Réattribution des médailles : Trinité-et-Tobago reçoit la médaille d'or du relais 4 x 100 m masculin des Jeux de Beijing 2008

Les membres du relais 4 x 100 m masculin de Trinité-et-Tobago ont enfin reçu leur médaille d'or des Jeux Olympiques de Beijing 2008. La cérémonie a eu lieu aujourd'hui au Musée Olympique à Lausanne, Suisse. C'est le président du Comité International Olympique (CIO), Thomas Bach, qui a remis en personne leur médaille à Aaron Armstrong, Keston Bledman, Marc Burns, Emmanuel Callender et Richard Thompson.

IOC / Greg Martin IOC / Greg Martin

Cette procédure, qui s'appuie sur les principes régissant la cérémonie de réattribution des médailles olympiques établis en 2018, fait suite à la décision de la commission exécutive du CIO de réattribuer les médailles d'or du relais 4 x 100 m masculin après la disqualification de l'équipe jamaïcaine.

Partageant les émotions de son équipe trinidadienne lors de la remise des médailles, Richard Thompson a confié : "Je suis à la fois heureux et soulagé. Cela a pris énormément de temps. Nous aurions dû remporter ces médailles il y a 14 ans, mais les circonstances étaient indépendantes de notre volonté. Nous sommes ravis que le CIO, l’agence antidopage ainsi que toutes les instances concernées aient continué à faire tout ce qui était en leur pouvoir pour préserver l'intégrité du sport et des Jeux Olympiques en général."

Il a expliqué combien il était important d'organiser cette cérémonie au Musée Olympique : "Quand vous voyez certains des noms qui sont sur le mur ici, comme Jesse Owens, Michael Phelps, Michael Johnson, Roger Federer, ce sont tous des personnalités qui transcendent le sport et qui ont la capacité de toucher des personnes de tous horizons, partout dans le monde. C'est donc un immense honneur pour nous d'être ici pour faire don d'objets portés durant cette finale et de nous retrouver aux côtés de ces grands sportifs."

Ainsi que le président Thomas Bach l'a déclaré : "C'est un moment spécial. Je suis très heureux que vous puissiez le partager avec les membres de votre famille présents ici et, je l'espère, avec nombre de vos fans chez vous à Trinité-et-Tobago. Saluons du reste depuis Lausanne tous vos compatriotes."

Et de poursuivre : "Nos sentiments sont mitigés. Nous aurions tous préféré, et vous en particulier, que cette cérémonie ait lieu dans le stade olympique des Jeux de Beijing 2008 et que vous puissiez savourer ce moment, plein d'émotion, immédiatement après votre victoire, une fois la ligne d'arrivée franchie en premier. Cela dit, comme souvent dans le sport, il faut voir le bon côté des choses. Finalement, justice est rendue, et personne au sein du Mouvement olympique, ni au CIO, ne s'est contenté d'accepter le résultat de Beijing et de tout oublier. Au contraire, nous avons pris les mesures nécessaires pour que jamais les tricheurs ne se croient en sécurité, en conservant les échantillons et en les réanalysant lorsque de nouvelles méthodes étaient disponibles pour réparer les torts causés."

Et de conclure : "Il y a toujours deux dimensions dans la justice : la première consiste à confondre et sanctionner les tricheurs, mais ce n'est pas le but ultime de ce que nous faisons et avons l'intention de faire. Notre objectif est de vous protéger, vous, les athlètes intègres. Sanctionner les tricheurs n'est qu'un moyen d'arriver à nos fins. Par conséquent, nous devrions nous réjouir, tous ensemble, du moment présent et être heureux que ce jour ait enfin pu arriver. Aujourd'hui, tout n'est que joie et satisfaction. Vous avez remporté cette finale olympique, vous avez remporté cette course olympique, vous avez remporté ces médailles d'or olympiques en étant des athlètes intègres et justes, des modèles non seulement pour la jeune génération de Trinité-et-Tobago, mais aussi pour les athlètes du monde entier, et ce soyez-en sûrs."

Les principes de réattribution des médailles ont été établis en 2018 à la suite d'une recommandation adressée par la commission des athlètes du CIO. Ils offrent aux athlètes le choix entre de nombreuses options – parmi lesquelles une cérémonie au Musée Olympique – pour recevoir leur médaille d’une manière qui reconnaisse solennellement leurs exploits.

Medal reallocation in action: Trinidad and Tobago get men’s 4x100m relay gold from Beijing 2008 IOC/Greg Martin

Une fois la décision des athlètes approuvée, le CIO travaille avec les Comités Nationaux Olympiques concernés à l'organisation, dans les meilleurs délais, d'une cérémonie de remise des médailles – pour l'équipe de Trinité-et-Tobago, cela a pris plus de temps que prévu en raison de la pandémie de COVID-19.

Les médailles d'or du relais 4 x 100 m masculin ont pu être réattribuées à leurs récipiendaires légitimes grâce à la réanalyse des échantillons prélevés lors des Jeux de Beijing 2008 et conservés depuis.

Pour rappel, depuis Athènes 2004, les échantillons sont conservés après chaque édition des Jeux afin de pouvoir être réanalysés lorsque de nouvelles données ou méthodes de détection plus perfectionnées sont disponibles. Depuis les Jeux de Rio 2016, la période de conservation des échantillons est passée de huit à dix ans.

En prélude à l'édition de Tokyo 2020, la commission exécutive du CIO a approuvé un budget de cinq millions d'USD pour la conservation à long terme (jusqu'à dix ans) des échantillons prélevés avant les Jeux par les Fédérations Internationales et les organisations nationales antidopage. Le programme est géré par l'Agence de contrôles internationale (ITA).

Actualités liées
Prev
Next
  • Actualités du CIO

    Munich célèbre le 50e anniversaire des Jeux Olympiques de 1972 et présente de nouveaux anneaux olympiques

  • Actualités du CIO

    Visite du président du CIO en Ukraine : rencontre avec des athlètes et entretien avec le président Volodymyr Zelensky

  • Développement durable

    Le sport, un facteur de changement pour la santé des océans

  • Paris 2024

    Paris 2024 lance son Olympiade culturelle

back to top