Avant Beijing 2022, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron lancent parfaitement leur saison olympique 

De retour à la compétition après 20 mois d'absence, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont brillé aux Masters de patinage organisés à Épinal du 30 septembre au 2 octobre. À quatre mois des Jeux Olympiques d'hiver de Beijing 2022, ils se sont imposés avec 231,10 points. 

Par Nicolas Kohlhuber
Photo de Olivier Brajon / Patinage Magazine

La préparation des Jeux Olympiques d'hiver de Beijing 2022 a officiellement commencé pour Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron. Ce samedi 2 octobre, ils se sont imposés en danse sur glace aux Masters de patinage. Cette compétition organisée à Épinal a officiellement lancé la saison olympique 2021-2022 de patinage artistique dans l'Hexagone.

Les patineurs qui ont obtenu un quota pour Beijing 2022, comme Kevin Aymoz et Adam Siao Him Fa, y étaient très attendus. Mais c'était encore plus vrai pour les quadruples champions du monde de danse sur glace. Avec 231,10 points, leur première compétition depuis les Championnats d'Europe 2020 a été une réussite. Ils auraient établi un nouveau record du monde si les résultats de cette épreuve nationale étaient comptabilisés par l'ISU.

À LIRE AUSSI : Comment exceller en patinage artistique avec Maxim Trankov

Un nouveau programme convaincant pour Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron

À Épinal, les vice-champions olympiques en titre ont pu renouer avec l'adrénaline de la compétition. « Ça fait vraiment longtemps qu'on n'avait pas patiné devant d'autres personnes que nos coaches et nos coéquipiers ! », faisait remarquer Guillaume Cizeron ce vendredi dans des propos rapportés par L'Équipe.

Ils ont surtout pu tester un nouveau programme qui avait été travaillé à l'entraînement pendant de longs mois pour répondre au thème de la saison « danse urbaine ». Et il a été très bien accueilli par les juges.

Accompagnée par un morceau de John Legend, leur danse rythmique inspirée du hip hop lyrique et du waacking a obtenu la note de 93,79. Avec ce score, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont largement pris la tête du classement dès vendredi soir. Au passage, ils ont établi un nouveau record personnel qui prouve qu'ils sont dans des temps de passage très intéressants sur la route de Beijing 2022.

« Ils ont fait une très belle performance, je les ai trouvés confiants, sereins, stables sur leurs cares. Les twizzles étaient parfaits. Ça a été très fluide. C'est une très bonne base pour une montée en puissance jusqu'au mois de février et mars », a expliqué Romain Haguenauer, leur chorégraphe, à L'Équipe.

Le duo français a confirmé son excellente forme du moment lors du programme libre. À partir du tango, jamais présenté en compétition et qui avait été travaillé la saison dernière, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont obtenu la note de 137,31.

Sur l'Élégie de Gabriel Fauré, ils ont réalisé un passage émouvant et proche de la perfection avec plusieurs portées spectaculaires. En obtenant la note finale de 231,10 points, ils ont survolé les débats et donné le ton d'une saison qui pourrait les mener vers le seul titre qui manque à leur palmarès : le titre olympique.

« C'était une très bonne performance pour là où on en est dans la saison, on est très contents de cette première compétition », a analysé Gabriella Papadakis dans les colonnes de L'Équipe. Leur montée en puissance pourra se poursuivre dès la semaine prochaine avec le Finlandia Trophy organisé à Espoo (8 au 11 octobre).

Adam Siao Him Fa sur sa lancée, Kevin Aymoz a chuté

Dans l'épreuve individuelle hommes, où la France a décroché deux quotas pour Beijing 2022, il y a eu beaucoup plus de suspense. Et une semaine après sa deuxième place au Nebelhorn Trophy, c'est le jeune patineur de 20 ans Adam Siao Him Fa qui s'est imposé.

Troisième après le programme court, le patineur de Courbevoie s'est rattrapé lors du programme libre pour terminer avec 256,25 points. C'est 30 unités de plus que Luc Economides, deuxième à Épinal.

Celui qui n'était jamais monté sur le podium national a fait mieux que Kevin Aymoz, le 12eme mondial. Ce dernier, en tête après le programme court, a chuté lors du programme libre et a dû se contenter de la troisième place du classement final. C'était la première fois que le patineur qui revient d'une blessure aux adducteurs présentait son nouveau programme libre.

Chez les femmes, Maïa Mazzara a triomphé. Avec 155,15 points, elle a terminé devant Léa Serna et Julie Froetscher. La Belge Jade Hovine a terminé au pied du podium. Dans l'épreuve par couples, Coline Keriven et Noel-Antoine Pierre étaient les seuls engagés. Ils ont obtenu 152,49 points.

VIVEZ OLYMPIQUE. À 100 %.

Événements sportifs en direct gratuitement. Accès illimité aux séries. Les actualités et les temps forts olympiques en exclusivité
Inscrivez-vous ici Inscrivez-vous ici