Comment regarder le ski alpin aux Jeux Olympiques d'hiver de Beijing 2022

Du 7 au 19 février, 11 titres olympiques seront mis en jeu durant les épreuves de ski alpin au Centre national du ski alpin de Yanqing. Découvrez les skieurs à suivre, les dates importantes et quelques conseils d’experts pour bien profiter des Jeux Olympiques d’hiver de Beijing 2022.

Par Alessandro Poggi
Photo de 2022 Getty Images

Le ski alpin est connu comme « la perle sur la couronne des Jeux Olympiques d’hiver ». À Pékin, cette discipline se disputera au tout nouveau Centre national de ski alpin de Yanqing.

Onze titres olympiques seront mis en jeu sur cette piste qui sera l'une des plus raides et plus exigeantes de la planète avec ses quelques secteurs où l’inclinaison atteint les 68 degrés.

Les six épreuves de ski alpin (cinq individuelles et une par équipes mixtes) vont se dérouler du 7 au 19 février 2022 avec plus de 300 athlètes en compétition sur les deux semaines.

Découvrez le calendrier et comment regarder le ski alpin aux JO d’hiver de Beijing 2022.

À LIRE AUSSI : Cinq choses à savoir sur le ski alpin aux Jeux Olympiques d’hiver de Beijing 2022

La descente hommes était initialement prévue le 6 février mais en raison de vents violents, l'épreuve a été reportée au 7 février à 12h.

Les épreuves de ski alpin aux Jeux Olympiques d’hiver de Beijing 2022

En ski alpin, six épreuves différentes sont au programme olympique des JO d’hiver de Beijing 2022 : la descente, le super G, le slalom géant, le slalom, le combiné et le slalom parallèle par équipes mixtes.

Elles sont classées en deux catégories : les épreuves de vitesse (descente et super G) et les épreuves techniques (slalom géant, slalom, slalom parallèle). Le combiné alpin met en avant les skieurs les plus polyvalents avec une épreuve de chaque catégorie.

Descente : C’est l’épreuve de base. La descente est aussi simple que son nom le laisse entendre : les skieurs s’élancent du haut de la montagne, doivent rester sur la piste en passant entre les marques, et le plus rapide s’impose.

Super G : Super G signifie super slalom géant. C’est une épreuve qui mélange la vitesse de la descente et les virages plus précis du slalom géant.

Slalom géant : C’est la plus rapide des épreuves techniques. Les skieurs doivent naviguer entre les portes. Le slalom géant est composé de deux manches qui se déroulent le même jour. Les temps sont additionnés pour déterminer le classement.

Slalom : Le slalom est l’épreuve la plus technique du ski alpin. Les portes qui sont symbolisées par des piquets sont très rapprochées. Les skieurs doivent toutes les passer. Deux manches sont au programme et le vainqueur est celui qui a le temps cumulé le plus rapide.

Combiné : À Pékin, cette épreuve se déroulera avec une manche de descente puis une de slalom. Elles auront lieu le même jour. Le classement est établi en additionnant les deux chronos.

Slalom parallèle par équipes mixtes : cette épreuve a fait ses débuts aux Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang 2018 et implique quatre skieurs de chaque pays. Ils sont placés en confrontation directe avec des duels organisés simultanément sur deux pistes identiques situées côte à côte. La compétition débute avec les huitièmes de finale puis les tours s’enchaînent jusqu’à la grande finale.

Les stars du ski alpin à suivre aux Jeux Olympiques d’hiver de Beijing 2022

Mikaela Shiffrin (USA) va se présenter à Pékin avec beaucoup d’attente autour d’elle. La double championne olympique est la skieuse en activité avec le plus de victoires en Coupe du monde de ski alpin. L’hiver dernier, la superstar américaine est revenue des Championnats du monde avec quatre médailles dont une en or sur le combiné alpin.

La skieuse du Colorado vise une participation dans les cinq épreuves individuelles pour essayer d’égaler le record de médailles remportées sur une édition des Jeux Olympiques d’hiver. Il est actuellement détenu par Janica Kostelic grâce à ses quatre podiums dont trois victoires aux Jeux Olympiques d’hiver de Salt Lake City 2022.

Dans les épreuves techniques, deux des plus grandes rivales de Mikaela Shiffrin seront la tenante du gros globe de cristal Petra Vlhova (SVK) et la double championne du monde Katharina Liensberger (AUT).

Sofia Goggia (ITA), la reine de la vitesse, va tenter de défendre son titre remporté en descente à PyeongChang 2018, malgré sa récente blessure. Dans l’histoire, seule l’Allemande Katja Seizinger a réussi cet exploit, c’était à Nagano 1998.

Ester Ledecka (CZE) avait été l'héroïne de PyeongChang 2018 avec son doublé historique en ski et en snowboard. « Je peux même réussir un triplé ou peut-être un quadruplé », a-t-elle confié dans un entretien à Olympics.com. « J’ai encore une grande marge de progression ».

Chez les hommes, Marco Odermatt (SUI) sera certainement l’homme à battre en slalom géant après son excellent début de saison, mais les Français Alexis Pinturault, spécialiste du géant et détenteur du gros globe de cristal, ainsi que Matthieu Faivre, champion du monde en titre de la discipline, seront également à surveiller.

Le jeune Suisse sera aussi un prétendant au titre olympique en super G, tout comme Aleksander Aamodt Kilde (NOR) qui vise une première médaille dans un grand rendez-vous international.

Vainqueur du globe de cristal l’an passé et déjà triple médaillé olympique, Alexis Pinturault (FRA), spécialiste du géant et du combiné alpin, essayera de décrocher le seul titre qui manque à son palmarès.

Le calendrier des épreuves de ski alpin aux Jeux Olympiques d'hiver de Beijing 2022

Site olympique : Centre national de ski alpin de Yanqing

(Le programme est indiqué en heure locale (UTC+8). Pour obtenir l'heure CET, retranchez sept heures). Le calendrier est susceptible d'évoluer.

Lundi 7 février

9h30/13h45 : slalom géant femmes
11h00 : descente hommes

Mardi 8 février
11h00 : super G hommes

Mercredi 9 février
10h15/13h45 : slalom femmes

Jeudi 10 février
10h30/14h15 : combiné hommes

Vendredi 11 février
11h00 : super G femmes

Dimanche 13 février
10h15/13h45 : slalom géant hommes

Mardi 15 février
11h00 : descente femmes

Mercredi 16 février
10h15/13h45 : slalom hommes

Jeudi 17 février
10h30/14h00 : combiné femmes

Samedi 19 février
11h00 : slalom parallèle par équipes mixtes

À LIRE AUSSI : Le programme du ski alpin à Beijing 2022

Comment regarder le ski alpin aux Jeux Olympiques d’hiver de Beijing 2022

Les skieurs peuvent atteindre des vitesses supérieures à 150 km/h tout en navigant sur des pistes sinueuses faites de virages et de sauts spectaculaires.

Trouver la trajectoire la plus rapide et avoir une attitude offensive sont des éléments aussi importants qu’opter pour une technique juste.

« Je skiais vraiment à l’intérieur », expliquait la légende Lindsey Vonn au Guardian.

« J’étais très latérale et je suis plutôt grande pour une skieuse; tout le monde pensait que c’était une faiblesse. Mais mon entraîneur m’a dit que ce n’était pas vrai et que c’était en réalité ma force, alors je n’ai rien changé. En descente, c’est certainement devenu un de mes meilleurs atouts pour pouvoir prendre des virages avec un angle différent de la plupart des autres athlètes. »

Dans les épreuves techniques comme le slalom et le slalom géant, c’est essentiel d’être « centré » pour skier de manière efficace.

« Vous devez toujours rester à l’avant dans vos bottes, les tibias bien parallèles, vous devez pouvoir changer rapidement les carres du ski », explique le champion olympique Ted Ligety.

« Vous devez aussi être bien équilibré, être autant au centre de vos skis que possible. »

Ligety avait développé une technique révolutionnaire pour optimiser sa vitesse de course en utilisant autant d'angle que possible.

« Il faut avoir des angles ouverts pour être capable de mettre vos genoux en avant et avoir les hanches proches du sol. C’est donc assez entraînant. De grands angles et des arcs parfois plus longs, mais plus propres, voilà pourquoi je suis connu. »

Le ski alpin est également une discipline où beaucoup de facteurs extérieurs comptent. C’est notamment le cas des conditions météorologiques, de la visibilité et de la qualité de la neige.

Bien connaître la piste est particulièrement important dans les épreuves de vitesse. Mais à Pékin, le challenge sera énorme et tout le monde partira sur un même pied d’égalité. La piste de Beijing 2022 n’a pas pu être testée en raison de la pandémie de Covid-19.

« Nous allons découvrir le site durant les Jeux. L’adaptation sera la clé », a confié à Olympics.com la double championne du monde Tessa Worley.

« Les conditions de neige pourraient être uniques ou au moins très différentes de celles qu’on connaît en Europe. »

VOUS ADOREZ LE SKI ALPIN ? NE MANQUEZ RIEN.

Recevez le meilleur du ski alpin : actualités, vidéos, temps forts des Jeux Olympiques d’hiver et bien plus encore.