Comment se qualifier pour l'escalade (vitesse) à Paris 2024 : Le système de qualification olympique expliqué

La vitesse sera une épreuve à part entière en escalade aux Jeux Olympiques de Paris 2024. Le sport qui a fait ses débuts à Tokyo 2020 a adopté un nouveau format pour les prochains JO. Mais avant de penser à la compétition prévue au Bourget, les athlètes devront d’abord se frayer un chemin lors des qualifications olympiques.

Par Marta Martín

L’Espagnol Alberto Gines et la Slovène Janja Garnbret ont été les premiers champions olympiques d’escalade lors des débuts de la discipline aux Jeux de Tokyo 2020.

Néanmoins, ils ne sont pas nécessairement les favoris pour Paris 2024 après le changement du format de la compétition pour cette prochaine édition des JO.

Alors qu’un seul titre olympique par genre était décerné à Tokyo 2020, il y en aura deux à Paris 2024. Au lieu de concourir dans une seule épreuve combinant bloc, difficulté et vitesse, les athlètes s’y battront pour la gloire dans deux épreuves : vitesse ; et bloc et difficulté combinés - avec à la clé de chacune de ces épreuves une médaille d’or.

Mais avant de briller sur la scène olympique, les athlètes devront se qualifier pour Paris 2024 par le biais de nouveaux systèmes de qualification qui sont distincts pour les deux épreuves.

Découvrez ci-dessous les réponses aux questions les plus fréquemment posées concernant le processus de qualification dans l’épreuve d'escalade de vitesse pour Paris 2024.

Combien d’athlètes participeront à l’épreuve de vitesse à Paris 2024 ?

Un total de 14 athlètes par genre prendra part à l’épreuve combinée de vitesse à Paris 2024, avec un maximum de quatre quotas (deux femmes et deux hommes) disponibles pour chaque CNO. Les places sont attribuées à chaque athlète qualifié, et non à son CNO comme c’est le cas dans certains autres sports.

Un quota par genre sera octroyé à la France, pays hôte, ainsi qu’un autre par genre par le biais du principe d’universalité. Au cours des deux prochaines années, 24 places seront à prendre pour les spécialistes de bloc et de difficulté.

Afin d’être éligible à la qualification, les grimpeurs doivent être nés le 1er janvier 2008 ou avant.

LIRE AUSSI - Paris 2024 : La quête pour la qualification olympique commence

Quel est le parcours de qualification pour Paris 2024 ?

En-dehors des quotas garantis au CNO du pays hôte (un pour les femmes, un pour les hommes) et des places pour l’universalité (une pour les femmes, une pour les hommes), il existe trois possibilités de se qualifier pour l’épreuve d'escalade de vitesse : le Championnat du monde 2023, les qualifications continentales en 2023 et les séries de qualification olympique* en 2024.

Championnat du monde ISFC d’Escalade (V) - Berne (SUI), août 2023 - 4 quotas

Les deux grimpeurs les mieux classés par genre lors du Championnat du monde 2023 obtiendront chacun un quota, en respectant le nombre maximum de quotas par genre et par CNO.

Qualifications continentales ISFC (V) - septembre-décembre 2023 - 10 quotas

L’athlète le mieux classé par genre lors de chaque qualification continentale bénéficiera d’un quota, en respectants le nombre maximum de quotas par genre et par CNO. Dans le cas où le vainqueur de l’une de ces qualifications continentales dispose d’ores et déjà d’une place acquise lors du Championnat du monde 2023, le quota sera attribué au grimpeur éligible suivant le mieux classé et n’étant pas encore qualifié dans cette même qualification continentale.

Les qualifications continentales sont :

  • Qualification africaine - Date et lieu à déterminer
  • Qualification asiatique - Date et lieu à déterminer
  • Qualification européenne - Date et lieu à déterminer
  • Qualification océanienne - Date et lieu à déterminer
  • Qualification panaméricaine - Jeux Panaméricains, Santiago (CHI), octobre 2023

Séries de qualification olympique* - mars-juin 2024 - 10 quotas

Les séries de qualification olympique seront composées d’une série d’événements sur invitation.

Les invitations aux événements seront délivrées sur la base des résultats/classements des épreuves internationales de 2023, avec un maximum d’un quota par genre et par Fédération nationale.

La procédure exacte pour allouer ces places reste encore à déterminer. Elles seront attribuées en respectant la limite de quotas par genre et par CNO.

*Le nom ‘Série de qualification olympique’ reste provisoire.

Quel est le format est le calendrier de la compétition d’escalade à Paris 2024 ?

La compétition d’escalade de Paris 2024 se tiendra du 5 au 10 août 2024 au Bourget.

L'épreuve de vitesse débutera avec un tour de qualification. Les meilleurs athlètes seront qualifiés pour la finale.

C'est le 7 août 2024 que le premier titre de champion olympique d'escalade de vitesse sera décerné. La première finale de cette épreuve sans être combinée au bloc et à la difficulté aura lieu ce jour-là pour les femmes. La finale hommes aura lieu le lendemain.

LIRE AUSSI - Le calendrier de compétitions des Jeux Olympiques de Paris 2024 est connu

Les spécialistes de l'escalade de vitesse à suivre à Paris 2024

Alberto Ginés a peut-être gagné la médaille d’or en escalade aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 avec une incroyable performance en vitesse, il est avant tout un spécialiste du bloc. En vitesse, l’Espagne place surtout ses espoirs en Erik Noya.

Mais la vitesse internationale est dominée par les Indonésiens. Ils peuvent compter sur Veddriq Leonardo et Kiromal Katibin qui dominent le classement de la Coupe du monde de la spécialité. Ce dernier est aussi le recordman du monde avec un chrono de 5,00 s établi à Chamonix. C’était la cinquième fois de la saison qu’il améliorait le meilleur temps planétaire.

Parmi les autres athlètes à surveiller, il y a l’Italien Ludovico Fossali qui est le champion du monde en titre.

Si les Indonésiens dominent l’escalade de vitesse chez les hommes, c’est la Pologne qui a le leadership chez les femmes.

Natalia Kalucka, la championne du monde 2021, Aleksandra Miroslaw, double championne du monde et détentrice du record du monde en 6,53 s, Aleksandra Kalucka, en tête de la Coupe du monde de vitesse et Patrycja Chudziak dominent la scène mondiale.

Leur plus grande rivale sur la route des Jeux Olympiques de Paris 2024 sera l’Américaine Emma Hunt qui n’a que 19 ans.

Les espoirs français vont reposer sur Mickael Moro, le quatrième des Championnats du monde 2021 ou l’olympien Bassa Mawem chez les hommes. La numéro 1 française chez les femmes est Capucine Viglione, actuelle cinquième du classement de la Coupe du monde de vitesse.

Calendrier des qualifications en vitesse pour Paris 2024

  • Août 2023 : Championnat du monde IFSC, Berne (Suisse)
  • Dans les cinq jours après l’événement : L’IFSC confirmera par écrit aux CNO les quotas attribués
  • Dans les deux semaines après l’étape précédente : Les CNO confirmeront à l’IFSC l’utilisation des quotas qui leur ont été alloués
  • Septembre-décembre 2023 : Qualifications continentales IFSC
  • Dans les cinq jours après l’événement : L’IFSC confirmera par écrit aux CNO les quotas attribués
  • Dans les deux semaines après l’étape précédente : Les CNO confirmeront à l’IFSC l’utilisation des quotas qui leur ont été alloués
  • Mars-juin 2024 : Séries de qualification olympique
  • Dans les cinq jours après l’événement/série : L’IFSC confirmera par écrit aux CNO les quotas attribués
  • Dans les deux semaines après la fin de l’événement/série : Les CNO confirmeront à l’IFSC l’utilisation des quotas qui leur ont été alloués
  • Après l’étape précédente : Réattribution de toute place non-utilisée par le pays hôte (si nécessaire). L’IFSC confirmera par écrit aux CNO les quotas réattribués
  • Dans les deux semaines après l’étape précédente : Les CNO confirmeront à l’IFSC l’utilisation des quotas qui leur ont été alloués
  • Après la conclusion du dernier événement/série et la confirmation des places de quota des CNO : Réattribution de toute place non-utilisée par le pays hôte (si nécessaire). L’IFSC confirmera par écrit aux CNO les quotas réattribués
  • Dans les deux semaines après l’étape précédente : Les CNO confirmeront à l’IFSC l’utilisation des quotas qui leur ont été alloués
  • À la fin de la période de qualification : La commission tripartite confirmera par écrit l’attribution des places pour l’universalité aux CNO (le cas échéant)
  • À la fin de la période de qualification : Réattribution des places pour l’universalité (si nécessaire). L’IFSC confirmera par écrit aux CNO les quotas réattribués
  • Dans les deux semaines après l’étape précédente : Les CNO confirmeront à l’IFSC l’utilisation des quotas qui leur ont été alloués
  • Après les étapes précédentes : L’IFSC réattribuera toutes les places de quota non-utilisées
  • 8 juillet 2024 : Date limite d’inscription des athlètes pour Paris 2024
  • Réunion technique : L’IFSC réattribuera toutes les places non-utilisées après la date limite des inscriptions sportives
  • 26 juillet-11 août 2024 : Jeux Olympiques de Paris 2024

LIRE AUSSI - Billets pour Paris 2024 : les dernières infos

Les systèmes de qualifications pour les Jeux Olympiques de Paris 2024

Voir les systèmes de qualifications de chaque sport pour les Jeux Olympiques de Paris 2024

VIVEZ OLYMPIQUE. À 100 %.

Événements sportifs en direct gratuitement. Accès illimité aux séries. Les actualités et les temps forts olympiques en exclusivité