La Conférence sur les femmes et le sport se termine par un appel à l'action

La 8e Conférence mondiale du groupe de travail international sur les femmes et le sport s'est clôturée par un appel à l'action élaboré au cours de quatre jours de réunions, de réflexion et de détermination commune à faire progresser l'égalité des genres dans le sport.

"Nous devons travailler de manière holistique – ensemble – si nous voulons insuffler le changement nécessaire dans le sport afin d'assurer l'inclusion des femmes dans toute leur diversité", a déclaré Lydia Nsekera, présidente de la commission pour l'égalité des genres, la diversité et l'inclusion du Comité International Olympique (CIO).

Et d'ajouter : "Nous savons que nous sommes plus forts ensemble."

AUCKLAND, NEW ZEALAND - NOVEMBER 17:  Closing ceremony during the 8th IWG World Conference on Women & Sport on November 17, 2022 in Auckland, New Zealand. Getty Images

Appel à l’action

La Conférence mondiale sur les femmes et le sport s'est refermée sur l'intervention de 11 jeunes femmes qui ont lancé un appel à l'action en reprenant la richesse des ateliers interactifs, des discussions de groupe et des discours inspirants des leaders sur la diversité, la politique, l'investissement, la jeunesse, l'allié masculin, la protection, le changement climatique, la représentation, l'inclusion, etc.

L'appel à l'action comprenait les éléments suivants :

  • Placer les femmes, dans toute leur diversité, au cœur de la prise de décision dans toutes les facettes du sport et des loisirs actifs ;
  • Élaborer une politique d'équité entre les genres et un investissement axé sur les femmes entraîneures et officielles à tous les niveaux ;
  • Normaliser la prise en compte de la voix des jeunes ;
  • Encourager les alliés que peuvent être les hommes à écouter, à s'exprimer et à agir ! Se taire, c'est être complices ;
  • Veiller à ce que la protection soit incarnée dans toutes les dimensions du sport, qu'il soit de proximité ou de haut niveau ;
  • Mobiliser un mouvement collectif dans le sport afin d'éliminer la discrimination à l'égard des femmes et des filles et d'offrir un sentiment d'appartenance à tout un chacun ;
  • Créer des espaces sûrs pour avoir des conversations sur l'identité sexuelle afin de garantir que tout le monde ait accès à la pratique d'un sport et d'une activité physique ;
  • L'heure du changement climatique a sonné – chaque petite action que vous entreprenez s'additionne pour faire la différence au niveau mondial ;
  • Faire du bien-être le fondement de tout sport et activité physique. Garder cette fondation solide ;
  • Si cela me concerne – incluez-moi ! Faire participer les athlètes à la prise de décision ;
  • Offrir aux femmes les mêmes débouchés et ressources qu'aux hommes, y compris l'équité salariale ;
  • Présenter des modèles sportifs diversifiés dans les médias, en luttant contre certains comportements ainsi que contre les stéréotypes ;
  • Programmer les événements sportifs féminins dans les créneaux de diffusion aux heures de grande écoute ;
  • Innover en matière de couverture du sport féminin (au-delà des médias traditionnels) afin de tirer parti des nouveaux consommateurs.

Quatre jours pour partager des expériences et fixer des objectifs pour l'avenir

Soutenu par le CIO, le groupe de travail international sur les femmes et le sport est le plus grand réseau mondial œuvrant pour l'équité et l'égalité des genres. Il organise une Conférence tous les quatre ans afin de réunir, en personne et en ligne, les leaders mondiaux du secteur.

La Conférence de cette année, laquelle a eu lieu à Tāmaki Makaurau Auckland, Aotearoa Nouvelle-Zélande, du 14 au 17 novembre, a rassemblé quelque 1 200 participants sur place et 500 autres en ligne, lesquels ont été inspirés et parfois mis au défi par plus de 220 sessions animées par près de 500 présentateurs du monde entier, en présentiel et en distanciel.

Au cours de cette Conférence, des dirigeants internationaux, des représentants sportifs et de jeunes athlètes ont ainsi tous eu l'occasion d'exprimer leurs préoccupations et leurs objectifs pour l'avenir.

Brian Lewis, président sortant du Comité National Olympique de Trinité-et-Tobago et président de l'Association des Comités Nationaux Olympiques des Caraïbes (CANOC), ainsi que membre du groupe de travail en charge du projet d'analyse de la question de l'égalité des sexes au CIO, a plaidé pour que les hommes jouent un rôle plus actif dans les discussions, notamment en tant qu'alliés masculins.

Madeleine Pape, olympienne australienne et spécialiste de l'inclusion au CIO, a confié quant à elle : "Nous devons écouter, apprendre, comprendre. Nous avons besoin de bonnes politiques qui prennent en compte les femmes dans toute leur diversité."

Le plus grand événement sportif du monde en termes d'égalité hommes-femmes

Porté par sa vision de construire un monde meilleur par le sport, le CIO a organisé les Jeux Olympiques pour qu'ils soient le plus grand événement sportif du monde à atteindre l’égalité hommes-femmes. Avec une audience de plus de trois milliards de personnes, les Jeux de Tokyo 2020 ont été les premiers Jeux Olympiques de l'histoire à atteindre une représentation équilibrée hommes-femmes. Les Jeux de Paris 2024 devraient pour leur part respecter une parfaite parité, avec exactement 50 % d'hommes et de femmes en lice.

L'objectif du CIO pour la période 2021-2024 est de s'appuyer sur ces succès et de contribuer aux objectifs de développement durable fixés par les Nations Unies, en se concentrant sur cinq domaines clés : la participation, le leadership, la pratique du sport en toute sécurité, la représentation et l'allocation des ressources.

Ainsi que l'a rappelé Lydia Nsekera : "L’égalité des genres, notamment dans le sport, est plus qu’une cause. C'est un droit humain."

Le groupe de travail international sur les femmes et le sport a rédigé la Déclaration Brighton plus Helsinki 2014 sur les femmes et le sport, dont il est le gardien et qui compte à ce jour près de 600 signatures d'organisations mondiales témoignant de leur engagement en faveur de l'égalité des genres.

La prochaine Conférence mondiale du groupe de travail international sur les femmes et le sport aura lieu en 2026 à Birmingham, au Royaume-Uni.

Actualités liées
Prev
Next
  • New IOC-WHO cooperation programme strengthens role of sport in building healthy and active communities  Actualités du CIO

    Le nouveau programme de coopération CIO-OMS renforce le rôle que joue le sport dans la création de communautés saines et actives

  • Égalité des genres

    Déclaration de S.A.R. le Prince Feisal Al Hussein : Tout le monde devrait pouvoir faire du sport en toute sécurité

  • Développement durable

    Le CIO lance les prix "Action climat"

  • Actualités du CIO

    Le CIO souligne le rôle que joue le sport dans la lutte contre la violence et la criminalité chez les jeunes lors d'un forum spécial organisé par l'ONUDC

  • Égalité des genres

    Selon le président du CIO, l’égalité des genres est un impératif pour toutes les organisations et tous les pays

back to top