Six moments insolites aux Jeux Olympiques d'hiver pour célébrer la Journée mondiale du sourire

Sur la route de Beijing 2022, Olympics.com a replongé dans ses archives pour se remémorer des souvenirs des Jeux Olympiques d'hiver qui donnent le sourire.

Par Jo Gunston
Photo de 2018 Getty Images

Les moments de joie et de complicité sont l'essence même des Jeux Olympiques. À l'occasion de la Journée mondiale du sourire ce vendredi 1er octobre, Olympics.com vous propose de vous replonger dans six histoires des Jeux d'hiver passés qui vont illuminer votre vendredi.

Une photo de famille unique

À PyeongChang, quand David Wise a remporté sa deuxième médaille d'or consécutive en ski halfpipe, il n'a pas été seul sur la plus haute marche du podium. L'Américain y a été rejoint par Malachi, son fils de trois ans. C'était quelques instants avant que sa femme Alexandra et sa fille de six ans Nayeli viennent aussi pour une photo de famille comme aucune autre.

David Wise a célébré son deuxième titre olympique en famille 
Photo de Cameron Spencer/Getty Images

La skieuse surprise

En général, les athlètes célèbrent un titre olympique avec la manière, non ? En 2018, ça n'a pas été le cas d'Ester Ledecka. La Tchèque, spécialiste du snowboard, a remporté le Super G à la surprise générale. Elle n'y a pas cru elle-même et a demandé à un cameraman si elle avait gagné la médaille d'or. La réponse était oui. Ester Ledecka venait de devancer Anna Veith, la championne olympique en titre, pour un centième de seconde.

Elle était déjà rentrée dans l'histoire en devenant la première athlète à participer à des épreuves de ski et de snowboard lors des mêmes Jeux Olympiques d'hiver. La native de Prague était tellement peu attendue sur le podium du Super G que certains diffuseurs avaient cessé la retransmission quand elle s'est élancée parmi les derniers dossards.

C'est en snowboard qu'Ester Ledecka était une prétendante au podium. Et elle a assumé ce statut en réalisant un doublé historique. Un exploit qui a été célébré comme il se doit.

Un superfan de super-héros

Dévaler une piste glacée à plus de 100 km/h fait de vous une sorte de super-héros. Alors pourquoi ne pas s'habiller en tant que tel ? YUN Sungbin est un tel fan d'Iron Man qu'il s'est déguisé en lui pour les Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018.

À domicile, le skeletonneur de la République de Corée a utilisé un motif spécial sur son casque pour devenir l'alter ego de Tony Stark. Cet atout semble avoir porté ses fruits étant donné que YUN est devenu un héros national en remportant la médaille d'or.

Sur la piste, il n'y avait aucune différence entre YUN Sungbin et Iron Man
Photo de 2018 Getty Images

Des mots pour l'éternité

Pendant 42 ans, les États-Unis n'ont pas remporté une médaille olympique en ski de fond. Alors quand Jessica Diggins a franchi la ligne d'arrivée quelques millimètres devant les Suédoises dans le final du sprint par équipes femmes aux Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018, sa coéquipière Kikkan Randall s'est jetée sur elle.

Épuisée, la dernière relayeuse n'a réussi à prononcer qu'une phrase. « Est-ce que l'on vient juste de remporter les Jeux Olympiques ? »

Le fan de curling le plus surprenant du monde

Peut-être que l'un des plus surprenants fans de sports d'hiver est Mister T. L'ancien catcheur devenu acteur en jouant Barracuda dans L'Agence tous risques a été particulièrement attentif aux Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018.

Plus surprenant encore, c'est le curling qui a attiré son attention lors du match entre les États-Unis et la Norvège.

Ci-dessous, vous allez découvrir les tenues qui ont particulièrement marqué l'icône des années 1980.

Malheureusement pour les Américains et leurs supporters dont Mister T, le style des Norvégiens a été plus fort que Team USA (8-5).

Le style étonnant des curleurs norvégiens a marqué les esprits
Photo de 2018 Getty Images

Un style excentrique

En parlant des tenues des olympiens, comment ne pas évoquer le Prince Hubertus von Hoenlohe-Langenburg ? Le skieur né au Mexique n'a peut-être pas visé le podium lors de ses six participations aux Jeux Olympiques en ski alpin mais son style a attiré l'attention. Son équipement a notamment inclus une combinaison imitant un costume mariachi lors des Jeux Olympiques d'hiver de Sotchi 2014.

Hubertus Von Hohenlohe était habillé comme un mariachi à Sotchi
Photo de 2014 Getty Images

VIVEZ OLYMPIQUE. À 100 %.

Événements sportifs en direct gratuitement. Accès illimité aux séries. Les actualités et les temps forts olympiques en exclusivité
Inscrivez-vous ici Inscrivez-vous ici