Le CIO lance un plan d'action pour la pratique du sport en toute sécurité ainsi qu'un Référentiel sur la santé mentale destiné aux athlètes d'élite

12 mai 2021

Deux nouvelles initiatives importantes et concrètes visant à mieux protéger le bien-être physique et mental des athlètes ont été présentées aujourd'hui à la commission exécutive du Comité International Olympique (CIO) : un plan d'action pour la pratique du sport en toute sécurité et un référentiel sur la santé mentale à l'intention des athlètes d'élite. Ces deux projets sont une application pratique de la recommandation 5 de l'Agenda olympique 2020+5 et témoignent de l'engagement du CIO à élaborer des programmes et des initiatives permettant à tout athlète de s’entraîner et de concourir dans un environnement sportif parfaitement sûr . 

Renforcer la prévention du harcèlement et des abus dans le sport 

Le plan d'action du CIO pour la pratique du sport en toute sécurité, rédigé à la suite d'un processus de consultations avec des parties prenantes internes et externes, est en adéquation avec la Déclaration sur les droits et responsabilités des athlètes et définit six objectifs.

Les quatre premiers objectifs, lesquels concernent la responsabilité du CIO en tant que chef de file du Mouvement olympique, visent à inspirer et à soutenir le Mouvement olympique afin de favoriser la pratique du sport en toute sécurité et le bien-être des athlètes dans le monde entier d'ici 2030. Ces objectifs sont les suivants :

  1. Mettre en place le certificat international de responsable de la protection dans le sport ;
  2. Soutenir la mise en œuvre, par toutes les parties prenantes, de politiques et procédures de protection ;
  3. Encourager les composantes du Mouvement olympique à créer un poste de responsable de la protection au sein de leur organisation et à nommer à ce poste un responsable qualifié, qui se sera vu décerner le certificat international de responsable de la protection dans le sport ;
  4. Soutenir les Comités Nationaux Olympiques (CNO) par le biais de la Solidarité Olympique, afin que ces derniers proposent des formations en matière de protection à leurs parties prenantes nationales (en particulier les athlètes et les membres de leur entourage) au moyen de webinaires, de cours et de bourses internationales.

  5. Deux objectifs supplémentaires sont directement liés à la responsabilité du CIO en tant que propriétaire des Jeux Olympiques et visent à garantir que la manifestation olympique est à l'avant-garde dans le domaine de la protection et du bien-être des athlètes. Ces objectifs – tels qu'énoncés dans la recommandation 5 de l'Agenda olympique 2020+5 – sont :

  6. Veiller à ce que les considérations relatives à la protection des athlètes soient prises en compte à chaque étape du cycle de vie des Jeux Olympiques et des Jeux Olympiques de la Jeunesse ;
  7. Promouvoir les valeurs de la pratique du sport en toute sécurité auprès des athlètes et des membres de leur entourage aux Jeux Olympiques et aux Jeux Olympiques de la Jeunesse.

Le plan d'action complet pour la pratique du sport en toute sécurité est disponible ici

De plus, une unité pour la pratique du sport en toute sécurité sera mise sur pied au sein du département médical et scientifique du CIO et sera chargée de superviser la mise en œuvre de ces objectifs, en consultation avec le groupe de travail du CIO sur la prévention du harcèlement et des abus dans le sport, placé sous la conduite de S.A.R. le Prince Feisal Al Hussein, membre du CIO.  
Au cours des quatre dernières années, le CIO a intensifié ses efforts afin de favoriser et promouvoir un environnement sportif sûr aux Jeux Olympiques et aux Jeux Olympiques de la Jeunesse, ainsi que dans l'ensemble du Mouvement olympique. Parmi les efforts déployés par l'institution olympique, citons la publication du Référentiel du CIO pour la protection des athlètes et la mise en œuvre du Cadre de protection des athlètes pendant les Jeux à chaque édition des Jeux Olympiques et des Jeux Olympiques de la Jeunesse. 
Bien que des progrès significatifs aient été réalisés, les recherches, associées à une vaste consultation des parties prenantes, ont mis en évidence qu'il fallait en faire davantage pour prévenir le harcèlement et les abus dans le sport.

Référentiel sur la santé mentale des athlètes d'élite

Un Référentiel du CIO sur la santé mentale des athlètes d'élite a été élaboré afin d'aider les parties prenantes du Mouvement olympique, notamment les Fédérations Internationales (FI), les CNO, les Comités Nationaux Paralympiques (CNP), les membres de l'entourage des athlètes, les professionnels de la santé et d'autres partenaires tels que les fédérations nationales, les clubs et les équipes, à préparer et à lancer des initiatives liées à la protection et à la promotion de la santé mentale et du bien-être des athlètes d'élite. 

Ce référentiel donne une vue d'ensemble des symptômes et des troubles de la santé mentale les plus couramment observés chez les athlètes de haut niveau, ainsi que des rôles et responsabilités des principaux groupes d'intervenants dans la création d'environnements sportifs psychologiquement sûrs. Il propose également des ressources, des informations et des programmes pédagogiques supplémentaires créés par le CIO. 

Le référentiel vient renforcer et compléter les informations relatives à la santé mentale et au bien-être déjà mises à la disposition des athlètes par le biais de la campagne du CIO #MentallyFit (Bonne santé mentale), informations se trouvant sur la page communauté Athlete365 sur la plateforme du même nom.

Le Référentiel sur la santé mentale est une initiative conjointe de la commission médicale et scientifique du CIO et des commissions des athlètes et de l'entourage des athlètes du CIO. Il a été élaboré sous la direction experte du groupe de travail du CIO sur la santé mentale et d'un groupe de travail virtuel composé de représentants des FI, des CNO et des CNP. 

Abhinav Bindra, champion olympique et membre de la commission des athlètes du CIO et du groupe de travail du CIO sur la santé mentale, a réaffirmé combien il était essentiel que les athlètes considèrent leur santé mentale comme aussi importante que leur santé physique. Ainsi qu'il l'a rappelé : "Le bien-être humain doit être au cœur des performances sportives de haut niveau. Les athlètes doivent se sentir responsabilisés et soutenus, tant physiquement que mentalement. La santé mentale et la santé physique sont les deux moitiés d'un tout et la prise en charge des deux doit être perçue comme une priorité."

Le besoin de conseils et de soutien dans le domaine de la santé mentale s'est d'autant plus fait sentir compte tenu de la pandémie actuelle de COVID-19. Une enquête de 2020 publiée sur Athlete365 a révélé que 32 % des athlètes interrogés avaient déclaré avoir des difficultés à gérer leur santé mentale.

Le Référentiel du CIO sur la santé mentale des athlètes d'élite peut être téléchargé en cliquant ici.

Actualités Olympiques Pratique du sport en toute sécurité
back to top