Championnats du monde d'athlétisme d'Eugene 2022 : Kevin Mayer remonte sur le toit du monde 

Le décathlonien français a remporté le deuxième titre mondial de sa carrière aux Championnats du monde d'athlétisme d'Eugene 2022 ce dimanche 24 juillet. Il s'est imposé devant Pierce Lepage et Zachery Ziemek, alors qu'il n'était que 6e en fin de première journée.

Par Nicolas Kohlhuber, avec ZK Goh
Photo de 2022 Getty Images

Kevin Mayer était double médaillé d'argent du décathlon aux Jeux Olympiques. Désormais, il est aussi double champion du monde de la discipline.

Le Français a décroché la médaille d'or aux Championnats du monde d'athlétisme d'Eugene 2022 ce dimanche 24 juillet. Il a terminé son concours avec 8 816 points, son troisième meilleur total en carrière, pour devancer le Canadien Pierce Lepage et l'Américain Zachery Ziemek.

Déjà été titré en 2017, il a terminé sa première épreuve combinée de l'année sur la plus haute marche du podium, apportant ainsi la seule médaille française de ces Mondiaux.

« Je n’y croyais pas énormément, je n’avais pas de repère sur la deuxième journée », a-t-il déclaré dans la zone mixte du Hayward Field. « J’étais confiant sans l’être, à chaque épreuve il y avait une énorme pression car je n’ai que deux mois de préparation. À chaque épreuve que je n’avais pas préparée comme le 400 m ou le saut en hauteur, c’était une énorme pression que je n’assumais pas du tout par rapport à d’habitude, j’étais dans un gouffre. Mais à chaque fois que je partais, que je m’élançais, la confiance revenait et je faisais ce que je savais faire. C’est une énorme fierté de réussir dans ces conditions-là. »

Kevin Mayer a frôlé l'élimination au saut à la perche

Comme aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020, en 2021, quand il a gagné la médaille d'argent derrière Damian Warner, Kevin Mayer a construit sa performance en réussissant une remontée lors de la deuxième journée. Il n'était que sixième après les cinq premières épreuves qui ont eu lieu le samedi 23 juillet dans l'Oregon.

Il n'avait réussi à intégrer le top 5 d'aucune épreuve lors de la première journée malgré 10,62 s sur 100 m, 7,54 m à la longueur, 14,98 m au lancer du poids, 2,05 m à la hauteur ou 49,40 s sur 400 m. Mais sa régularité lui a permis de rester dans la course.

À la mi-parcours, c'est le jeune Porto Ricain Ayden Owens-Delerme qui pointait en tête alors que le champion olympique en titre Damian Warner avait vu son concours s'arrêter prématurément après le 400 m en raison d'une douleur à la cuisse.

Kevin Mayer a ensuite réussi une deuxième journée presque parfaite.

Quatrième meilleur chrono du 110 m haies avec 13,92 s puis auteur d'un jet à 49,44 m au lancer du disque, le Montpelliérain a fait la différence sur le saut à la perche et le lancer du javelot. Personne n'a fait mieux que lui dans ces deux épreuves. L'athlète de 30 ans est pourtant passé très proche d'une grosse désillusion.

Alors qu'il avait jeté l'éponge pendant le saut à la perche aux Championnats du monde 2019 à cause de douleurs à la cuisse, cette épreuve a aussi failli lui être fatale cette année. Le double médaillé olympique a eu besoin de trois essais pour passer 5,00 m, sa première barre. Il a ensuite atteint 5,40 m pour monter sur le podium provisoire.

Cette remontée a été couronnée de succès grâce à un jet à 70,31 m au javelot. Le Français a dépassé Pierce Lepage qui était en tête depuis le lancer du disque et Zachery Ziemek qui n'a jamais quitté le top 3 tout au long du concours.

Cette performance était suffisante pour permettre au recordman du monde de terminer à la première place malgré le dixième temps du 1 500 m avec un chrono de 4 min 41 s 44. Il a totalisé 8 816 points, soit 115 de plus que Pierce Lepage. Zachery Ziemek a complété le podium avec 8 676 unités.

À deux ans des Jeux Olympiques de Paris 2024, Kevin Mayer a enrichi sa collection de médailles internationales avec une deuxième breloque mondiale en or. De bon augure avant les prochains JO où il visera le même métal après deux deuxièmes places.

VIVEZ OLYMPIQUE. À 100 %.

Événements sportifs en direct gratuitement. Accès illimité aux séries. Les actualités et les temps forts olympiques en exclusivité