Pinturault / Odermatt, le duel à suivre en Coupe du monde de ski alpin

À une semaine du coup d’envoi de la Coupe du monde de ski alpin, à Sölden en Autriche le 23 octobre, Olympics.com vous présente le duel qui a rythmé la fin de saison dernière : celui entre le Français Alexis Pinturault et le Suisse Marco Odermatt.

Par Emma Hingant
Photo de 2021 Getty Images

Après une fin de saison 2020/21 teintée de suspense, qui a tourné à l'avantage du Français Alexis Pinturault (trois médailles olympiques au compteur), la Coupe du monde 2021/22 va redémarrer le 24 octobre à Sölden en Autriche, avec le slalom géant.

Le Suisse Marco Odermatt, 23 ans seulement et qui n'a jamais sillonné les pistes olympiques, tentera de frapper fort dans une épreuve où il a terminé deuxième la saison dernière, derrière Pinturault, qui a également remporté son premier gros globe de cristal, le premier pour un Français depuis Luc Alphand, en 1996/97. Un premier objectif accompli, avant Beijing 2022, où il espère décrocher son premier titre olympique, après le bronze en géant (Sotchi 2014, PyeongChang 2018) et l'argent en combiné (PyeongChang 2018).

« Idéalement, je souhaite disputer aux JO le combiné, le géant, le slalom, l'épreuve par équipe et peut-être aussi le super-G », a déclaré Pintu à L'Équipe. « Mais de nombreux facteurs interviendront dont d'éventuels reports en cas de météo défavorable. S'il y a des choix à faire, là aussi ça devrait être sur le super-G. »

À l’aube d’une nouvelle saison qui s’annonce palpitante et à quelques mois des Jeux Olympiques en Chine, Olympics.com vous présente ce duel au sommet qui devrait ponctuer votre hiver.

Fiches d’identité

Alexis Pinturault

  • Né le : 20 mars 1991 (30 ans)
  • Originaire de : Moûtiers (Savoie), France
  • Club : CS Courchevel

Palmarès olympique :

  • Sotchi 2014 : 1 bronze (slalom géant)
  • PyeongChang 2018 : 1 argent (combiné), 1 bronze (slalom géant)

Palmarès aux Championnats du monde :

  • Mondiaux 2015 : 1 bronze (slalom géant)
  • Mondiaux 2017 : 1 or (par équipes)
  • Mondiaux 2019 : 1 or (combiné), 1 bronze (slalom géant)
  • Mondiaux 2021 : 1 argent (combiné), 1 bronze (Super-G)

Palmarès en Coupe du monde :

  • 1 gros globe de cristal 2021
  • 5 petits globes : 2021 (slalom géant), 2016, 2017, 2019, 2020 (combiné)

Coupe du monde 2020/21 :

  • Points : 1260
  • Victoires : 5 (parallèle à Lech/Zürs, slalom géant à Alta Badia, 2 x slalom géant à Adelboden, slalom géant à Lenzerheide)
  • Podiums : 9 (3e en slalom à Flachau, 3e en slalom à Schladming, 3e en slalom géant à Bansko, 3e en slalom à Lenzerheide)

Marco Odermatt

  • Né le : 8 octobre 1997 (24 ans)
  • Originaire de : Buochs (canton de Nidwald), Suisse
  • Club : SC Veysonnaz Mont-Rouge

Palmarès aux Championnats du monde juniors :

  • Mondiaux 2016 : 1 or (slalom géant), 1 bronze (Super-G)
  • Mondiaux 2018 : 5 or (descente, Super-G, slalom géant, combiné, par équipes)

Palmarès en Coupe du monde :

  • Médaille d’argent au classement général 2021
  • Médaille d’argent au classement du slalom géant 2021
  • Médaille d’argent au classement du Super-G 2021

Coupe du monde 2020/21 :

  • Points : 1093
  • Victoires : 3 (slalom géant à Santa Caterina, Super-G à Saalbach-Hinterglemm, slalom géant à Kranjska Gora)
  • Podiums : 9 (2e en slalom géant à Sölden, 3e en slalom géant à Santa Caterina, 3e en slalom géant à Adelboden, 2e en Super-G à Kitzbühel, 3e en Super-G à Garmisch-Partenkirchen, 2e en slalom géant à Bansko)

Le déroulement de la saison 2020/21

Après avoir déjà montré le bout de son nez durant la saison 2019/20 avec la première victoire de sa carrière en Coupe du monde FIS en décembre 2019, en Super-G à Beaver Creek (USA), puis une deuxième place à Naeba (Japon) en février suivant, Odermatt se révèle donc véritablement durant la saison 2020/21 pendant que Pinturault continue sur sa lancée de 2019/20 où il a terminé deuxième au classement général derrière le Norvégien Aleksander Aamodt Kilde.

Sur les 35 étapes de Coupe du monde 2020/21, les deux hommes vont chacun signer neuf podiums dans toutes les disciplines, dont trois succès pour Odermatt – deux en slalom géant et un en Super-G – et cinq pour Pinturault – quatre en slalom géant et un en slalom parallèle. C’est donc surtout dans l’épreuve du slalom géant que les deux skieurs enclenchent une véritable rivalité. Et en particulier après la blessure du détenteur du gros globe 2019/2020 Aamodt Kilde en janvier 2021 qui ouvre un boulevard à Pinturault pour le titre.

Pour finir au coude à coude

Mais c’est sans compter justement sur l’incroyable retour du jeune Odermatt qui refait peu à peu son retard après des Championnats du monde en demi-teinte pour Pinturault, en février. Le Suisse s’impose notamment à Saalbach-Hinterglemm en Autriche en Super-G le 7 mars 2021, et surtout au slalom géant la semaine suivante à Kranjska Gora en Slovénie. Il se retrouve alors avec 25 points d’avance au classement du slalom géant et à seulement 31 points de Pinturault au classement général ! Le petit globe et le gros globe sont à portée de main. Tout se jouera lors des deux dernières étapes de la saison.

Au final, Pinturault met un terme au suspense dans l’avant-dernière étape, à Lenzerheide, sur les terres d’Odermatt. La course de Super-G est annulée en raison de la météo, empêchant à Odermatt de marquer des points dans cette spécialité où il finira finalement deuxième du classement.

Et le 20 mars 2021, le jour de ses 30 ans, c’est le Savoyard qui monte sur la plus haute marche du podium dans le slalom géant pendant que le Suisse se place 11e. Le pensionnaire du CS Courchevel s’offre ainsi le premier gros globe de sa carrière.

C’est donc cette fin de saison trépidante qui lance véritablement la rivalité entre les deux hommes. Sauront-ils remettre ça en 2021/22 et surtout aux Jeux Olympiques de Beijing 2022 ?

Le Français Alexis Pinturault et le Suisse Marco Odermatt
Photo de Christophe Pallot/Agence Zoom/Getty Images

Leurs mots

Odermatt sur Pinturault en 2020/21

« Alexis Pinturault était tout simplement trop fort et moi pas assez. Le meilleur a gagné, il mérite ses deux globes. » – au micro de la RTS

« Je peux apprendre d’Alexis, de sa souveraineté, il est très centré sur le ski. Il a une solution pour toutes les difficultés. » – dans Ouest-France

Pinturault sur sa saison 2020/21

« Tout le monde s'est dit, après Chamonix (317 points d'avance sur Marco Odermatt), c'est bon, c'est plié. Et presque moi aussi par la même occasion. Même si je sais qu'en sport, rien n'est jamais fait... Derrière, j'ai senti une pression comme je n'avais jamais sentie jusque-là. Je l'ai sentie grandir, grandir jusqu'à une apothéose à Kranjska Gora. » – dans L’Équipe

VIVEZ OLYMPIQUE. À 100 %.

Événements sportifs en direct gratuitement. Accès illimité aux séries. Les actualités et les temps forts olympiques en exclusivité
Inscrivez-vous ici Inscrivez-vous ici