Les Jeux de Beijing 2022 établissent de nouveaux records en termes d'égalité des genres

Les Jeux Olympiques d'hiver de Beijing 2022 sont déjà l'édition d'hiver la plus équilibrée de l'histoire en termes de représentation hommes-femmes, avec 45 % de concurrentes en lice. Mais grâce aux ajustements apportés au programme des sports et au calendrier des compétitions, ainsi qu'à la large diffusion des Directives du Comité International Olympique (CIO) en matière de représentation, ces Jeux contribuent également à promouvoir une couverture plus équilibrée du sport féminin.

Getty Images
  • Un parfait équilibre hommes-femmes dans dix disciplines (sur 15): biathlon, skeleton, curling, patinage artistique, patinage de vitesse sur piste courte, patinage de vitesse, ski alpin, ski acrobatique, snowboard et ski de fond.
  • Le plus grand nombre d'épreuves féminines jamais organisées
  • Un nombre record d'épreuves mixtes (11 épreuves mixtes/une épreuve ouverte)
  • Le dernier samedi des Jeux proposera en tout neuf heures d'épreuves féminines contre cinq le même jour à PyeongChang il y a quatre ans
  • 45 % du nombre total de porte-drapeaux à la cérémonie d'ouverture étaient des femmes
  • 73 % des CNO avaient une femme porte-drapeau (soit une femme porte-drapeau, soit un homme et une femme porte-drapeau)

Ces résultats sont le fruit des efforts conjoints du CIO, des Fédérations Internationales (FI) et des Comités Nationaux Olympiques (CNO).

De nouvelles épreuves mettent en avant le sport féminin

Les innovations apportées au programme des sports et au calendrier des compétitions vont de pair avec les efforts visant à promouvoir une représentation plus équilibrée des genres dans la presse internationale.

Le CIO travaille de concert avec les FI d'hiver sur l'évolution du programme des sports afin de veiller à ce que les Jeux de Beijing 2022 tirent parti des progrès réalisés lors des Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018.

Avec les changements apportés spécifiquement pour l'édition de Beijing 2022, l'Union internationale de patinage (ISU) suit l’exemple de l'Union internationale de biathlon (IBU) et de la Fédération mondiale de curling (WCF) qui avaient déjà atteint la parité hommes-femmes dans leurs programmes olympiques.

YANQING, CHINA - FEBRUARY 14:  Breeana Walker of Team Australia slides during the Women's Monobob Bobsleigh Heat 4 on day 10 of Beijing 2022 Winter Olympic Games at National Sliding Centre on February 14, 2022 in Yanqing, China. Getty Images

Deux nouvelles épreuves féminines (monobob féminin et big air pour les hommes et les femmes en ski acrobatique) et quatre nouvelles épreuves mixtes ont été ajoutées au programme, portant le nombre total d'épreuves mixtes à 12, contre huit à PyeongChang.

Grâce à ces ajouts, Beijing compte le plus grand nombre d'épreuves féminines jamais organisées.

Les disciplines sont plus nombreuses à atteindre pour la première fois une représentation équilibrée hommes-femmes ; le skeleton, la luge (simple femmes et simple hommes), le patinage de vitesse, le ski de fond, le ski alpin, le ski acrobatique et le snowboard ont franchi ce cap à Beijing.

Enfin, la nouvelle règle introduite par le CIO, autorisant la participation de porte-drapeaux des deux sexes lors de la cérémonie d'ouverture, a eu un impact significatif sur la représentation des femmes. Aux Jeux de PyeongChang 2018, 30 % de tous les porte-drapeaux étaient des femmes, tandis qu'à Beijing, ce chiffre est passé à 45 %.

BEIJING, CHINA - FEBRUARY 04: Flag bearers Kjeld Nuis and Lindsay van Zundert of Team Netherlands carry their flag during the Opening Ceremony of the Beijing 2022 Winter Olympics at the Beijing National Stadium on February 04, 2022 in Beijing, China. Getty Images

Calendrier des compétitions de Beijing 2022 : hommes et femmes se partagent la vedette

Le CIO a travaillé avec les FI pour placer les épreuves féminines sur les mêmes sites que les épreuves masculines et leur accorder des créneaux de diffusion importants et égaux pendant les Jeux pour la couverture médiatique et télévisuelle.

Toujours sur la base des changements apportés lors des Jeux de PyeongChang 2018, l'édition de Beijing 2022 a fait de nouveaux ajustements au calendrier des compétitions afin de mettre les femmes au premier plan. Par exemple, deux épreuves féminines – le départ groupé 12,5 km en biathlon féminin et le bob à deux féminin – ont été déplacées au dernier samedi des Jeux, ce qui porte à neuf heures la durée de diffusion du sport féminin lors de l'avant-dernier jour de compétition, contre cinq heures le même jour il y a quatre ans. Et pour la première fois de l'histoire, la première médaille du saut à ski a été décernée lors de la compétition féminine, remportée par la Slovène Urša Bogataj.

De telles avancées montrent que les efforts du CIO pour promouvoir l'égalité des genres aux Jeux Olympiques vont bien au-delà de la parité sur l'aire de compétition, et s'accompagnent d'une volonté croissante d'influencer le changement de comportement des médias, des organisations sportives et du Mouvement olympique en général. Les Jeux Olympiques donnent un coup de projecteur incroyable aux athlètes, en particulier aux athlètes féminines, et le CIO prend sérieusement sa responsabilité de mettre en valeur les athlètes de manière équitable.

ZHANGJIAKOU, CHINA - FEBRUARY 05: Ursa Bogataj of Team Slovenia jumps during Women's Normal Hill Individual 1st Round at National Ski Jumping Centre on February 05, 2022 in Zhangjiakou, China. Getty Images

De l’importance d'une représentation juste et équitable

Alors que se dessinait une période sans précédent avec la tenue en six mois de deux éditions des Jeux, à savoir les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 et les Jeux Olympiques d'hiver de Beijing 2022, le CIO, conscient de cette occasion unique et du pouvoir du sport de façonner les normes et les stéréotypes liés au genre, a publié une version actualisée de ses Directives en matière de représentation.

Ces nouvelles directives, lesquelles s'inscrivent dans le droit fil des objectifs du CIO en matière d'égalité des genres et d'inclusion pour la période 2021-2024, ont pour but de sensibiliser et d'appeler à une représentation égalitaire et équitable des athlètes sur toutes les plateformes de médias et dans tous les moyens de communication. Comme à Tokyo, avec la participation record de femmes aux Jeux Olympiques de Beijing 2022 et le coup de projecteur qui accompagne généralement un tel événement sportif au niveau mondial, les Directives relatives à la représentation soulignent le rôle que jouent les organisations afin d'aider à modifier la façon dont les femmes et les groupes marginalisés sont perçus et se perçoivent eux-mêmes.

BEIJING, CHINA - FEBRUARY 08: Amos Mosaner and Stefania Constantini of Team Italy compete against Team Norway during the Curling Mixed Doubles Gold Medal Game on Day 4 of the Beijing 2022 Winter Olympics at National Aquatics Centre on February 08, 2022 in Beijing, China. Getty Images

"Le CIO et les services olympiques de radio-télévision (OBS) reconnaissent qu'il leur incombe d'assurer une visibilité égale et équitable de tous les athlètes, hommes et femmes", a expliqué Yiannis Exarchos, directeur général d'OBS. Et d'ajouter : "Notre engagement ne concerne pas seulement le nombre d'heures de couverture, mais les organisations sportives peuvent contribuer à partager les récits, et en tant que leaders et créateurs de contenu, nous donnons le ton de la façon dont les femmes sont photographiées et représentées."

Il est important de noter que les directives, lesquelles étaient déjà disponibles en anglais, en français, en japonais et en espagnol, ont été traduites en mandarin par le comité d'organisation des Jeux de Beijing 2022 et distribuées aux médias locaux avant la manifestation. L'impact devrait être majeur sur la représentation hommes-femmes et l'égalité des genres dans la couverture des sports en Chine.

Les directives actualisées soulignent le rôle important que les organisations sportives, telles que le CIO, peuvent jouer pour donner le ton et garantir une représentation équilibrée des genres. Elles donnent de nouveaux exemples, présentent des bonnes pratiques et prodiguent des conseils dans les différents secteurs, y compris le langage (mots et expressions) et les images utilisées, ainsi que la qualité, la quantité et l'importance de la couverture. Plus concrètes, elles comprennent désormais des fiches et des conseils visant à aider non seulement les organisations sportives, mais aussi les autres organes rendant compte des Jeux Olympiques, tels que les diffuseurs détenteurs de droits et les médias, dans la mise en œuvre d'une communication et d'une couverture équitables et équilibrées – notamment dans les domaines de la presse écrite, du numérique, de la radio et de la diffusion.

Pour en savoir plus sur l'action continue menée par le CIO afin de faire progresser l'égalité hommes-femmes sur l'aire de compétition et en dehors, rendez-vous ici.

Égalité des genres

Femme et sport
L'égalité des genres est une priorité absolue pour le Mouvement olympique. Les deux axes principaux consistent à offrir aux femmes athlètes un accès plus facile au sport en général et aux Jeux Olympiques en particulier et à augmenter le nombre de femmes occupant des postes dans la gestion et l'administration sportives.
En savoir plus
Actualités liées
Prev
Next
  • Beijing 2022

    Les femmes aux Jeux Olympiques d'hiver de Beijing 2022 – Tout ce qu'il faut savoir

  • Beijing 2022

    Le parc Shougang de Beijing - Comment les Jeux Olympiques ont contribué à transformer une aciérie en quartier urbain branché

  • Beijing 2022

    Profiter pleinement de l'expérience olympique aux Jeux de Beijing 2022

  • Beijing 2022

    Beijing 2022 met à profit l'héritage de 2008

  • Beijing 2022

    La durabilité à l'honneur aux Jeux de Beijing 2022

back to top