Le CIO étend les possibilités offertes aux athlètes d'exprimer leur opinion durant les Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations adressées par la commission des athlètes du Comité International Olympique (CIO), la commission exécutive du CIO a approuvé les Directives relatives à la Règle 50.2 de la Charte olympique pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

Ces directives, présentées à la commission exécutive par Kirsty Coventry, présidente de la commission des athlètes du CIO, fournissent aux athlètes et aux autres participants aux Jeux des conseils pour l'application de la Règle 50.2 de la Charte olympique, laquelle entend préserver la neutralité du sport aux Jeux Olympiques et celle des Jeux eux-mêmes.

La nouvelle version des Directives du CIO apporte des précisions et de plus amples informations aux athlètes qui seront en lice à Tokyo cet été sur le large éventail de possibilités qui s'offrent à eux d'exprimer leur opinion, y compris sur l'aire de compétition avant le début des épreuves. Les Directives stipulent ce qui suit :

"Durant les Jeux Olympiques, les athlètes ont également la possibilité d'exprimer leur opinion :

  • dans les zones mixtes, y compris lorsqu'ils s'adressent aux médias ;

  • dans le Centre International de Radio-Télévision (CIRTV) ou le Centre Principal des Médias (CPM), y compris lorsqu'ils s'adressent aux médias ;

  • pendant les conférences de presse sur les sites ou dans le CPM ;

  • durant les interviews ;

  • lors des réunions d'équipe ;

  • dans les médias traditionnels ou les médias numériques ;

  • via les plateformes de médias sociaux ;

  • sur l'aire de compétition avant le début de l'épreuve (c'est-à-dire après avoir quitté la "salle d'appel" – ou son équivalent – ou pendant la présentation de l'athlète ou de l'équipe), pour autant que l'expression de l'opinion (par exemple le geste) :

    1. soit conforme aux principes fondamentaux de l'Olympisme ;
    2. ne soit pas dirigée, directement ou indirectement, contre des personnes, des pays ou des organisations, et/ou ne porte pas atteinte à leur dignité ;
    3. n'ait pas d'effet perturbateur (à titre d'exemple, ce qui suit est considéré comme ayant un effet perturbateur : exprimer son opinion pendant l'interprétation de l'hymne national et/ou la présentation d'un(e) autre athlète ou d'une équipe, car cela peut interférer avec la concentration et/ou la préparation de l'athlète ou de l'équipe en question pour la compétition ; interférer physiquement avec la présentation d'un(e) autre athlète ou d'une équipe ou avec le protocole lui-même – par exemple en déployant un drapeau, une bannière, etc. ; porter – ou prendre le risque de porter – atteinte physiquement aux personnes ou aux biens, etc.) ; et
    4. ne soit pas interdite ou limitée d'une quelconque autre façon par le règlement du Comité National Olympique (CNO) correspondant et/ou les règles de compétition de la Fédération Internationale (FI) concernée."

Les Directives précisent en outre que : "Lorsqu'ils expriment leur opinion, les athlètes sont censés respecter les lois applicables, les valeurs olympiques et les autres athlètes. Il convient de reconnaître que tout comportement et/ou toute expression d'opinion qui constitue ou est le signe d'un acte de discrimination, de haine, d'hostilité ou de violence potentielle, pour quelque motif que ce soit, est contraire aux principes fondamentaux de l'Olympisme."

Les Directives présentent par ailleurs la procédure disciplinaire qui s'appliquerait dans le cas où les conditions susmentionnées ne seraient pas respectées. L'évaluation des cas et les éventuelles conséquences disciplinaires qui en découleraient seront traitées par le CIO en toute transparence.

"Les nouvelles Directives sont le fruit de la vaste consultation que nous avons menée auprès de la communauté mondiale des athlètes", a expliqué la présidente de la commission des athlètes du CIO, Kirsty Coventry. "Si elles offrent de nouvelles possibilités aux athlètes de s'exprimer avant la compétition, elles préservent néanmoins l'aire de compétition, les cérémonies, les cérémonies des vainqueurs et le village olympique. Tel était le souhait exprimé par une grande majorité des athlètes lors de notre consultation mondiale."

En avril de cette année, à la suite de la consultation menée par la commission des athlètes du CIO sur l'expression de l'opinion des athlètes et la Règle 50.2 de la Charte olympique, la commission exécutive du CIO avait approuvé un ensemble de recommandations adressées par la commission des athlètes. Ces recommandations étaient le résultat d'une vaste consultation qualitative et quantitative lancée par la commission des athlètes du CIO en juin 2020 auprès de plus de 3 500 athlètes représentant 185 CNO ainsi que les 41 sports olympiques, et garantissant une représentation parfaitement équilibrée des sexes. La consultation a reçu le soutien des commissions des athlètes des associations continentales de CNO et de l'Association mondiale des olympiens (WOA).

Le document peut être consulté ici dans son intégralité.

Pour rappel, la Règle 50.2 de la Charte olympique a pour objet de préserver la neutralité du sport aux Jeux Olympiques et celle des Jeux eux-mêmes. Elle stipule qu'"aucune sorte de démonstration ou de propagande politique, religieuse ou raciale n’est autorisée dans un lieu, site ou autre emplacement olympique".

###

Le Comité International Olympique est une organisation internationale non gouvernementale, civile et à but non lucratif, composée de volontaires, qui s'engage à bâtir un monde meilleur par le sport. Il redistribue plus de 90 % de ses revenus au mouvement sportif au sens large, soit chaque jour l'équivalent de 3,4 millions de dollars (USD) pour aider les athlètes et les organisations sportives à tous les niveaux dans le monde.

###

Pour plus d'informations, veuillez prendre contact avec l’équipe des relations médias du CIO  au +41 21 621 60 00, email : pressoffice@olympic.org ou consulter notre site web : www.ioc.org

Séquences filmées de qualité professionnelle

http://iocnewsroom.com/

Vidéos

YouTube : www.youtube.com/iocmedia

Photos

Un grand choix de photos sera disponible après chaque événement. Consultez ces photos sur Flickr.

Pour toute demande de photos ou de séquences d'archives, veuillez prendre contact avec notre équipe images à l'adresse suivante : images@olympic.org.

Réseaux sociaux

Pour des informations de dernière minute sur le CIO, retrouvez-nous sur Twitter et YouTube.

back to top