Thomas Bach, président du CIO : "Notre mission olympique est une mission humanitaire"

En ouverture de la dernière journée de la 139e Session du Comité International Olympique (CIO), le président Thomas Bach s'est adressé aux membres du CIO pour leur parler de l'impact de l'invasion russe en Ukraine sur le monde du sport et la communauté olympique ukrainienne.

IOC / Christophe Moratal IOC / Christophe Moratal

Il a détaillé les actions du CIO depuis le début de la guerre, qui comprennent à la fois des mesures de protection de l'intégrité des compétitions et des sanctions contre les responsables de la guerre. Il a également évoqué le dilemme auquel est confronté l'ensemble du Mouvement olympique, qui ne peut pas remplir pleinement sa mission consistant à unir le monde entier dans une compétition pacifique. Il a conclu cette partie du discours ainsi :

"Notre mission olympique n'est pas une mission politique. Notre mission olympique est une mission humanitaire."

Le président Thomas Bach a ensuite donné la parole à Sergii Bubka, membre du CIO et président du Comité National Olympique (CNO) d'Ukraine, pour faire le point sur le soutien de la communauté olympique aux efforts humanitaires déployés en Ukraine. 

"Fin février, la commission exécutive du CIO a décidé de créer un fonds de solidarité pour aider la communauté olympique en Ukraine", a rappelé Sergii Bubka. "Grâce à l'aide de vous tous, membres de la communauté olympique mondiale, le fonds a grossi pour atteindre environ 2,4 millions d’USD".

"Aujourd'hui, il y a quelque 3 000 athlètes et entraîneurs ukrainiens qui séjournent dans différentes parties du monde et que nous continuons à soutenir. Grâce au fonds olympique de solidarité, nous aidons déjà financièrement 65 projets individuels. Nous sommes reconnaissants au CIO et à la communauté olympique mondiale", a-t-il conclu.

Le président Thomas Bach a poursuivi en évoquant la réaction extraordinaire de la planète entière à l'organisation des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 et des Jeux Olympiques d’hiver de Beijing 2022 dans des circonstances sans précédent.  Il a ainsi relevé :

"Que ce soit de la part de chefs d'État, de chefs d'entreprise et de personnalités du monde de la culture, de scientifiques, de nos diffuseurs détenteurs de droits et de nos partenaires TOP, de jeunes et d'enfants, nous avons reçu et recevons encore d'innombrables lettres et messages nous disant : merci de l’avoir fait."

Et d'ajouter : "Cette réaction mondiale nous remplit de confiance pour envisager l'avenir du Mouvement olympique." Le président a mis en avant quelques exemples de réalisations découlant des recommandations de l'Agenda olympique 2020+5, qui s'appuient sur les fondements de l'Agenda olympique 2020. Il a affirmé : "Nous pouvons envisager l'avenir en étant en position de force ; or, par les temps troublés que nous vivons, cette situation n’était pas gagnée d’avance."

Lire ici l'intégralité du discours.

Lea el discurso completo en español aquí.

Actualités liées
Prev
Next
  • Actualités du CIO

    Le CIO prend de nouvelles mesures pour l'établissement de son Cadre stratégique en matière de droits humains

  • Héritage

    Selon un nouveau rapport, 85 % de tous les sites olympiques permanents sont toujours utilisés

  • Actualités du CIO

    Plus vite, Plus haut, Plus fort – Ensemble : le CIO publie son rapport annuel et ses états financiers pour 2021

back to top