Les combattant iraniens à l'honneur en taekwondo

Les taekwondoïstes de la République Islamique d'Iran Ali Eshikevarian et Yalda Valinejad on touché de l'or, respectivement en -73 kg hommes et -63 kg femmes, mercredi 10 octobre à Buenos Aires, lors de la quatrième journée de compétition.

Photo de IOC/OIS

Eshikevarian et Valinejad ont remporté les premières médailles d'or de leur pays aux Jeux olympiques de la jeunesse de Buenos Aires 2018.

Eshikevarian a débuté sa journée au pavillon Oceania du parc olympique de la jeunesse par une victoire serrée 19-17 face au combattant du Taipei Chinois Qiu Hong Shen. L'Iranien a ensuite battu plus facilement l'Equatorien Darlyn Padilla 29 à 5 en demi-finale pour affronter le Belge Badr Achab. Ali Eshikevarian a alors dû puiser au plus profond de ses ressources pour sortir vainqueur de ce combat 17-16 et s'adjuger le tire. Les médailles de bronze sont allées à Padilla et à L'Egyptien Eyad Adel Mahmoud.

Chez les -63 kg femmes, Yalda Valinejad a connu un parcours un peu plus tranquille que son compatriote, en commençant par une victoire 12-2 en quarts de finale devant la Jordanienne Natali Lyad Adnan Hamaidi 12-2. Elle a dû s'employer un peu plus pour venir à bout de son adversaire des demi-finales, la Mexicaine Leslie Xcaret Soltero Garcia, 26-22. L'Iranienne de 17 ans a ensuite pris le meilleur sur la Serbe Nadica Bozanic, s'imposant 23-17 pour fêter son titre en agitant le drapeau iranien sous les applaudissements du nombreux public. L'Italienne Assunta Cennamo a accompagné Soltero Garcia sur la troisième marche du podium.