Selina Yuan d'Alibaba : "Les Jeux Olympiques sont l'une des plateformes les plus puissantes pour l'égalité"

Alibaba’s Selina Yuan: “The Olympic Games are one of the most powerful platforms for equality”

06 mai 2021

À l'approche des Jeux Olympiques de Tokyo 2020, le CIO partage les parcours de femmes et d'hommes inspirants qui se consacrent à la lutte contre l'inégalité entre les sexes et à la promotion de la présence des femmes dans les fonctions dirigeantes. Nous nous entretenons ici avec Selina Yuan, présidente des activités commerciales internationales chez Alibaba Cloud Intelligence.

Selina Yuan travaille dans le secteur des technologies de l'information et de la communication depuis plus de 20 ans, en Chine et à l'étranger. Depuis qu'elle a rejoint le partenaire olympique mondial Alibaba en 2019, elle s'est faite l'avocate de la manière dont le secteur de la technologie peut combler le fossé entre les sexes en améliorant l'accès des femmes aux formations et aux carrières dans les sciences, les technologies, l'ingénierie et les mathématiques, ainsi qu'en garantissant l'égalité dans la recherche de postes à responsabilités dans le secteur.

Ainsi qu'elle l'explique : "Je suis attentive à la question du leadership féminin depuis un certain temps. Je suis convaincue que nous devrions nous efforcer d'offrir aux femmes davantage de débouchés. Lorsque les femmes sont représentées à égalité avec les hommes, on est plus à même d'atteindre l'objectif d'avoir une équipe réellement diversifiée."

Selina Yuan confie que sa mère est sa source d'inspiration pour la poursuite de sa propre carrière et pour le soutien apporté aux autres femmes dans leurs efforts.

"S'il est important de regarder vers l'avenir, on ne peut pas oublier ses racines, et même aujourd'hui, ma mère reste mon modèle. Elle a travaillé jusqu'à plus de 70 ans, ce qui témoigne d'un engagement sans faille envers le travail et d'un remarquable sens du service. Lorsque j'étais jeune, elle m'a dit qu'une femme devait être indépendante et avoir sa propre carrière. Elle en est le parfait exemple. Aujourd'hui, ma carrière me procure un grand bonheur : j'y ai pris à la fois beaucoup de plaisir et relevé de nombreux défis. J'ai apprécié le parcours que j'ai fait et je m'efforce de suivre son exemple tout en travaillant d'arrache-pied pour soutenir les carrières d'autres femmes."

 

Hashimoto Seiko a été élue présidente du comité d'organisation des Jeux de Tokyo 2020 tandis que Marukawa Tamayo lui a succédé au poste de ministre du Japon pour les Jeux Olympiques. Avec la gouverneure de Tokyo, Koike Yuriko, elles sont maintenant trois femmes à occuper des postes clés dans l'organisation des Jeux. Pourquoi pensez-vous qu'il est important d'avoir des femmes à des postes de direction et quel impact pensez-vous que cela a sur la société ?

C'est vraiment inspirant de voir Seiko, Tamayo et Yuriko dans leurs fonctions respectives et je les félicite pour leur succès. Le fait que des femmes comme elles occupent des postes de direction montre que le "plafond de verre" qui a empêché de nombreuses femmes d'atteindre leurs objectifs peut être brisé. Cela envoie également un message fort à toutes les organisations, à savoir qu'elles doivent revoir leurs hypothèses ou leurs idées préconçues, non seulement sur ce que les femmes peuvent accomplir, mais aussi sur ce que les femmes attendent sur le lieu de travail d'aujourd'hui ; c'est-à-dire qu'elles attendent les mêmes opportunités que leurs homologues masculins, et si elles ne les obtiennent pas, elles iront mettre leurs compétences, leurs talents et leurs capacités au service d'entreprises plus progressistes. Je salue donc Seiko, Tamayo et Yuriko pour avoir envoyé un signal aussi fort au monde et pour avoir été des modèles fantastiques non seulement pour les femmes, mais aussi pour l'égalité en général.

Si l'on considère plus largement d'autres femmes dirigeantes, nous avons vu Jacinda Ardern, la première ministre de la Nouvelle-Zélande, faire preuve d'un leadership exceptionnel au début de la pandémie. Sa capacité à comprendre les enjeux sociaux de la crise sanitaire – ainsi que les implications médicales – tout en faisant preuve d'empathie à l'égard des luttes et des défis auxquels son pays était confronté, a été une leçon magistrale de leadership décisif assorti d'une réelle compassion. 

 

Compte tenu de la situation sans précédent que nous connaissons tous depuis l'année dernière, quelle est la signification des Jeux Olympiques de cette année ? Quel sera, selon vous, leur héritage pour le Japon et pour le public en général ? 

Malgré les défis et les moments difficiles que nous fait vivre la COVID-19, la pandémie a aussi fait ressortir le meilleur de nombreuses personnes. Par exemple, nous avons été les témoins de nombreux actes de bonté de la part de personnes qui s'efforcent d'aider et de soutenir leur famille, leurs amis, leurs voisins et même des inconnus pendant la pandémie. Nous avons vu les efforts déployés sans relâche par les professionnels de la santé et les personnes chargées de développer les vaccins. On peut dire que la COVID-19 nous a tous unis. De fait, si vous avez participé à une conférence téléphonique mondiale au cours des 12 derniers mois, cette dernière a presque toujours commencé par une discussion sur la situation sanitaire dans nos pays respectifs ; c'est une expérience que nous avons tous partagée, où que nous soyons. La COVID-19 qui nous unit tous a des similitudes avec le sport. Notre amour de l'excellence sportive rassemble des supporteurs de tous horizons, de toutes confessions, de tous pays et de tous groupes socio-économiques. Les Jeux Olympiques sont l'expression ultime de cette unité, et je suis ravie de penser qu'ils auront lieu alors que, espérons-le, la pandémie touche à sa fin. Pour moi, la date des Jeux Olympiques de Tokyo est donc symbolique, car elle est synonyme d'unité et, avec un peu de chance, d'un tout nouveau départ pour nous tous dans l'ère post-COVID-19.

 

À Tokyo, pour la toute première fois, il y aura au moins une athlète femme et un athlète homme dans chaque équipe et dans l'équipe olympique des réfugiés du CIO en lice aux Jeux. En outre, un homme et une femme seront invités à porter conjointement leur drapeau lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux d'été. Pourquoi pensez-vous qu'il est important que cette représentation égale soit placée sous le feu des projecteurs ? Quel rôle les Jeux Olympiques peuvent-ils jouer pour faire progresser l'égalité des sexes sur l'aire de compétition et en dehors ?

Les Jeux Olympiques sont regardés et aimés par des dizaines de millions de personnes dans le monde, et c'est l'une des plateformes internationales les plus puissantes que vous pouvez utiliser pour mettre l'accent sur l'égalité d'une manière qui crée une impression durable et – surtout – qui entraînera un changement sociétal. C'est pourquoi je pense que l'édition de Tokyo 2020 pourrait bien être un tournant pour l'égalité. Je ne pense pas que je serai la seule à me réjouir lorsque je verrai un homme et une femme porter fièrement leur drapeau lors de la cérémonie d'ouverture. Même en dehors du terrain, le sport peut être une force transformatrice. Au fil des ans, de nombreux héros sportifs ont utilisé le pouvoir de leur voix et de leur influence pour sensibiliser l'opinion publique à des questions négligées, en les mettant au premier plan afin d'encourager le changement et un monde meilleur pour tous.

 

Le CIO s'efforce de rallier ses partenaires pour lancer des initiatives en faveur de l'égalité des sexes, notamment en veillant à ce que davantage de femmes aient accès aux postes de décision et de direction. Que pensez-vous de ces efforts et comment un partenaire olympique mondial tel qu'Alibaba peut-il aider le CIO à faire la différence en matière d'égalité des sexes et d'inclusion ?

En tant que fournisseur de services en nuage de premier plan, Alibaba Cloud a toujours cru en l'importance de l'autonomisation des femmes et en la technologie comme force de changement pour créer de plus grands débouchés pour le développement des femmes. Nous constatons que les entreprises technologiques ont un rôle croissant à jouer dans la lutte contre l'inégalité entre les sexes en améliorant l'accès des femmes aux formations et aux carrières dans le domaine des sciences, de la technologie, de l'ingénierie et des mathématiques et en garantissant l'égalité dans l'accès aux postes à responsabilités dans le secteur. Nous considérons qu'il s'agit d'une responsabilité sociale fondamentale qui est en même temps dans notre meilleur intérêt. Une plus grande diversité est salutaire pour les entreprises, mais elle est encore meilleure pour la société. 

En tant que partenaire olympique mondial, nous partageons avec le CIO la vision d'utiliser la technologie et le sport pour offrir des chances égales à tous et les mêmes débouchés aux femmes. Nous pensons que la technologie rendra les Jeux plus inclusifs et accessibles à tous, quels que soient le sexe, la race ou l'âge.

 

Pourquoi est-il important d'associer également les hommes dans la défense de l'égalité des sexes, quel rôle peuvent-ils jouer ?

Afin de respecter le concept d'égalité, il est essentiel que les hommes fassent partie de l'équation. Ce n'est que lorsque les hommes et les femmes travailleront ensemble sur un pied d'égalité que nous serons en mesure d'accomplir de grandes choses pour l'ensemble de la société. Toutefois, il est important de prêter attention à l'équilibre – qui, historiquement, a vu plus d'hommes que de femmes occuper des postes à responsabilités – afin de s'assurer que la précieuse voix des femmes est entendue haut et fort. Plus important encore, les hommes et les femmes ont des points de vue différents et la façon de jouer des rôles différents et de bien se coordonner au sein d'une même équipe est très importante pour former des équipes diversifiées.

 

Au CIO, nous pensons que nous pouvons contribuer à donner le ton sur la manière dont les femmes et les jeunes filles dans le sport, et les athlètes – dans le monde entier – peuvent et doivent être représentés dans tous les types de médias et de canaux de communication pendant les Jeux Olympiques. Quelle importance accordez-vous à la lutte contre les préjugés sexistes et le groupe Alibaba a-t-il pris des mesures pour éviter les préjugés et les stéréotypes dans la représentation des femmes et des hommes ? 

La recherche de l'égalité pour les femmes consiste à supprimer les obstacles récurrents et à offrir aux femmes la possibilité de s'autoaffirmer et de réaliser pleinement leur potentiel. Nous sommes fiers que les femmes représentent près de la moitié de l'effectif du groupe Alibaba, avec 34 % des postes de cadres occupés par des femmes. 

Nous avons eu la chance de travailler avec des organisations à but non lucratif pour proposer des formations et des ressources en matière d'informatique en nuage aux femmes africaines ingénieurs, par exemple, afin de les aider dans leur parcours professionnel en ingénierie et dans d'autres sujets pratiques. 

D'un point de vue plus général, chacun a un rôle à jouer pour mettre fin aux stéréotypes et aux idées préconçues sur le sexe, car l'inégalité entre les sexes est un problème de société. Cela signifie que toute la société – qu'il s'agisse des gouvernements, des établissements d'enseignement, des lieux de travail ou encore des médias – a la responsabilité de s'attaquer à ce problème. En travaillant ensemble de manière pragmatique, je suis persuadée que nous pouvons atteindre nos objectifs et vivre dans une société où l'égalité des sexes peut se développer, prospérer et profiter à tous.

Actualités Olympiques Femmes dans le sport Alibaba Partenaires
back to top