Les skieurs suisses à suivre à Beijing 2022

Odermatt, Feuz, Gut-Behrami, Gisin... À moins d'un mois des Jeux Olympiques d'hiver de Beijing 2022, voici les skieurs suisse à suivre.

Par Nicolas Kohlhuber
Photo de 2021 Getty Images

L'hiver dernier en ski alpin, la Suisse a largement remporté la Coupe des Nations. Avec quatre skieuses dans le top 10 féminin et trois skieurs dans le top 10 masculin, la délégation helvétique s'est mise en évidence. Cette saison, avec les Jeux Olympiques d'hiver de Beijing 2022 dans le viseur, elle peut espérer en faire autant.

Olympics.com vous présente 10 skieurs helvétiques particulièrement attendus sur les pistes cette saison.

  • Nom : Marco Odermatt
  • Âge : 24 ans
  • Meilleur résultat : Deuxième du classement général de la Coupe du monde (2021)
  • Spécialité : Slalom géant / Super-G

Douze ans après Carlo Janka, la Suisse peut espérer voir un de ses skieurs remporter le gros globe de cristal. Vainqueur de cinq courses cette saison et actuel leader du classement général, Marco Odermatt s'est affirmé comme le plus sérieux rival d'Alexis Pinturault l'an passé. Le skieur d'Hergiswil a terminé deuxième du classement général à moins de 200 points du Français. À 24 ans, il a déjà neuf victoires en Coupe du monde à son actif.

Il a confié à l'AFP viser « un globe ou une médaille olympique » cet hiver.

  • Nom : Loïc Meillard
  • Âge : 25 ans
  • Meilleur résultat : Petit globe du parallèle (2020)
  • Spécialité : Slalom géant

L'an passé, Loïc Meillard est autant monté sur le podium en Coupe du monde qu'aux Championnats du monde. Avec deux places dans le top 3 en slalom géant, il a terminé la saison au quatrième rang du classement général. En terminant troisième du parallèle et du combiné alpin, le Suisse a ramené deux médailles de bronze des Mondiaux de Cortina d'Ampezzo.

Polyvalent, le skieur de 25 ans est déjà entré dans l'histoire du ski mondial. En 2020, il a été le premier à remporter la Coupe du monde de parallèle. Loïc Meillard s'était imposé à Chamonix lors de la seule épreuve de la saison. La première victoire de sa carrière au niveau planétaire avait donc été synonyme de petit globe de cristal.

  • Nom : Beat Feuz
  • Âge : 34 ans
  • Meilleur résultat : Petit globe de la descente (2018, 2019, 2020, 2021)
  • Spécialité : Descente

Beat Feuz est le roi de la descente, et vise le quintuplé. Le Suisse a gagné les quatre derniers petits globes de la spécialité. S'il arrive à le conserver cette saison, le skieur de 34 ans égalera le record établi par Franz Klammer dans cette discipline entre 1975 et 1983. Malgré son hyper-spécialisation, le descendeur du canton de Berne reste sur quatre saisons dans le top 10 du classement général.

Le natif de Schangnau a 15 victoires en Coupe du monde à son actif dont 12 en descente. L'an passé, il s'est offert un incroyable doublé à Kitzbühel avec deux succès en trois jours. C'était la première fois qu'il s'imposait dans la célèbre station autrichienne. À son palmarès, Beat Feuz a aussi trois médailles mondiales en descente et deux médailles olympiques remportées à PyeongChang 2018 (bronze en descente, argent en Super-G).

  • Nom : Ramon Zenhäusern
  • Âge : 29 ans
  • Meilleur résultat : Quatre victoires en Coupe du monde
  • Spécialité : Slalom

Ramon Zenhäusern va-t-il intégrer le top 10 du classement général de la Coupe du monde pour la première fois de sa carrière ? À la sortie de sa saison la plus fructueuse avec quatre podiums et une 13e place, cet objectif semble atteignable. Mais avec seulement huit slaloms au programme de cet hiver, cela semble compliqué. Il n'y a presque que dans cette discipline que le skieur de Bürchen s'aligne en Coupe du monde.

L'an passé, le Suisse est parvenu à dompter la Gran Risa pour décrocher à Alta Badia la victoire la plus prestigieuse de sa carrière en individuel, et il a terminé 4e du slalom d'Adelboden en janvier 2022. Vice-champion olympique de slalom, Ramon Zenhäusern s'est illustré au sein de l'équipe helvétique dans les slaloms parallèles avec un titre mondial en 2019 et un titre olympique en 2018.

  • Nom : Lara Gut-Behrami
  • Âge : 30 ans
  • Meilleur résultat : Gros globe de cristal (2016)
  • Spécialité : Super-G et descente

Six ans après, Lara Gut-Behrami va-t-elle remettre la main sur le gros globe de cristal ? Dauphine de Petra Vlhova l'an passé, la skieuse de 30 ans sera particulièrement redoutable en Super-G. Dans cette discipline, elle a déjà remporté trois petits globes.

Mais résumer la Tessinoise à ses performances en Super-G serait une erreur. Preuve de sa polyvalence, elle a ramené trois médailles des Championnats du monde 2021 : or en Super-G et en slalom géant, bronze en descente. Lara Gut-Behrami pèse désormais huit podiums mondiaux. Mais un seul aux Jeux Olympiques d'hiver. Médaillée de bronze en descente à Sotchi 2014, elle a terminé quatrième du Super-G à deux reprises.

  • Nom : Michelle Gisin
  • Âge : 27 ans
  • Meilleur résultat : 3e du classement général (2021)
  • Spécialité : Combiné alpin

Après un été perturbé par une mononucléose, Michelle Gisin est diminuée pour la reprise de la Coupe du monde. En ouverture de la saison à Sölden, elle a dû se contenter de la 25e place. Un coup dur pour celle qui a été si régulière l'hiver dernier. La skieuse de 27 ans avait terminé à la troisième place du classement général de la Coupe du monde.

Cette performance est d'autant plus remarquable qu'il n'y avait aucun combiné alpin, sa spécialité, au programme de la saison 2020/21. Dans cette discipline, la skieuse d'Engelberg a été médaillée de bronze aux Championnats du monde 2021. À Beijing 2022, c'est dans cette discipline qu'elle peut espérer remporter la deuxième médaille olympique de sa carrière après l'or ramené de PyeongChang 2018 en slalom parallèle par équipes mixtes.

LIRE AUSSI - Michelle Gisin après avoir traversé une mononucléose : « Tokyo 2020 m'a donné beaucoup d’énergie et d’espoir »

  • Nom : Corinne Suter
  • Âge : 27 ans
  • Meilleur résultat : Petit globe de la descente et du Super-G (2020)
  • Spécialité : Descente et Super-G

Après son incroyable saison 2019/20, Corinne Suter est parvenue à confirmer au plus haut niveau. Comme l'hiver précédent, elle a terminé la saison avec sept podiums en Coupe du monde. Huitième du classement général, la skieuse de Schwyz s'est encore illustrée en descente et en Super-G mais elle n'a pas réussi à conserver les deux petits globes remportés en 2020.

À la place, elle a décroché deux médailles mondiales : l'or en descente, l'argent en Super-G. Corinne Suter était déjà montée sur le podium de ces deux épreuves aux Championnats du monde 2019 (argent en descente, bronze en Super-G). C'est avec le statut de favorite qu'elle se présentera à Beijing 2022 pour ses deuxièmes Jeux Olympiques d'hiver.

LIRE AUSSI - Quelles sont les différences entre les disciplines olympiques de ski alpin ?

  • Nom : Wendy Holdener
  • Âge : 28 ans
  • Meilleur résultat : Petit globe du combiné alpin (2016, 2018)
  • Spécialité : Slalom / Combiné alpin

Wendy Holdener a aussi été victime d'une chute à l'entraînement lors de la préparation de la saison. Victime de fractures aux deux scaphoïdes, la Suissesse a manqué le début de la Coupe du monde. Malgré ce contre-temps, elle a obtenu la deuxième place du slalom de Kranjska Gora en janvier 2022.

L'an passé, la skieuse de Drusberg a terminé au dixième rang grâce à ses performances en slalom. Comme l'hiver dernier, la skieuse aux 43 podiums en Coupe du monde sera pénalisée par l'absence de combiné alpin au calendrier de la saison. Dans cette discipline, elle a été deux fois championne du monde (2017 et 2019) et a été médaillée de bronze aux Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018. Aux derniers JO d'hiver, Wendy Holdener a aussi remporté l'or en slalom parallèle par équipes mixtes et l'argent en slalom.

  • Nom : Jasmine Flury
  • Âge : 28 ans
  • Meilleur résultat : Une victoire en Coupe du monde
  • Spécialité : Super-G

Quatre ans après sa victoire au Super-G de Saint-Moritz, Jasmine Flury montera-t-elle sur un deuxième podium en Coupe du monde ? Ça sera l'objectif de la skieuse qui a obtenu deux tops 10 en descente l'an passé. Spécialiste des épreuves de vitesse, la skieuse de Rinerhorn a pris la 35e place du classement général de la Coupe du monde l'an passé. Treizième en descente, elle peut espérer réaliser une belle performance dans cette discipline.

Aux Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018, la Suissesse n'avait pas rallié l'arrivée dans cette épreuve après son intéressante 27e place en Super-G.

VIVEZ OLYMPIQUE. À 100 %.

Événements sportifs en direct gratuitement. Accès illimité aux séries. Les actualités et les temps forts olympiques en exclusivité