Le champion olympique Ahmed Hafnaoui ne sera pas aux Jeux Méditerranéens et devrait faire son retour aux Championnats d’Afrique

Le champion olympique tunisien du 400 m nage libre Ahmed Ayoub Hafnaoui a privilégié les études en 2022 avec le baccalauréat, et ne participera pas aux Jeux Méditerranéens. Il devrait reprendre la compétition en août aux Championnats d’Afrique de natation.

Par Guillaume Depasse
Photo de 2021 Getty Images

Ne pas brûler les étapes. L’adage est connu et même si un titre olympique est venu s’intercaler dans sa progression, il a gardé la tête sur les épaules.

Pour optimiser les chances de réussite dans ses études et passer son baccalauréat en juin, le Tunisien Ahmed Ayoub Hafnaoui, champion olympique du 400 m nage libre à Tokyo 2020, a préféré faire l’impasse sur les deux premières compétitions internationales de l'année.

D’abord, les Championnats du monde, qui se déroulent actuellement à Budapest du 17 juin au 4 juillet.

Plus tôt dans la saison, il avait l’objectif de disputer les Jeux Méditerranéens d’Oran, du 25 juin au 5 juillet, mais son entraîneur principal Sami Achour, également directeur de l’élite de la natation tunisienne, a confirmé à Olympics.com qu’il ne serait pas en Algérie non plus.

Le jeune nageur de 19 ans a récemment repris l’entraînement dans l’optique de disputer les Championnats d’Afrique de natation, prévus à Tunis du 20 au 25 août.

Lors de l’édition 2018 organisée à Alger, en Algérie, Hafnaoui avait remporté le bronze sur 800 m et 1 500 m nage libre, ainsi qu’en 400 m quatre nages, et une médaille d’argent avec le relais 4 x 200 m nage libre tunisien, alors qu’il avait seulement 15 ans.

Hafnaoui veut intégrer une université américaine

Le jeune champion olympique est très impliqué dans ses études, et souhaite intégrer le système universitaire des États-Unis, à l’image de son homologue français Léon Marchand, récent champion du monde du 400 m quatre nages.

Il a déjà un accord avec l'Université de l'Indiana, où il aura accès à des études universitaires en parallèle des entraînements de natation de haut niveau.

Dans cette démarche, Hafnaoui est soutenu par son entraîneur Sami Achour ainsi que par la Fédération de natation tunisienne et le ministère de la jeunesse et des sports tunisien.

Un titre olympique à 18 ans

Lors des Jeux Olympiques de Tokyo 2020, Hafnaoui avait remporté la médaille d’or sur 400 m nage libre en 3 min 43 s 36, devant l’Australien Jack McLoughlin et l’Américain Kieran Smith.

« Je n'avais pas imaginé remporter l'or, surtout que j'étais au couloir 8 », avait-il déclaré après la course. « Dans la deuxième partie de la course, je me suis senti mieux, et ça a été une belle bataille à la fin. C'est tellement incroyable, je ne m'attendais pas à ça, je suis tellement content. »

Il avait ensuite nagé le 800 m nage libre, sans parvenir à se qualifier en finale.

Hafnaoui est devenu le premier champion olympique tunisien en natation depuis la légende Oussama Mellouli, qui avait remporté l’or sur 1 500 m nage libre aux Jeux de Beijing 2008 et sur 10 km eau libre à Londres 2012.

Plus tard en 2021, Hafnaoui a remporté l'argent lors des Championnats du monde de natation en petit bassin sur 1 500 m nage libre, avec un nouveau record africain à la clé : 14 min 6 s 88.

VIVEZ OLYMPIQUE. À 100 %.

Événements sportifs en direct gratuitement. Accès illimité aux séries. Les actualités et les temps forts olympiques en exclusivité