Comment se qualifier pour le breaking à Paris 2024 : Le système olympique de qualification expliqué

Un nouveau sport connaîtra ses débuts olympiques à Paris 2024 : le breaking. Mélange de jeunesse, de fraîcheur, de sensations fortes et d’excitation, il offrira une autre bataille cruciale avant de découvrir les Jeux : la lutte pour la qualification olympique.

Par Marta Martín

À Paris 2024, le breaking fera ses débuts au sein du programme des Jeux Olympiques.

Après les débuts du skateboard, de l’escalade et du surf à Tokyo 2020, ainsi que ceux d’autres disciplines urbaines comme le BMX Freestyle et le basketball 3x3, les Jeux Olympiques de Paris proposeront un nouveau sport, le breaking, dont la première remonte aux Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires 2018.

Depuis la confirmation de son ajout au programme olympique en 2020, les meilleurs B-Boys et B-Girls au monde ambitionnent de remporter les premières médailles olympiques décernées dans leur sport.

Cependant, avant toute chose, ils devront se qualifier.

Découvrez les réponses aux questions les plus fréquemment posées concernant le processus de qualification du breaking, ainsi que les athlètes à suivre à Paris 2024.

Combien d’athlètes participeront au breaking à Paris 2024 ?

Un total de 32 athlètes (16 B-Boys et 16 B-Grils) se disputera les premières médailles olympiques décernées en breaking.

Les CNO pourront inscrire un maximum de quatre athlètes (deux par genre), alors que la France, pays hôte, dispose déjà deux places (une par genre) et que la commission tripartite attribuera quatre places pour l’universalité (deux par genre). Pour pouvoir postuler à une place pour l’universalité, les athlètes doivent participer aux séries de qualification olympique et être classés parmi les 32 premiers du classement final de l’OQS.

Au total, 26 places sont donc encore disponibles. Elles seront attribuées nominativement aux athlètes au cours de la période de qualification.

Bien que le breaking soit considéré comme un sport réservé à la jeunesse, tous ses spécialistes ne sont pour autant pas éligibles pour participer aux Jeux. Parmi les critères, les B-Boys et B-Girls doivent être nés le 31 décembre 2008 ou avant.

Quel est le processus de qualification pour Paris 2024 ?

Les athlètes pourront sécuriser leur place pour les débuts du breaking à Paris 2024 dans trois compétitions : le Championnat du monde 2023, les Championnats/Jeux continentaux et les séries de qualification olympique.

Championnat du monde 2023

Les deux premiers athlètes (un par genre) qualifiés pour participer au breaking aux Jeux seront les vainqueurs du Championnat du monde WDSF 2023, qui se tiendra en Belgique (23-24 septembre 2023).

Jeux continentaux/Championnats continentaux [Qualifications continentales]

Un total de 10 athlètes (cinq par genre) obtiendra sa place de quota à l’occasion des Jeux continentaux ou des Championnats continentaux de leur région, en étant les mieux classés de leur compétition respective et tout en respectant le maximum de quotas par CNO.

  • Afrique - Date et lieu à déterminer
  • Asie - Date et lieu à déterminer
  • Europe - Date et lieu à déterminer
  • Océanie - Date et lieu à déterminer
  • Panaméricain - Date et lieu à déterminer

Il existe deux exceptions à prendre en compte :

Si les vainqueurs de ces événements ont déjà décroché leur place de quota par le biais du Championnat du monde, la place sera décernée à l’athlète éligible suivant dans le classement, mais pas encore qualifié, des mêmes Jeux/Championnats continentaux.

Si un continent ne propose pas de qualification continentale, ou si aucune épreuve ne décerne des médailles en breaking dans ces Championnats/Jeux continentaux, l’athlète le mieux classé du Championnat continental WDSF de Breaking 2023 du continent respectif recevra un billet pour Paris 2024.

Séries de Qualification Olympique (OQS)

De mars à juin 2024, les séries de qualification olympique se dérouleront dans un lieu qui reste encore à confirmer. Les B-Boys et B-Girls qui ne sont pas encore qualifiés auront une dernière chance de le faire au cours de ces OQS (Olympic Qualifiers Series), qui attribueront les 14 dernières places de quota disponibles (sept par genre).

Quel est le format et le calendrier de la compétition de breaking de Paris 2024 ?

Il y aura deux épreuves de breaking à Paris 2024 : les compétitions femmes et hommes en individuel. Dans chacune d’elles, 16 B-Boys et 16 B-Girls se battront pour se hisser aux tours suivants (ou pour la médaille d’or en finale) dans des combats solos en face à face.

Les débuts du breaking à Paris 2024 seront très attendus, pas seulement en raison de l’attente que suscite la discipline, mais aussi parce qu’elle se tiendra à la toute fin des Jeux. Toute la compétition de breaking se déroulera les 9 et 10 août 2024.

L’emblématique Place de la Concorde sera le site des débuts olympiques du breaking. Elle sera plus largement l’épicentre des sports urbains lors des prochains Jeux Olympiques, puisqu’elle accueillera également les compétitions de BMX Freestyle, de skateboard et de basketball 3x3.

LIRE AUSSI - Le calendrier de compétitions des Jeux Olympiques de Paris 2024 est connu

Les B-Boys et B-Girls à suivre à Paris 2024

Historiquement, les États-Unis (où le breaking est né dans les années 1970), le Japon et la France sont les nations phares du breaking, bien que peu à peu, d’autres pays voient émerger des athlètes prêts à en découdre pour le titre. Les B-Boys et B-Girls des pays d’Amérique latine, de Belgique, d’Espagne et d’Italie, pour n’en citer que quelques-uns, font ainsi partie des favoris des compétitions internationales auxquelles ils participent.

À Buenos Aires 2018 et lors du dernier Championnat du monde, qui s’est tenu à Paris en 2021, les médailles ont été réparties entre des athlètes de plusieurs pays.

Et depuis l’annonce de 2020 faisant du breaking un nouveau sport olympique, les CNO ont déployé encore plus d’efforts pour développer ce sport, rendant la compétition de Paris 2024 encore plus ouverte.

À Buenos Aires 2018, la B-Girl japonaise Ram était la star de ce sport, remportant chacun des tours auxquels elle a participé dans la compétition féminine pour s’adjuger la médaille d’or. Mais sa première médaille, elle l’a remportée en montant sur la plus haute marche du podium de la compétition mixte aux côtés du B-Boy B4 (Vietnam), battant en finale l’équipe composée par le B-Boy Broly (Argentine) et la B-Girl Lexy (Italie).

LIRE AUSSI - Quand le breaking faisait ses débuts aux JOJ de Buenos Aires 2018

Lors du Championnat du monde 2021, les danseuses japonaises ont une nouvelle fois dominé les débats.

La B-Girl Ayumi (Japon) a remporté l'or grâce à son succès en finale face à sa compatriote B-Girl Ami, qui n’a pu conserver son titre acquis en 2020. La médaille de bronze est revenue à la B-Girl Jilou (Allemagne), victorieuse de sa battle acharnée face à la B-Girl Anti (Italie).

Cependant, Ami a prouvé qu’elle fait toujours partie du gratin des B-Girls, elle qui a remporté la médaille d’or des récents Jeux Mondiaux de juillet 2022, battant l’Américaine Sunny Choi.

D’autres B-Girls sont également à prendre en compte sur la route de Paris 2024, à l’image de Madmax (Belgique), Sunny (États-Unis), Paulina (Pologne) ou encore Furia (Espagne).

Du côté des hommes, l’actuel champion du monde est le B-Boy Victor (États-Unis). L’Américain a remporté son premier titre majeur à tout juste 14 ans, lorsqu’il est grimpé sur le podium du Red Bull BC One Tampa Cypher. Depuis lors, la carrière de Victor a toujours été accompagnée par le succès, avec notamment sa victoire mondiale en 2021, son titre aux World Urban Games 2019 et, le plus récent, son sacre aux Jeux Mondiaux 2022.

Lors des Championnats du monde de Paris, il a décroché la médaille d’or devant Phil Wizard (Canada), deuxième, et le B-Boy Amir (Kazakhstan), troisième. Aux Jeux Mondiaux 2022, il a affronté et battu son compatriote Jeffrey Louis en finale.

Parmi les autres concurrents à surveiller de près, vous trouverez Luan San (Brésil), XAK et Johnny Fox (Espagne), Dany Dann (France) et Mini Joe (Venezuela), entre autres.

LIRE AUSSI - Interview exclusive avec le B-Boy XAK

Bien que le processus qualification pour Paris 2024 ne commence pas avant 2023, certaines grandes compétitions sont à noter en rouge dans votre calendrier si vous ne voulez pas rater les performances des meilleurs B-Boys et B-Girls, dont les Championnats du monde 2022 (21-22 octobre, Séoul).

Calendrier des qualifications du breaking pour Paris 2024

  • 22-24 septembre 2023, Belgique : Championnats du monde WDSF
  • Date et lieu à déterminer : Qualifications continentales africaines
  • 21 juin-2 juillet 2023 : Qualifications continentales européennes
  • 23 septembre-8 octobre 2023, République populaire de Chine : Qualifications asiatiques, Jeux Asiatiques
  • 20 octobre-5 novembre 2023, Chili, Qualifications américaines, Jeux Panaméricains
  • Date et lieu à déterminer : Qualifications continentales océaniennes
  • Mars-juin 2024, lieu à déterminer : Séries de qualification olympique
  • Dans les trois jours suivant l’événement : La WDSF publiera les résultats de l’événement sur son site internet
  • Dans les cinq jours suivant l’événement : La WDSF confirmera par écrit aux CNO les places de quota obtenues
  • Deux semaines après l’événement : Les CNO confirmeront à la WDSF l’utilisation des places de quota allouées
  • Dans les cinq jours suivant l’étape précédente : La WDSF réattribuera toutes les places de quota non-utilisées
  • Date à confirmer : La commission tripartite confirmera par écrit l’attribution des places pour l’universalité aux CNO (le cas échéant)
  • Jour à confirmer en juin 2024 : La WDSF réattribuera toutes les places de quota non-utilisées
  • 8 juillet 2024 : Date limite d’inscription pour les sports de Paris 2024
  • 26 juillet-11 août 2024 : Jeux Olympiques de Paris 2024

Découvrez-en plus sur le système de qualification des autres sports qui seront présents à Paris 2024.

VIVEZ OLYMPIQUE. À 100 %.

Événements sportifs en direct gratuitement. Accès illimité aux séries. Les actualités et les temps forts olympiques en exclusivité