Les sites de Tokyo 2020 appelés à rendre la capitale japonaise plus solidaire et plus "intelligente"

La flamme olympique des Jeux de Tokyo 2020 est désormais éteinte, mais les sites qui ont accueilli les performances captivantes des athlètes sont appelés à créer des avantages durables pour Tokyo et ses collectivités.

© Getty Images

Dès le départ, le plan directeur des sites de Tokyo 2020 avait été conçu pour contribuer à accélérer la transition de Tokyo vers une ville plus sûre, plus ouverte à tous et plus "intelligente", s'inscrivant parfaitement dans l'esprit japonais qui associe tradition et modernité.

Si Tokyo 2020 a optimisé l'utilisation des sites existants, bon nombre d'entre eux ont été modernisés, ce qui les a rendus plus durables et plus accessibles. Cinq des sites existants avaient déjà été utilisés pour les Jeux Olympiques de Tokyo 1964.

Sur les 43 sites de compétition de Tokyo 2020, seuls huit ont été construits spécifiquement pour les Jeux. Ils ont intégré des éléments de durabilité tels que le recours aux énergies renouvelables et à des aménagements sans entraves pour les personnes en situation de handicap. Tous les sites ont un exploitant et un plan d'utilisation post-olympique en place et entendent profiter à la communauté locale pour les années à venir.

1. Stade national (stade olympique)

Le nouveau stade olympique de Tokyo s'intègre parfaitement dans le parc verdoyant du sanctuaire Meiji Jingu, situé juste à côté. Il a été conçu en pensant à demain : si le lieu n'est pas climatisé afin de réduire sa consommation d'énergie, sa conception permet toutefois au vent de souffler dans les tribunes, rafraîchissant ainsi les personnes qui se trouvent à l'intérieur.

Après les Jeux de Tokyo 2020, le stade national sera le lieu où se dérouleront des compétitions internationales et nationales telles que des matchs de football et de rugby, ainsi que des événements culturels.

La place qui entoure le stade a été pensée pour être un lieu de rassemblement pour les habitants et les visiteurs.

Une vasque et une tribune des champions des Jeux de Tokyo 2020 et de Tokyo 1964 seront exposés dans le stade, et ce afin de perpétuer le souvenir de ces deux éditions des Jeux.

En cas d'urgence, ce même stade sera utilisé comme abri : ses magasins peuvent en effet contenir suffisamment de nourriture et d'eau pour 80 000 personnes.

© Getty Images

2. Centre des sports aquatiques de Tokyo

Le centre des sports aquatiques de Tokyo présente des courbes élégantes sur ses plongeoirs et un bassin principal de dix couloirs de nage. Une technologie de pointe lui permet d'ajuster la longueur et la profondeur de ses bassins en déplaçant les sols et les murs. Afin de compléter ce sentiment de modernité et de refléter l'engagement de Tokyo 2020 en faveur de la durabilité, le bâtiment est aussi alimenté par l'énergie solaire et un échangeur de chaleur souterrain.

Ce site, qui répond aux normes mondiales les plus élevées, servira de centre pour la natation japonaise. C'est là que seront formés les talents qui aspirent à devenir des athlètes de niveau mondial et là aussi que la communauté locale pourra pratiquer la natation et d'autres sports aquatiques.

Les Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo 2020, ainsi que les rencontres internationales qui seront organisées ici à l'avenir, seront l'occasion d'accroître la participation des Japonais aux sports aquatiques et de former la prochaine génération d'athlètes d'élite du Japon. 

© Getty Images

3. Sea Forest Waterfront

Alimenté par l'énergie solaire, ce parcours d'aviron et de canoë situé à proximité du centre de Tokyo sera utilisé pour les compétitions internationales d'aviron et de canoë. Il deviendra – espérons-le – l'un des principaux sites d'Asie pour les sports nautiques.

Le Sea Forest Waterfront accueillera diverses compétitions de sports nautiques et des camps d'entraînement, contribuant ainsi à accroître la popularité de ces sports.  

© Getty Images

4. Ariake Arena

L'Ariake Arena est non seulement alimentée par des sources d'énergie renouvelables, mais présente également une conception architecturale qui ne nécessite pas de climatisation ni d'éclairage à forte consommation d'énergie. L'Ariake Arena comprend également des dispositifs d'accessibilité pour les familles avec de jeunes enfants, les chiens guides et les personnes en fauteuil roulant, ainsi que des toilettes accessibles.

Après les Jeux, l'Ariake Arena est appelée à devenir le nouveau centre sportif et culturel de Tokyo. Elle sera également utilisée par la communauté locale : un bâtiment annexe accueillera un centre de fitness et des cours de sport destinés aux habitants du quartier. 

© Getty Images

5. Centre Kasai pour le slalom en canoë

Récemment construit sur un terrain adjacent au parc Kasai Rinkai, le parcours de slalom en canoë est le premier parcours artificiel du Japon. Après les Jeux de Tokyo 2020, l'installation offrira au public un lieu où pratiquer des sports et des loisirs aquatiques, notamment le rafting, en étroite collaboration avec les installations voisines.

© Getty Images

6. Stade de hockey OI

Situé dans la zone de la baie de Tokyo, le stade de hockey OI peut être utilisé pour le hockey et d'autres sports. Qualifiée de "pelouse à contribution positive pour le climat", la pelouse du stade est la première du genre à être fabriquée à partir de matières premières régénérables : 60 % de sa surface est constituée d'un sous-produit de l'industrie de la canne à sucre, à savoir le polyéthylène renouvelable. Cela signifie qu'il ne nécessite qu'un tiers de l'eau habituellement utilisée pour les terrains de hockey olympiques.

Ce stade, qui est l'un des rares stades de hockey publics du Japon, contribuera à améliorer les compétences des joueurs de hockey japonais, ainsi qu'à populariser et à promouvoir ce sport. Il comprend quatre terrains de hockey – deux terrains de compétition et deux terrains d'entraînement – ces derniers devant être déplacés en dehors de Tokyo après les Jeux pour servir les communautés locales.

Le site permettra aux Tokyoïtes de pratiquer un large éventail de sports et, avec les autres installations du parc, il constituera un centre pour les activités sportives et récréatives.

© Getty Images

7. Terrain de tir à l'arc du parc Yumenoshima

Le terrain de tir à l'arc du parc Yumenoshima a été construit dans le parc de Dream Island. Après les Jeux, l'installation accueillera des compétitions de tir à l'arc et de nombreuses autres activités et offrira un espace de détente aux habitants de Tokyo dans le parc Yumenoshima. 

© Getty Images

8. Village olympique

Construit sur un terrain restauré dans le quartier Harumi de Tokyo, le village olympique est un modèle d'approche durable de l'aménagement urbain. Il intègre la notion de diversité sociale et tient compte de considérations environnementales, notamment grâce à l'introduction d'un système de production d'électricité à partir d'hydrogène.

La place du village olympique a été réalisée à partir de 40 000 pièces de bois données par 63 municipalités du Japon. Après les Jeux, le bois sera restitué à ces municipalités et réutilisé pour les installations locales.

Une centrale à hydrogène installée à proximité continuera à être utilisée après les Jeux.

Une fois la manifestation olympique terminée, le village deviendra la première ville du Japon alimentée à l'hydrogène ; il sera transformé en complexe ouvert proposant des logements résidentiels et des espaces destinés aux échanges internationaux, aux activités multigénérationnelles dans les domaines de l’éducation, de la culture et du sport, et enfin à la coopération entre les secteurs public et privé.

Actualités liées

Prev
Next
  • Tokyo 2020
    Les avantages environnementaux et sociaux offerts par les Jeux au cœur de l'héritage de Tokyo 2020
  • Tokyo 2020
    Les Jeux de Tokyo 2020 s'apprêtent à égaler les premiers Jeux organisés au Japon en matière de participation sportive
  • Tokyo 2020
    Mobiliser les citoyens : Tokyo 2020 bien résolu à perpétuer l'héritage de 1964
  • Tokyo 2020
    Les "Jeux de la reconstruction" donnent de l'espoir aux régions touchées par le grand séisme de l’est du Japon
  • Yoyogi National Gymnasium Tokyo 2020
    Les sites olympiques de Tokyo 2020 allient tradition et modernité
back to top