Premier record olympique pour Bassa Mawem !

Le Français a établi le tout premier record d’escalade de vitesse aux Jeux Olympiques en 5,45 s, et prend la tête du classement des qualifications.

Photo de Photo de Maja Hitij/Getty Images

L’escalade sportive a fait des débuts historiques impressionnants aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020, avec un départ fulgurant de Bassa Mawem dans les qualifications, ce mardi 3 août.

Le Français s’est montré le plus rapide sur le mur d’escalade du Parc de sports urbains d’Aomi baigné de soleil. Il a établi le record olympique à 5,45 secondes et a donc pris la tête des qualifications.

Dans un entretien exclusif avec Tokyo 2020, Bassa avait programmé la prophétie : « Mon objectif est d’aller en finale et de chercher un podium. En finale, tout peut se jouer. J’aimerais aussi poser ce premier record olympique de vitesse ! ». C’est désormais chose faite !

Le Japonais NARASAKI Tomoa est actuellement deuxième au chrono (5,94 s) tandis que Mickaël Mawem, le frère du leader, est troisième (5,95 s).

Le Tchèque Adam Ondra, n° 1 mondial, a terminé 18e en 7,46 s, mais espère changer la donne lors des prochaines épreuves.

Chaque grimpeur dispose de deux tentatives, leur meilleur chrono décidant de leur classement dans l’épreuve de vitesse.

Le bloc est la prochaine épreuve au programme, suivi de la difficulté. Les scores de chaque grimpeur en vitesse, bloc et difficulté sont cumulés pour obtenir une note finale qui décide enfin du classement final des qualifications.

Les 12 meilleurs grimpeurs se retrouveront pour la finale du combiné, jeudi 5 août.

À LIRE AUSSI : La France vise les sommets en escalade