La Solidarité Olympique aide les athlètes à briller aux Jeux de Beijing 2022

En tout, 236 boursiers de la Solidarité Olympique originaires de 67 Comités Nationaux Olympiques (CNO) participent aux Jeux Olympiques d'hiver de Beijing 2022. Bon nombre d'entre eux ont déjà obtenu des résultats remarquables pour leur pays. Voici quelques-unes des plus belles performances de ces boursiers jusqu'ici.

Getty Images - Tess Coady, Jakara Anthony, Hanne Desmet, Kimberley Bos, Aruwin Salehhuddin and Donovan Carrillo Tess Coady, Jakara Anthony, Hanne Desmet, Kimberley Bos, Aruwin Salehhuddin and Donovan Carrillo / 2022 Getty Images

Les bourses olympiques apportent un financement essentiel pour la prise en charge des dépenses d'entraînement, de voyage et de participation aux épreuves de qualification des athlètes. Elles sont à la disposition de tous les CNO, en particulier de ceux qui en ont le plus besoin.

La Solidarité Olympique aux Jeux de Beijing 2022 en quelques chiffres marquants :

  • 17,5 millions d'USD investis pour la préparation des athlètes par le biais de son programme de bourses olympiques pour les athlètes ;
  • 429 athlètes originaires de 80 CNO ont reçu une bourse de la Solidarité Olympique pour soutenir leurs efforts de qualification pour les Jeux de Beijing 2022 ;
  • 236 athlètes individuels détenteurs de bourses (139 hommes et 97 femmes) se sont qualifiés pour les Jeux, représentant 67 CNO, les cinq continents et cinq sports d'hiver ;
  • À mi-parcours des Jeux, six médailles ont été remportées par des athlètes au bénéfice d'une bourse ;
  • Une boursière de la Solidarité Olympique remporte la toute première médaille d'or aux Jeux Olympiques d'hiver pour la Nouvelle-Zélande ;
  • Le tout premier olympien d'hiver originaire d'Haïti a été soutenu par une bourse de la Solidarité Olympique.
  •  

Être une source d'inspiration pour les jeunes générations une fois de retour au pays

L'un des résultats les plus remarquables des Jeux s'est produit au deuxième jour de compétition, dans l'épreuve féminine de slopestyle en snowboard. Représentant la Nouvelle-Zélande, Zoi Sadowski-Synnott, 20 ans, est devenue la première athlète à remporter une médaille d'or aux Jeux Olympiques d'hiver pour son pays, tous sports confondus. Elle a ensuite gagné une médaille d'argent dans la compétition de big air en snowboard.

Ainsi qu'elle l'a déclaré à l'issue de la compétition : "Décrocher la première médaille d'or olympique d'hiver de la Nouvelle-Zélande signifie énormément pour moi. Je n'arrive pas à croire que j'ai réussi à le faire." Et de poursuivre : "J'espère vraiment que ma performance ici encouragera les jeunes Néo-Zélandais à se mettre au snowboard."

Zoi Sadowski Synnott of Team New Zealand performs a trick during the Women's Snowboard Big Air Qualification on Day 10 of the Beijing 2022 Winter Olympic Games Getty Images - Zoi Sadowski-Synnott

Zoi Sadowski-Synnott est l'une des 429 athlètes de 80 CNO qui ont reçu une bourse de la Solidarité Olympique pour soutenir leurs efforts de qualification pour les Jeux de Beijing 2022, et l'une des 236 bénéficiaires qui se sont qualifiés pour concourir. Le programme de bourses entend promouvoir une plus grande diversité sur l'aire de compétition et sur le podium, et soutenir les athlètes qui n'auraient pas accès, le cas échéant, aux mécanismes de financement des sports d'hiver.

Les avantages de cette approche ont été clairement constatés dans l'épreuve féminine de slopestyle en snowboard, puisque la médaille de bronze a été remportée par une autre boursière, l'Australienne Tess Coady. C'était la première fois que la Nouvelle-Zélande et l'Australie partageaient un podium dans l'histoire des Jeux Olympiques d'hiver, et Tess Coady n'était que la deuxième Australienne à remporter une médaille olympique en snowboard.

Des "premières" olympiques pour les boursiers à Beijing

Ces bourses aident les CNO sans solide tradition dans une discipline d'hiver à se qualifier pour les Jeux et à atteindre une place leur permettant de concourir pour des médailles. Jakara Anthony, coéquipière de Tess Coady et boursière également, a réalisé une autre percée pour l'Australie en devenant la première championne olympique du pays dans l'épreuve des bosses en ski acrobatique.

Sur la glace, la médaille de bronze de Hanne Desmet au 1 000 m féminin a été la première médaille olympique de la Belgique en patinage de vitesse sur piste courte, ainsi que sa première médaille aux Jeux de Beijing 2022. Hanne Desmet est ainsi devenue la deuxième femme belge à remporter une médaille olympique et la première depuis 1948, alors qu'il ne s'agissait que de la septième médaille de son pays dans l'histoire des Jeux Olympiques d'hiver.

Kimberley Bos a également remporté une médaille de bronze inédite en skeleton féminin, devenant ainsi la première athlète représentant les Pays-Bas à décrocher une médaille olympique dans un sport de glisse.

Kimberley Bos a confié après coup : "Cela demande énormément d'efforts parce que vous devez convaincre tout le monde de ce que vous faites, que vous êtes douée pour le faire, que ce que vous faites est difficile, et qu'il y a une chance que vous puissiez décrocher une médaille. Personne n'y croit jusqu'à ce que vous le fassiez réellement."

Et de conclure : "J'espère que cela donnera un coup de pouce à ce sport. Je suis la seule femme pour le moment [aux Pays-Bas] et nous aurions grand besoin de nouvelles athlètes."

Flag bearer Richardson Viano of Team Haiti leads their team out during the Opening Ceremony of the Beijing 2022 Winter Olympic Games Getty Images - Richardson Viano (Haiti)

Le succès de la Solidarité Olympique ne se mesure pas seulement en médailles, mais plutôt en nombre d'athlètes qui se qualifient pour les Jeux et y participent. Des diplômes sont également décernés aux athlètes qui se classent parmi les huit premiers, et ont jusqu'à présent été remis à des athlètes de différents sports et CNO, notamment la Pologne (snowboard et patinage de vitesse sur piste courte), le Kazakhstan (patinage de vitesse sur piste courte), la Turquie (patinage de vitesse sur piste courte), l'Ukraine (biathlon) et la Géorgie (patinage artistique).

Par ailleurs, d'autres athlètes sont entrés dans l'histoire du simple fait de leur participation aux Jeux de Beijing 2022. Le tout premier athlète haïtien à participer aux Jeux Olympiques d'hiver, Richardson Viano, a bénéficié d'une bourse de la Solidarité Olympique, tout comme Aruwin Salehhuddin, qui est devenue la première Malaisienne à participer aux Jeux Olympiques d'hiver. Les deux athlètes ont concouru en ski alpin, et tous deux faisaient partie des 65 porte-drapeaux de la cérémonie d'ouverture qui ont bénéficié d'une bourse 'Beijing 2022'.

"Avec cette aide, j'ai pu accomplir énormément de choses."

Un autre porte-drapeau, Donovan Carrillo, est devenu le premier patineur artistique à représenter le Mexique aux Jeux Olympiques d'hiver depuis 30 ans. Il s'est qualifié pour la finale du simple messieurs après avoir impressionné par son programme court. Il s'est ensuite félicité du soutien qu'il a reçu de la Solidarité Olympique.

Ainsi qu'il l'a confié : "J'ai reçu une aide pour être ici, je bénéficie du programme de la Solidarité olympique depuis 2019. Avant cela, c'était vraiment un défi. Les sports d'hiver n'étant pas très répandus dans mon pays, il a été difficile de trouver des sponsors. Au début de ma carrière, je ne pouvais me permettre d'assister qu'à une ou deux compétitions internationales par an, car les dépenses à engager étaient très élevées."

Et d'ajouter : "Mais avec cette aide, j'ai pu accomplir énormément de choses. À partir de 2019, j'ai commencé à prendre part à davantage de compétitions. J'ai eu l'occasion de participer à des camps d'été pour apprendre auprès des meilleurs entraîneurs et chorégraphes du monde du patinage artistique. Et cela m'a aussi aidé à me qualifier et à me préparer en vue des Jeux Olympiques."

En plus des bourses individuelles, sept équipes de six CNO qui ont participé aux Jeux de Beijing 2022, en hockey sur glace et en curling, ont été soutenues dans leur parcours jusqu'aux Jeux par le programme de subventions pour les sports d'équipe de la Solidarité Olympique. De nombreux entraîneurs ont également été soutenus, tandis que les 13 plus grandes délégations d'hiver ont reçu une aide financière via le programme sur mesure de la Solidarité Olympique, lequel propose l'utilisation flexible d'un budget fixe pour soutenir leurs athlètes.

Le CIO a distribué cinq milliards d'USD au cours de la dernière Olympiade pour le développement du sport

Pour Beijing, la Solidarité Olympique a investi 17,5 millions d'USD pour la préparation des athlètes par le biais de son programme de bourses olympiques pour les athlètes. Le programme de subventions mis en place pour aider les CNO à envoyer leurs athlètes aux Jeux dans les meilleures conditions possibles a également été augmenté de cinq millions d'USD, afin de couvrir les coûts supplémentaires encourus par les CNO suite à l'application des nouvelles mesures de lutte contre la COVID-19.

Le CIO redistribue 90 % de tous ses revenus pour le bien-être des athlètes et la promotion du sport et du sport paralympique dans le monde. Avec son modèle de financement solidaire, l'équivalent de cinq milliards d'USD a été distribué au cours de la dernière Olympiade, soit 3,4 millions d'USD par jour. Ce soutien financier ne profite pas seulement à quelques pays ou à quelques sports. Il est utilisé dans l'intérêt de l'ensemble des athlètes des 206 CNO, de l'équipe olympique des réfugiés formée par le CIO et de tous les sports olympiques, qu'ils soient populaires ou moins populaires, assurant ainsi la véritable universalité et diversité des Jeux Olympiques et de la communauté olympique. Le programme de la Solidarité Olympique est l'un de ceux qui permettent au CIO de redistribuer ses revenus.

Pour en savoir plus sur la Solidarité Olympique ainsi que sur le large éventail de programmes disponibles pour les CNO, rendez-vous ici.

La Solidarité Olympique

Cyclisme sur piste à Londres 2012
La Solidarité Olympique redistribue la part des droits de diffusion des Jeux Olympiques par le biais de programmes offerts aux 206 Comités Nationaux Olympiques. Tous les programmes de la Solidarité Olympique ont pour ambition de développer et promouvoir le sport à travers le monde et d'encourager la participation des athlètes aux Jeux Olympiques.
En savoir plus
Actualités liées
Prev
Next
  • Beijing 2022

    Les Jeux de Beijing 2022 établissent de nouveaux records en termes d'égalité des genres

  • Beijing 2022

    Beijing 2022 à mi-parcours : les éloges des athlètes et un héritage fabuleux

  • Beijing 2022

    Les fans adoptent de nouvelles façons de consommer les Jeux Olympiques à Beijing 2022

  • Beijing 2022

    Les Jeux Olympiques d’hiver de Beijing 2022 seront les plus immersifs de l’histoire

back to top