Tokyo 2020, un effort en matière de santé mondiale qui a donné de l'espoir à la planète tout entière

Un effort mondial sans précédent, conjugué à la résilience et à la détermination de la population japonaise, a permis d'organiser en toute sécurité les Jeux Olympiques de Tokyo 2020, lesquels laisseront un héritage durable au-delà du sport.

©2021 Getty Images

Parmi les principaux enseignements tirés, citons une meilleure compréhension de la COVID-19 pour les rassemblements mondiaux. Cette meilleure compréhension a en effet été renforcée par la collecte de données et d'informations essentielles pendant toute la durée des Jeux.

Depuis le 1er juillet et pendant six semaines, les milliers de participants aux Jeux ont été la communauté la plus testée du monde. Les athlètes portant des masques sur les sites de compétition sont devenus une image familière, tandis que la distanciation physique est devenue la règle en matière d'interaction.

C'est l'aboutissement d'un long parcours visant à assurer la santé des participants aux Jeux et de la population japonaise.

Ainsi que l'a fait remarquer le Dr Brian McCloskey, président du groupe d'experts indépendants de Tokyo 2020, lors d'un point de presse organisé à la fin des Jeux : "Depuis le début de la pandémie, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a souligné que la sortie de la pandémie passait par l'application de mesures de santé publique et de mesures sociales, telles que la distanciation physique, le port du masque et une bonne hygiène des mains."

Et de poursuivre : "Tout cela s'est accompagné d'un programme efficace et complet de tests, de suivi et de traçage. C'était la recommandation de l'OMS depuis le début."

Et de conclure : "Ce que Tokyo 2020 vient de faire de manière historique, c'est de montrer que les conseils de l'OMS étaient judicieux. En respectant les mesures de santé publique de base, et en y associant un vaste programme de tests, nous avons montré qu'il était possible de tenir en échec une pandémie."

L'un des programmes de tests les plus complets de l'histoire, mis en œuvre par Tokyo 2020, a permis de réaliser 651 296 tests du 1er juillet au 7 août. Les autorités sanitaires locales ont effectué 42 711 autres tests dans les principaux aéroports de Tokyo. Les derniers chiffres seront communiqués dans les jours à venir.

A staff member monitors peoples temperatures as they pass through a temperature scanner at the entrance to Tokyo Metropolitan Gymnasium Un membre du personnel surveille la température des personnes - ©2021 Getty Images

Le taux de positivité cumulé parmi les participants aux Jeux, du 1er juillet à la fin des Jeux, était de 0,02 %, un niveau considéré comme extrêmement faible par les experts du secteur de la santé. À l'aéroport, le système de détection précoce de la COVID-19 a fonctionné comme prévu, avec un taux de positivité de seulement 0,09 %.

Tokyo 2020 a établi de nouveaux critères de référence pour la gestion sanitaire des événements de grande envergure. Les données et les statistiques sanitaires du comité d'organisation seront utiles pour augmenter les connaissances et avoir une meilleure compréhension des maladies respiratoires dans le monde.

Le plan de lutte contre la COVID-19 mis sur pied par Tokyo 2020, le Comité International Olympique (CIO) et Comité International Paralympique (IPC), en étroite collaboration avec le gouvernement du Japon et le gouvernement métropolitain de Tokyo, s'est révélé efficace.

Members of the Medical Services team disinfect the mat and carry out anti-Covid measures Les membres de l'équipe des services médicaux désinfectent le tapis et procèdent à des mesures anti-covid. - ©2021 Getty Images

Ce fut un effort collectif. Avant d'arriver au Japon, les athlètes ont été testés au moins deux fois. Ils ont ensuite été testés à l'aéroport à leur arrivée sur le sol japonais et chaque jour pendant leur séjour au village olympique. Par exemple, si un athlète est arrivé à Tokyo le 18 juillet et en est reparti le 10 août, il a été contrôlé au moins 26 fois.

Les mesures de lutte contre la COVID-19 ont reposé sur le travail approfondi du groupe réunissant tous les partenaires ("All Partners Task Force") et la contribution d'organisations et d'experts scientifiques du monde entier, notamment l'OMS.

Des règles spécifiques au sport ont dû être mises au point afin de gérer l'impact de tout cas positif confirmé de COVID-19 sur la compétition. Ces règles ont permis de limiter toute perturbation du calendrier sportif tout en protégeant les athlètes et les équipes.

Lucas Saatkamp #16 of Team Brazil returns the ball while wearing a face mask Lucas Saatkamp de l'équipe du Brésil - ©2021 Getty Images

En outre, un protocole sanitaire strict a été mis en place pour gérer les athlètes identifiés comme cas contacts, ce qui a exigé un effort logistique important de la part de Tokyo 2020. Chaque cas contact était logé dans une pièce séparée et n'était autorisé à la quitter que pour s'entraîner et participer aux compétitions sur les sites. Ces athlètes disposaient d'un transport spécifique et devaient passer un test PCR nasopharyngé quotidien.      

Tous les sites et le village olympique ont dû être adaptés afin de garantir le respect de protocoles sanitaires stricts.

Les membres et le personnel du CIO sont arrivés dans le pays presque entièrement vaccinés ou immunisés. Qui plus est, 85 % des résidents du village olympique étaient vaccinés, ainsi que 70 à 80 % des représentants des médias.

Judges wearing masks ©2021 Getty Images

Le soutien de Pfizer-BioNTech et les efforts du gouvernement japonais et du CIO ont permis de fournir des doses de vaccin pour 40 000 participants résidant au Japon, doses qui sont venues s'ajouter à l'offre de vaccination actuelle dans le pays. Tous les volontaires de Tokyo 2020 ont eu la possibilité de se faire vacciner.

Les Comités Nationaux Olympiques (CNO) du monde entier ont répondu aux appels à la vaccination de leurs athlètes en vue des Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Panam Sports, par exemple, avait proposé des vaccins à tous les athlètes qualifiés et officiels accrédités du continent américain qui n'étaient pas encore vaccinés contre la COVID-19. Par ailleurs, de nombreux CNO avaient obtenu des vaccins pour les athlètes étrangers vivant sur leur territoire par le biais de leurs programmes nationaux.

Soutenus par les efforts déployés par toute la population japonaise, les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 ont donné au monde entier un espoir dans la lutte contre la COVID-19.

Actualités liées

Prev
Next
  • Tokyo 2020
    Tokyo 2020 bat des records sur l'aire de compétition et en dehors
  • Tokyo 2020
    La Solidarité Olympique aide un nombre record de CNO à remporter des médailles
  • Tokyo 2020
    Les athlètes du monde entier adressent leurs compliments et leurs remerciements à Tokyo et au Japon
  • Tokyo 2020
    Les avantages environnementaux et sociaux offerts par les Jeux au cœur de l'héritage de Tokyo 2020
  • Actualités du CIO
    Le CIO renforce son engagement et son soutien en faveur de la communauté des athlètes
back to top