Ski alpin, slalom Val d’Isère : Clément Noël au sommet

Pour ce premier slalom de la saison, qui s’est déroulé à Val d’Isère, le dimanche 12 décembre, le Français Clément Noël s’est offert une splendide victoire, à domicile, en 1 min 30 s 52. Jakobsen et Zubcic complètent le podium.

Par Clémence Roult
Photo de 2021 Getty Images

Une Marseillaise pour Noël : un beau cadeau avant l’heure pour le jeune skieur alpin, qui a parfaitement entamé sa saison.

Lors de cette toute première épreuve de slalom de la saison, Clément Noël, s’est imposé à Val d’Isère en 1 min 30 s 52. Le skieur de 24 ans, n’a pas tremblé lors de la deuxième manche de cette journée.

« J’ai fait ma manche comme je voulais la faire. J’étais assez confiant sur ma capacité à bien skier. C’est trop cool de commencer comme cela », a-t-il réagit après sa descente, au micro de L’Équipe.

Une victoire d’autant plus touchante que le skieur, 4e du slalom aux Jeux de PyeongChang 2018, était à domicile, devant son public et ses proches.

« C’est un peu d’émotion de gagner ici, il y a plein de monde qui est là, ma famille, cela me touche. »

Derrière lui, le Suédois Kristoffer Jakobsen, vice-champion du monde par équipe 2021, s’est emparé de la deuxième place à 1 s 40 du Français. Le Croate Filip Zubcic, vice-champion du monde de parallèle 2021, a complété ce podium, 1 s 85 derrière Noël.

Déjà lors de la première manche, qui s’est déroulée le matin même, Noël avait réalisé le meilleur chrono et avait fait forte impression.

« C’était un très bon début de manche, j’étais dans le bon rythme, pour un début de saison c’est très bien. Je fais une petite faute en bas, il y avait beaucoup de vitesse et c’était très serré. Je suis vraiment satisfait de ma manche », avait-il déclaré ce matin à L’Équipe.

Le Français a donc frappé un grand coup, à seulement deux mois du début des Jeux Olympiques de Beijing 2022.

Pinturault passe à côté du slalom

La désillusion de la journée vient du Français Alexis Pinturault. Deuxième hier au slalom géant, derrière le Suisse Marco Odermatt, le champion du monde de combiné 2019, était lui aussi au départ du slalom ce dimanche.

Malheureusement, il n’a pas réussi a se qualifier pour la deuxième manche. « Je me suis fait prendre légèrement par l’arrière et cela m’a déstabilisé pour l’enchaînement des doubles sur la fin de parcours. Forcément je perds beaucoup de temps. Il va falloir rebondir, cela fait partie du sport », a déclaré Pinturault au micro de L’Équipe.

LIRE AUSSI - Slalom géant de ski alpin, Val d’Isère : Odermatt en chef, Pinturault son second

VIVEZ OLYMPIQUE. À 100 %.

Événements sportifs en direct gratuitement. Accès illimité aux séries. Les actualités et les temps forts olympiques en exclusivité