Le ski de fond olympique à Beijing 2022 : Cinq choses à savoir

Tout ce que vous avez besoin de savoir sur le ski de fond aux Jeux Olympiques d’hiver de Beijing 2022, les meilleurs athlètes, les sites de compétition, le calendrier et bien plus encore !

Par Will Imbo

Le ski de fond est l’un des sports pionniers des Jeux Olympiques d’hiver, puisqu’il y figure depuis la toute première édition hivernale.

À Chamonix 1924, il n’y avait alors que deux épreuves masculines, le 50 km et le 18 km, alors qu'aujourd'hui, 12 épreuves figurent au programme de Pékin, avec 36 médailles à décerner.

Vous trouverez ici notre présentation du ski de fond à Beijing 2022, avec notamment l’histoire de ce sport, les meilleurs fondeurs à suivre, des informations sur le site de compétition, et bien plus encore !

Les meilleurs fondeurs olympiques de Beijing 2022

La Norvège est la véritable puissance mondial du ski de fond. Sa domination a commencé depuis les tous premiers Jeux d’hiver, à Chamonix 1924, et, à en croire les résultats des skieurs norvégiens aux Championnats du Monde 2020 de ski nordique, elle devrait se prolonger à Pékin.

Triple médaillé d’or olympique, le Norvégien Johannes Høsflot Klæbo a réussi à réitérer ses succès de PyeongChang 2018 sur le sprint, le relais 4x10 km et le sprint par équipes lors des Championnats du Monde 2019 et 2021. Klæbo détient de nombreux records de la discipline, notamment celui du plus jeune vainqueur de la Coupe du Monde FIS de ski fond, du Tour de Ski, d’un Championnat du Monde et d’une épreuve des Jeux Olympiques.

Le Norvégien Simen Hegstad Krüger, en or aux côtés de Klæbo à PyeongChang au sein de l’équipe du relais 4x10 km (sans oublier son titre en 30 km en skiathlon et sa médaille d'argent su 15km libre), est l’une des autres stars du circuit de ski de fond à surveiller à Pékin. Krüger reste sur deux médailles d’argent, en 15km libre et 30km skiathlon, lors des Championnats du Monde 2021.

Pour autant, cela ne veut pas dire que les fondeurs norvégiens écraseront la compétition masculine des Jeux Olympiques d’hiver. Quadruple médaillé d’or olympique et champion en titre du 15km libre, le Suisse Dario Cologna est un vainqueur déjà confirmé aux Jeux. Mais le vétéran devra faire parler toute sa science de la course pour conserver son titre à Pékin.

Dans la compétition féminine des Jeux d’hiver 2018, la concurrence la plus rude à laquelle a été confrontée la Norvège est venue de ses voisines suédoises, ce qui ne l’a empêché de terminer en tête du tableau des médailles (avec sept, contre six pour la Suède). La Suédoise Charlotte Kalla s’est adjugée quatre médailles à PyeongChang, dont le titre du 15 km skiathlon, portant son total à neuf médailles, ce qui en fait la skieuse de fond suédoise la plus décorée de tous les temps. En compagnie de sa compatriote Jonna Sundling, vainqueur du sprint et du sprint par équipes des Championnats du Monde 2021, Kalla fera figure de favorite pour monter sur le podium de Pékin.

Ces dernières n’auront pas à faire face à l’athlète la plus titrée de tous les temps aux Jeux d’hiver, la Norvégienne Marit Bjørgen, qui a pris sa retraite après PyeongChang 2018, où elle a décroché cinq de ses 15 médailles, un record olympique. Ce qui n’empêchera la Norvège d’être redoutable, qui peut s’appuyer sur son fer de lance, Therese Johaug, en or sur le 15 km skiathlon, le 10 km libre, le relais 4x5 km et le 30 km mass start aux Championnats du Monde 2021.

La Norvège sera donc bien difficile à détrôner en sprint par équipes et en relais par équipes, que ce soit chez les femmes ou chez les hommes. Aux Championnats du Monde, elle a ainsi remporté trois de ces épreuves, le sprint par équipes féminin revenant à la Suède, soit le même résultat qu’à PyeongChang, où seules les Américaines Kikkan Randall et Jessie Diggins, en sprint par équipes, avaient battu les Norvégiennes. Pour sa part, Diggins est dans une forme ascendante après avoir remportée le classement général et les épreuves de distances de la Coupe du Monde FIS de ski de fond 2020/21.

En résumé, la Norvège est la grande puissance mondiale du ski de fond, et cela ne devrait pas changer à Pékin.

Le programme olympique de ski de fond de Beijing 2022

La compétition de ski de fond se tiendra du 5 au 20 février 2022.

Le site olympique de ski de fond de Beijing 2022

La compétition de ski de fond aura lieu au Centre National de Ski de Fond du pôle de Zhangjiakou, où les compétitions de snowboard, de ski acrobatique, de ski de fond, de combiné nordique et de biathlon se dérouleront également.

Après les Jeux Olympiques, le site se transformera en station touristique.

Le format de la compétition olympique de ski de fond de Beijing 2022

La compétition de ski de fond de Beijing 2022 proposera 12 épreuves :

Homme

15 km Classique

15 km + 15 km Skiathlon

Sprint Libre

Sprint Classique par Équipe

Relais 4x10 km

50 km Mass Start Libre

Femmes

10 km Classique

7,5 km + 7,5 km Skiathlon

Sprint Libre

Sprint Classique par Équipe

Relais 4x5 km

30 km Mass Start Libre

Le quota de places disponibles est de 148 pour les hommes et les femmes qui veulent se qualifier pour le ski de fond à Beijing 2022, ce qui fera un total de 296 athlètes.

Deux techniques de ski sont utilisées en ski de fond : la technique libre (ski latéral) et la technique classique (marche avant). La Fédération Internationale de Ski détermine la technique utilisée pour chaque épreuve (qui peut varier selon les éditions des Jeux), alors que les deux doivent être employées durant le relais.

L’histoire olympique du ski de fond

Plus ancien type de ski recensé, le ski de fond puise ses origines en Norvège. Preuve en est, le mot "ski" est un dérivé du vieux mot norrois "skid", qui signifie une pièce de bois fendue. Cette forme de ski est née de l’obligation de se déplacer sur des terrains enneigés afin de chasser le gibier, de chercher du bois pour se chauffer et de maintenir le contact social entre les différentes communautés isolées.

À la fin du 19ème siècle, le ski de fond s’est transformé en sport. Lancé en 1892, le célèbre festival de ski d’Holmenkollen se focalisait avant tout sur l’épreuve de combiné nordique. Toutefois, en 1901, une course distincte de ski de fond a été ajoutée au festival.

Le ski de fond fait partie du programme des Jeux Olympiques d’hiver depuis leur toute première édition en 1924, avec des compétitions masculines de 50 km et 18 km. La première épreuve féminine, sur 10 km, a intégré le programme olympique à partir d’Oslo 1952. Au fil des années, le programme s'est étoffé jusqu’aux 12 épreuves proposées actuellement aux Jeux (six pour les femmes, autant pour les hommes).

Mère patrie du ski de fond, la Norvège occupe logiquement la première place du tableau des médailles des Jeux d’hiver, avec 121 médailles, dont 47 en or, loin devant la Suède et ses 80 médailles. Les deux spécialistes les plus décorés de la discipline sont bien évidemment Norvégiens : Bjørn Dæhlie compte 12 médailles, alors que Marit Bjørgen, avec 15, est l’athlète la plus titrée de l’histoire des Jeux Olympiques d'hiver.

VIVEZ OLYMPIQUE. À 100 %.

Événements sportifs en direct gratuitement. Accès illimité aux séries. Les actualités et les temps forts olympiques en exclusivité
Inscrivez-vous ici Inscrivez-vous ici