Que peut espérer l'équipe de France lors des épreuves en eau libre des Championnats du monde de natation ?

Après les épreuves en piscine, les Championnats du monde de natation vont se poursuivre avec l'eau libre à partir de ce dimanche 26 juin. L'équipe de France aura encore des occasions de briller avec des nageurs habitués aux podiums mondiaux.

Par Nicolas Kohlhuber
Photo de 2017 Getty Images

L'équipe de France de natation en eau libre va tenter de ramener au moins une médaille des Championnats du monde pour la quatrième fois consécutive. Et elles a de sérieux atouts pour y arriver. Les Bleus vont se présenter à Lupa Beach avec sept nageurs dont quatre qui ont déjà eu les honneurs des podiums planétaires : Aurélie Muller, Marc-Antoine Olivier, Logan Fontaine et Axel Reymond. Ce dernier sera le seul à défendre un titre remporté en 2019 à Gwanju.

Le spécialiste du 25 km visera même la passe de trois sur la distance la plus longue à Budapest, ayant également remporté le titre en 2017, déjà à Budapest. À 28 ans, il va donc retrouver la ville de son premier sacre mondial, mais également le lac où il a remporté le titre de champion d'Europe l'an passé. Cette année, sa performance sur les dix premiers kilomètres d'une course qui dure environ cinq heures sera intéressante car il cherche à descendre sur la distance olympique dans l'optique de Paris 2024.

Si Axel Reymond va tenter de conserver son titre, certains de ses compatriotes cherchent à récupérer le leur.

Marc-Antoine Olivier et Aurélie Muller, les figures de proue de l'eau libre tricolore

Marc-Antoine Olivier sur 5 km hommes, Aurélie Muller sur 10 km femmes et le relais mixte français avaient été champions du monde en 2017. Un statut qu'ils vont tenter de retrouver.

Marc-Antoine Olivier sera au départ de deux courses individuelles (5 km et 10 km) et peut prétendre au podium dans les deux. Troisième des Jeux Olympiques de Rio 2016, le nageur de 26 ans vise une cinquième médaille mondiale. Il a prouvé qu'il est un des meilleurs du monde sur 10 km avec notamment trois victoires en FINA Marathon Swim World Series l'an passé et une sixième place aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

Aurélie Muller se présente sur les rives du Danube avec moins de certitudes. Elle n'a participé qu'à quatre courses internationales en eau libre depuis les Championnats du monde 2019. La native de Sarreguemines reste quand même une sérieuse outsider avec son palmarès riche de six médailles mondiales dont trois en or et l'expérience acquise lors de ses courses en grand bassin.

« Elle revient d’une longue absence en équipe de France eau libre donc il est difficile de lui fixer des objectifs précis. On souhaite qu’elle fasse la meilleure performance possible et ce n’est qu’après Budapest qu’on pourra vraiment faire le point la concernant », a annoncé Stéphane Lecat, le directeur des équipes de France eau libre.

Des jeunes nageurs français aux ambitions élevées

Logan Fontaine sera aussi un outsider sur le 5 km hommes. Il est le vice-champion du monde en titre. Le natif d'Argentant s'était révélé il y a trois ans, quand à 20 ans, il n'avait été devancé que par le Hongrois Kristof Rasovszky. Cette année, le Français va viser une nouvelle médaille et tenter de rivaliser avec le vice-champion olympique qui évoluera à domicile.

L'équipe de France présente à Budapest pourra aussi compter sur des jeunes nageurs en quête d'expérience sur la route de Paris 2024 comme Sacha Velly, Caroline Jouisse ou Lisa Pou. Ces trois nageurs n'ont peut-être pas encore de médaille au plus haut niveau international à leur actif, ils auront l'objectif de se rapprocher des meilleurs en Hongrie.

« À Budapest, le but commun à tous les nageurs engagés est de se classer dans les huit premiers de leurs courses. Ils ont aussi des objectifs personnalisés en fonction de leur niveau et de leurs ambitions », a annoncé Stéphane Lescat sur le site de la Fédération Française de Natation.

Si les Bleus répondent aux attentes, alors la France peut espérer terminer les épreuves en eau libre des Championnats du monde en étant l'équipe avec le plus grand nombre de médailles, comme lors des deux dernières éditions.

À LIRE AUSSI : Tout savoir sur les Championnats du monde de natation

Le programme des épreuves en eau libre des Championnats du monde de natation

Dimanche 26 juin

  • 13h00 Relais 6 km

Lundi 27 juin

  • 9h00 : 5 km hommes
  • 12h00 : 5 km femmes

Mercredi 28 juin

  • 8h00 : 10 km femmes
  • 12h00 : 10 km hommes

Jeudi 29 juin

  • 9h00 : 25 km hommes et femmes

VIVEZ OLYMPIQUE. À 100 %.

Événements sportifs en direct gratuitement. Accès illimité aux séries. Les actualités et les temps forts olympiques en exclusivité