L'IPACS prend des décisions d'une grande importance pour l’avenir

08 nov. 2022
Actualités du CIO

Lors de sa réunion annuelle du 8 novembre 2022, le Partenariat international contre la corruption dans le sport (IPACS) a abordé des sujets importants, notamment la finalisation des directives de gouvernance, les résultats des récents ateliers sur les marchés publics liés aux Jeux, le lancement d'un réseau composé d’autorités judiciaires pénales et d’organisations sportives, ainsi que la nouvelle composition du comité directeur et l'augmentation du nombre de membres qui le composent. Plus de 110 parties prenantes clés de l'IPACS, issues de gouvernements, d'organisations sportives et d'organisations intergouvernementales, avaient accepté l'invitation à participer à la réunion.

 

IOC / Christophe Moratal

Finalisation des directives relatives au référentiel de gouvernance sportive

L'IPACS a examiné et approuvé la version finale des directives relatives au référentiel de gouvernance sportive, un vaste projet mené par le groupe de travail 3 de l’IPACS au cours de l'année dernière. Les directives visent à soutenir les gouvernements nationaux et les organisations sportives à tous les niveaux dans la mise en œuvre pratique d'une bonne gouvernance basée sur le référentiel établi par l'IPACS. Ces directives contiennent des définitions utiles, des explications sur l'importance et l'application de chaque référentiel et les investissements requis, ainsi que des conseils spécifiques en fonction de la situation de l'organisation (stade précoce, en développement ou avancé) et des exemples de bonnes pratiques. L'IPACS va désormais réfléchir à une stratégie sur la meilleure façon de diffuser cette précieuse ressource afin de s'assurer qu'elle est utilisée de façon pragmatique.

Succès des ateliers internationaux CIO-OCDE

Les participants ont également été informés des résultats des récents ateliers internationaux CIO-OCDE relatifs aux marchés publics liés aux Jeux, organisés en octobre. Les sessions en ligne ont réuni des experts de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), du Comité International Olympique (CIO), des comités d'organisation (COJO) de Paris 2024, Milano Cortina 2026 et Los Angeles 2028, et des autorités publiques. La conjugaison des deux domaines complexes et à haut risque que sont les infrastructures et la passation de marchés expose les grands événements sportifs à plusieurs menaces qui nuisent à une livraison efficace, transparente et responsable. Pour aider les COJO à faire face à ces menaces, le CIO et l'OCDE s'emploient à élaborer des directives concrètes. Ce projet s'inscrit dans la lignée et la complémentarité des travaux importants entrepris précédemment par le groupe de travail 1 de l'IPACS.

Proposition de développement du réseau de l'IPACS baptisé Frontline Criminal Justice and Sport (Frontrunners)

Au cours de la réunion, l'IPACS a également examiné une proposition visant à développer une nouvelle initiative, le réseau Frontline Criminal Justice and Sport (Frontrunners) (réseau de première ligne pour la justice pénale et le sport). Il a été proposé que le nouveau réseau soit coprésidé par le CIO et l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) et qu'il vise à promouvoir et à renforcer la coopération et l'échange d'informations et de bonnes pratiques entre les praticiens de première ligne chargés de l'application de la loi en matière de lutte contre la corruption et les représentants des organisations sportives ainsi que les autres parties prenantes concernées.

Connue provisoirement sous le nom de IPACS Frontrunners Network, la nouvelle initiative s'appuierait sur le travail accompli par le groupe de travail 4 de l'IPACS, offrant une réponse aux multiples appels de la communauté internationale et des organisations sportives pour développer des mécanismes qui améliorent l'échange d'informations et soutiennent la coopération afin de lutter efficacement contre la corruption dans le sport.

La note conceptuelle de ce réseau a été distribuée aux experts du groupe de travail pour examen.

Davantage d'activités menées par le groupe de travail

Lors du point sur les activités fait par les divers groupes de travail de l'IPACS, les participants ont approuvé un nouveau document sur "l’atténuation des risques de corruption dans le processus de candidature à l’organisation des grands événements sportifs", publié par le groupe de travail 2. Ce document contient des recommandations visant à soutenir les organisateurs de grands événements sportifs aux niveaux international et national.

Enfin, les parties prenantes de l'IPACS ont convenu de la feuille de route stratégique du partenariat pour 2023 et 2024. Le groupe s'est également vu présenter un nouveau clip vidéo de deux minutes, expliquant les origines, la mission, les parties prenantes et les activités de l'IPACS de manière divertissante. Ce court-métrage sera mis à la disposition de tous les partenaires de l'IPACS et devrait être un outil utile pour les présentations et autres occasions de communication.

Un comité directeur renforcé

Les directives qui régissent l'IPACS ont été révisées récemment afin d'élargir la représentation des parties prenantes au sein du comité directeur. Au cours de la réunion qui s'est tenue aujourd'hui, le groupe s'est encore renforcé, accueillant les gouvernements du Mexique et de l'Arabie saoudite, la Fédération Équestre Internationale (FEI), ainsi qu'un représentant des athlètes. Les athlètes sont au cœur du mouvement sportif et sont très affectés lorsque la corruption se produit dans leur environnement. Il est donc important d'écouter leurs points de vue et leurs besoins dans ce domaine. Le Canadien Oluseyi Smith, ancien athlète olympique ayant participé à deux éditions des Jeux – une d'été en athlétisme et une d'hiver en bobsleigh – et membre de la commission des athlètes du CIO, fera entendre le point de vue des athlètes dans le cadre des activités du partenariat.

Les participants ont remercié le président sortant du comité directeur, Jocelyn East, qui a représenté le gouvernement du Canada au cours des deux dernières années, pour son excellente direction du groupe pendant cette période difficile marquée par la pandémie de COVID-19. Alors que le gouvernement du Canada continuera à faire partie du comité directeur, le CIO a été désigné par l'IPACS pour coordonner les activités du partenariat en 2023 et 2024 au nom du mouvement sportif, selon un principe de rotation bisannuelle de la présidence entre les gouvernements et les organisations sportives.

Tous les documents officiels relatifs à la réunion peuvent être consultés ici.

Actualités liées
Prev
Next
  • Intégrité

    L'IPACS fête ses cinq ans – trois questions au chief officer éthique et conformité du CIO

back to top