Alerte médaille : le ROC sacré dans l’épreuve par équipes de patinage artistique, devant les USA et le Japon

Le ROC a remporté l’épreuve par équipes du patinage artistique après le programme libre du lundi 7 février. Les USA finissent en argent pour la première fois, le Japon décroche sa première médaille dans l’épreuve, en bronze.

Par Emma Hingant
Photo de 2022 Getty Images

Le ROC champion !

Le ROC a été sacré dans l’épreuve par équipes du patinage artistique, intégrée au programme olympique lors des Jeux de Sotchi 2014. Ce lundi 7 février, les couples, les danseurs sur glace et les femmes ont présenté leur programme libre, les hommes étant passés hier.

La patineuse du ROC Kamila Valieva (15 ans) est entrée dans l’histoire en devenant la première femme à réussir un quadruple saut aux Jeux Olympiques. La Française Surya Bonaly l’avait tenté à Albertville 1992, mais son saut avait été déclassé. La Japonaise Miki Ando était tombée sur sa tentative à Vancouver 2010.

Les États-Unis, en bronze à Sotchi 2014 et à PyeongChang 2018, ont gravi une marche de plus grâce, en grande partie, à leurs trois premières places dans les différentes épreuves.

Le Japon décroche sa toute première médaille dans l’épreuve. Le Canada, champion en titre et vice-champion 2014, termine au pied du podium. Les hôtes de République populaire de Chine finissent cinquièmes.

Le ROC démarre presque parfaitement

Les couples ont lancé cette magnifique journée et Anastasia Mishina/Aleksandr Galliamov ont permis au ROC de se mettre dans les meilleures conditions pour remporter la compétition, prenant 10 points de plus pour s’échapper au classement. Pourtant, les champions du monde et d’Europe en titre ont chuté, Galliamov perdant l’équilibre sur le dernier levé. Ils ont obtenu un score de 145,20, bien loin de leur record du monde (157,46).

Le couple Miura Riku/Kihara Ryuichi, deuxième, a offert 9 points au Japon pour revenir à hauteur des États-Unis au classement général (deuxième ex æquo) étant donné qu’Alexa Knierim/Brandon Frazier terminaient à la cinquième place, ne donnant lieu qu’à 6 points.

Le Canada voyait la République populaire de Chine également égaliser au général à la quatrième place grâce à la prestation de Peng Cheng/Jin Yang qui avaient remplacé Sui Wenjing/Han Cong, vainqueur du programme court avec un record du monde.

À LIRE AUSSI : Découvrez les records mondiaux du patinage artistique

Danse sur glace : Chock/Bates battent les champions du monde du ROC

Les danseurs sur glace faisaient alors leur apparition et les Américains Madison Chock/Evan Bates réalisaient une prestation d’enfer pour prendre la première place, battant par la même occasion les champions du monde et d’Europe du ROC Victoria Sinitsina/Nikita Katsalapov, comme Madison Hubbell/Zachary Donohue l’avaient fait au programme court trois jours plus tôt.

Sinitsina/Katsalapov validaient toutefois mathématiquement le sacre de leur équipe au classement général, cela même avant la dernière épreuve des femmes. « J’avais le sentiment qu’il y avait quelque chose de spécial dans l’air », déclarait Nikita Katsalapov en zone mixte. « On est déjà champions olympiques ? Je ne veux pas le dire trop vite car Kamila [Valieva] doit encore passer. »

En empochant les 10 points, les USA creusaient l’écart avec le Japon pour prétendre à la médaille d’argent, eux qui avait fini en bronze à Sotchi 2014 et à PyeongChang 2018.

Les danseurs sur glace Piper Gilles/Paul Poirier terminaient à la troisième place, permettant au Canada de prendre un point d’avance sur les Chinois. « C’est sympa d’être ici avec toute l’équipe et de les entendre nous soutenir », a déclaré Poirier sur Eurosport. « Ça a un effet rassembleur. Le patinage artistique est un sport individuel la plupart du temps donc on en profite à fond. On aime aussi être là pour nos coéquipiers. On sait qu’on est soutenus, surtout en ce moment où nos proches et nos amis ne peuvent pas être présents. »

À noter que Gabriella Papadakis/Guillaume Cizeron, vice-champions olympiques 2018, ne participaient pas à cette épreuve, la France n’étant pas qualifiée.

Valieva dans l’histoire chez les femmes

Cela n’avait beau être qu’une formalité pour Kamila Valieva, ultra-favorite pour remporter le titre individuel des 15 et 17 février, la patineuse du ROC de 15 ans s’emparait de nouveau de la première place avec un score de 178,92 points. C’est 30 de plus que sa plus proche concurrente ! Elle a tenté trois quads et en a réussi deux : un quadruple Salchow, ainsi qu’un quadruple boucle piqué combiné à un triple.

Derrière cette patineuse hors-norme, Karen Chen confirmait la deuxième place au général des USA puisque la patineuse américaine prenait suffisamment d’avance sur la Japonaise Sakamoto Kaori. Madeline Schizas, troisième au programme court, réalisait une superbe performance, obtenant son record personnel (132,04) pour donner la quatrième place au général au Canada, devant la Chine de Zhu Yi.

« Je suis tellement heureuse d’avoir patiné comme ça aujourd’hui », s’est réjoui Schizas au micro d’Eurosport. « Pour moi, c’était l’occasion de juste poser mon programme. Mathématiquement, on allait rester quatrièmes de toutes façons, donc j’en ai profité pour montrer ce que je savais faire et pour produire la prestation que je souhaitais faire depuis le début de la saison. Je me suis concentrée sur moi-même et pas sur le score. Je ne voulais pas y penser du tout. Je voulais poser mes éléments les uns après les autres et c’est ce que j’ai fait donc je suis fière. »

Le classement final de l’épreuve par équipes

  • ROC, 74 points
  • USA, 65
  • Japon, 63
  • Canada, 53
  • République populaire de Chine, 50

VIVEZ OLYMPIQUE. À 100 %.

Événements sportifs en direct gratuitement. Accès illimité aux séries. Les actualités et les temps forts olympiques en exclusivité