du podium du Tour de Ski, est en grande forme à l’approche de Jeux. Il aspire probablement à répéter l’exploit de remporter l’or le même jour que sa sœur Kerttu Niskanen, comme ils l’avaient fait lors de l’étape du Tour de Ski en décembre.

Le calendrier du ski de fond à Beijing 2022

Site olympique : Centre National de ski de fond à Zhangjiakou

(Le programme est indiqué en heure locale. Pour obtenir l'heure CET, retranchez sept heures.)

5 février

  • 15:45 - 7,5 km + 7,5 km Skiathlon femmes

6 février

  • 15:00 – 15 km + 15 km Skiathlon hommes

8 février

  • 16:00 – Sprint libre femmes, qualification
  • 16:50 – Sprint libre hommes, qualification
  • 18:30 – Sprint libre femmes, quart de finale
  • 18:55 – Sprint libre hommes, quart de finale
  • 19:25 – Sprint libre femmes, demi finale
  • 19:35 – Sprint libre hommes, demi finale
  • 19:47 – Sprint libre femmes, finale
  • 20:00 – Sprint libre hommes, finale

10 février

  • 15:00 – 10 km classique femmes

11 février

  • 15:00 – 15 km classique hommes

12 février

  • 15:30 – Relais 4 x 5 km femmes

13 février

  • 15:00 – Relais 4 x 10 km hommes

16 février

  • 17:00 – Sprint classique par équipes femmes, demi finale
  • 17:40 – Sprint classique par équipes hommes, demi finale
  • 19:00 – W Sprint classique par équipes femmes, finale
  • 19:30 – Sprint classique par équipes hommes, finale

19 février

  • 14:00 – Mass start 50 km libre hommes

20 février

  • 14:30 – Mass start 30 km libre femmes

À LIRE AUSSI : Le programme du ski de fond à Beijing 2022

Comment regarder le ski de fond à Beijing 2022

Tous les athlètes devront être physiquement et mentalement à leur pic de forme s’ils veulent venir à bout de ces épreuves olympiques de ski de fond. La compétition commencera le lendemain de la cérémonie d’ouverture et ne s’achèvera que le tout dernier jour des Jeux Olympiques de Beijing 2022, le 20 février. Durant toute cette période, les skieurs s’affronteront dans les épreuves de sprint, d’endurance et de relais.

En supposant qu’un skieur soit au top de sa forme, il reste encore deux paramètres à prendre en compte : l’équipement, un facteur contrôlable, et les conditions météos, qui ne sont contrôlables.

L’équipe qui s’occupe de la préparation du matériel est un maillon vital vers la performance, qu’importe la météo ou les conditions de la pistes. Si les skis sont trop fartés, le skieur n’aura aucune traction dans les montées et les descentes seront trop glissantes ce qui augmentera le risque de chute. Si à l’inverse les skis sont trop adhérents, le skieur ne pourra pas prendre de vitesse sur les parties plates du parcours.

En skiathlon, il y a également un changement d’équipement, qui n’est pas sans rappeler les changement de pneus durant les courses de Formule 1. À mi-parcours, les athlètes passent des skis de classique à ceux de style libre le plus rapidement possible pour terminer la course.

La chute de neige peut également changer les conditions de la piste, tout comme les températures, qu’elles soient trop chaudes ou trop froides, ou même qu’elles changent au milieu de course. Tous ces facteurs impactent la performance des skieurs, peu importe leur niveau.

Les erreurs humaines peuvent aussi avoir de sérieuses conséquences lors d’une course, spécialement en mass start durant lesquelles les athlètes partent tous en même temps. Une seule chute peut avoir un effet domino et briser le rêve olympique des athlètes, qu’ils soient favoris à la médaille comme moins connus.

Le skieur qui arrivera à maîtriser au mieux toutes ces composantes aura une chance de remporter le graal olympique. Mais seront-ils capable de réitérer la performance le jour suivant ?

VIVEZ OLYMPIQUE. À 100 %.

Événements sportifs en direct gratuitement. Accès illimité aux séries. Les actualités et les temps forts olympiques en exclusivité