C1, femmes : Jess Fox en or pour les débuts de l’épreuve !

L’Australienne Jessica Fox a remporté la toute première médaille d’or en C1 féminin. Elle devance la Britannique Mallory Franklin et l’Allemande Andrea Herzog.

Photo de Photo d’Adam Pretty/Getty Images

Le C1 féminin faisait ses débuts aux Jeux Olympiques et quelle finale !

L’Australienne Jess Fox, née à Marseille, repart avec la médaille d’or en étant la plus rapide et sans étant pénalisée sur le parcours. Seule elle et la Française Marjorie Delassus, qui finit quatrième, ont fini sans aucune pénalité.

Fox ajoute donc l’or à sa médaille de bronze en K1 obtenue le 27 juillet. La Britannique Mallory Franklin et l’Allemande Andrea Herzog sont respectivement médaillées d’argent et de bronze.

Le film de la finale

La Britannique Mallory Franklin, n° 2 mondiale, était la première des favorites à s’élancer dans les eaux vives du Centre de canoë slalom de Kasaï. Et elle ne décevait pas en terminant la course en 106 s 68, plus 2 s de pénalité (108 s 68 au total). La longue attente pouvait commencer.

Arrivait alors la Française Marjorie Delassus, 23 ans, qui avait réalisé le cinquième meilleur temps de toutes les concurrentes en demi-finale (117 s 71). En finale, elle signait son meilleur temps des Jeux : 115 s 93, avec 0 pénalités. La Française au style agressif et aux nombreux coups de pagaie a été un temps en argent, mais Andrea Herzog, championne du monde 2019, suivait juste après.

Et l’Allemande de 21 ans ne décevait pas en prenant la deuxième place avec un chrono de 109 s 13, plus 2 s de pénalité (111 s 13). La Brésilienne Ana Satila et la Tchèque Tereza Fiserova ne parvenaient pas à atteindre les premières places après des courses compliquées. Il ne restait plus que l’Australienne Jessica Fox, la n° 1 mondiale.

Deux jours plus tôt, elle avait décroché le bronze en K1. La déception de ne pas avoir fait aussi bien que son titre aux Jeux Olympiques de la jeunesse 2010 à Singapour s’était visiblement dissipée ce jeudi 29 juillet : elle réalisait une course splendide, sans aucune pénalité, en 105 s 04 pour s’emparer de la médaille d’or qu’elle convoitait tant.

La native de Marseille fait donc mieux que sa maman, Myriam Fox-Jérusalmi, médaillée de bronze à Atlanta 1996 en K1, que son papa Richard Fox, quatrième à Barcelone 1992.

Le podium

  1. Jess Fox
  2. Mallory Franklin
  3. Andrea Herzog

VIVEZ OLYMPIQUE. À 100 %.

Événements sportifs en direct gratuitement. Accès illimité aux séries. Les actualités et les temps forts olympiques en exclusivité