Signature de la déclaration sur la Trêve olympique à Olympie

À la veille de l'allumage de la flamme des Jeux Olympiques d'hiver de Beijing 2022, les maires d'Olympie, d'Ilida et de Sparte se sont réunis à Olympie pour signer une déclaration sur la Trêve olympique, soulignant une fois de plus le rôle des Jeux Olympiques en tant que symbole de paix et d'unité. La déclaration a été co-signée par le président du Comité International Olympique (CIO), Thomas Bach, et la présidente de la République hellénique, Katerina Sakellaropoulou, ainsi que par d'autres personnalités et organisations de premier plan. 

La Trêve olympique, ou "Ekecheiria", est une tradition qui a été établie dans la Grèce antique au neuvième siècle avant Jésus-Christ par la signature d'un traité entre trois rois : Iphitos d'Élide, Clisthène de Pise et Lycurgue de Sparte. Grâce à cet accord, pendant la période de Trêve, tous les conflits régionaux prenaient fin pour permettre aux athlètes, aux artistes et à leurs familles, ainsi qu'au grand public, de voyager en toute sécurité pour participer ou assister aux Jeux Olympiques de l'Antiquité et de retourner ensuite dans leurs pays respectifs. La neutralité politique des Jeux Olympiques était donc déjà respectée dans l'Antiquité.

"C'est un signal fort quand Olympie, Ilida et Sparte, les parties initiales de l'Ekecheiria, renouvellent leur engagement", a déclaré le président du CIO lors de la cérémonie de signature. "Je tiens à vous féliciter et à vous remercier de maintenir le patrimoine antique en vie et de donner cet exemple."

Soutien des Nations Unies à la Trêve olympique

En 1991, le CIO a décidé de faire revivre la Trêve olympique à l’occasion des Jeux. Son but est de préserver, dans la mesure du possible, les intérêts des athlètes et du sport en général et de contribuer à la recherche de solutions pacifiques et diplomatiques aux conflits qui sévissent dans le monde. En lançant un appel mondial pour que la Trêve soit à nouveau respectée, le CIO a négocié avec l'Organisation des Nations Unies (ONU) pour permettre aux athlètes de l'ancienne République de Yougoslavie de participer aux Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 sous le drapeau olympique.

Depuis 1993, l'Assemblée générale des Nations Unies réitère son soutien au CIO en adoptant à l'unanimité tous les deux ans – un an avant chaque édition des Jeux Olympiques – une résolution intitulée "Pour l'édification d'un monde pacifique et meilleur grâce au sport et à l'idéal olympique". Par cette résolution, l'ONU appelle ses États membres à respecter la Trêve olympique et à rechercher un règlement pacifique de tous les conflits internationaux. La résolution proposée aux Nations Unies en vue des Jeux Olympiques d'hiver de Beijing 2022 sera votée dans le courant de l'année.

Actualités liées

Prev
Next
  • Paris 2024
    La commission exécutive du CIO approuve les principes relatifs aux systèmes de qualification pour Paris 2024
  • Actualités du CIO
    Olympisme 365 : une stratégie renforçant le rôle du sport en tant que partenaire important pour la réalisation des objectifs de développement durable de l’ONU
  • IOC Executive Board Actualités du CIO
    La commission exécutive du CIO en visite en Grèce, les yeux tournés vers Beijing 2022
  • Tokyo 2020
    Appel solennel des Nations Unies à respecter la Trêve olympique pendant les Jeux de Tokyo 2020
back to top