Le Ski Alpin aux Jeux d'Hiver: Retour sur la Coupe du Monde 2020-21 avant Beijing 2022

La Coupe du Monde FIS de Ski Alpin 2020/21 étant arrivée à son terme, petit passage en revue des skieuses et skieurs qui ont dominé cette dernière saison avec, en toile de fond, les Jeux Olympiques d’Hiver de 2022.

Par Michele Weiss
Photo de 2021 Getty Images

Hommes

Le sacre d'Alexis Pinturault

Alexis Pinturault est devenu le premier skieur français à remporter le gros Globe de Cristal de la Coupe du Monde depuis Luc Alphand, titré lors de la saison 1996/97. Pour ce, il a dû résister à son rival suisse Marco Odermatt, deuxième du classement général. Âgé de 30 ans, Pinturault a également soulevé les Globes de Cristal de la Coupe du Monde en slalom géant et en parallèle. Mais ses succès ne s’arrêtent pas là, puisque le triple médaillé olympique a terminé sa saison en ramenant une médaille d’argent et une autre de bronze (en combiné et en Super-G) des Championnats du Monde 2021 à Cortina.

Pinturault fait partie intégrante d’une équipe de France qui a brillé dans les disciplines techniques tout au long de la saison: Clément Noël (neuf victoires en Coupe du Monde, deux durant la saison 2020/21) est une star en devenir du slalom, tandis que le double olympien Mathieu Faivre s’est adjugé l’or en slalom géant et en slalom parallèle à Cortina, pour porter son total de titres de champion du monde à trois (après l’or par équipe en 2017).

L'année magique de Marco Odermatt et Marco Schwarz

De l’autre côté des Alpes, le jeune Suisse Marco Odermatt a intégré le cercle des meilleurs skieurs de la planète, avec pas moins de trois victoires et neuf podiums à son compteur en 2020/21. Le sextuple champion du monde junior a même terminé à la seconde place du classement général de la Coupe du Monde, de quoi faire de lui l’un des noms à suivre à Pékin.

À vrai dire, c’est toute l’équipe de Suisse qui sera à surveiller dans la course aux médailles des prochains Jeux d’Hiver, elle qui compte également dans ses rangs les champions olympiques de PyeongChang Loïc Meillard et Ramon Zenhäusern.

Les Suisses auront face à eux une adversité de taille. Avec leurs deux stars, Marco Schwarz, qui s’est adjugé la Coupe du Monde de slalom, et Manuel Feller, médaillé d’argent à PyeongChang, qui vient de remporter deux victoires en slalom lors de la saison 2020/21, l’Autriche compte bien se joindre à la bataille aux titres suprêmes.

Le Suisse Marco Odermatt lors du slalom géant hommes de la Coupe du Monde de ski alpin Audi FIS
Photo de 2021 Getty Images

Avec une seule victoire à son compteur, le Norvégien Henrik Kristoffersen sort d’une saison décevante, lui qui avait pourtant remporté les Globes de Cristal du slalom et du slalom géant de la saison 2019/20. Mais le double médaillé olympique a tout de même réussi à arracher une médaille de bronze en slalom lors des Championnats du Monde 2021, de quoi rappeler à tous ses concurrents qu’il faudra faire avec lui à Pékin.

En épreuve par équipe, il pourra compter sur le soutien de son compatriote Sebastian Foss-Solevaag, dont la belle saison se résume par une victoire de Coupe du Monde (slalom) et deux médailles d’or aux Championnats du Monde (slalom et épreuve par équipe). Après être monté sur cinq podiums et avoir gagné deux étapes de Coupe du Monde, le Croate Filip Zubcic est un candidat à ne surtout pas écarter. Lorsqu’il est au sommet de son art, il peut battre n’importe qui sur les pistes du slalom géant.

Quatre à la suite pour Feuz

À l’heure actuelle, Beat Feuz est le roi incontesté des courses de vitesse, comme en atteste sa quatrième Coupe du Monde consécutive en descente - un exploit qui le place parmi les plus grandes légendes du ski alpin. Le vétéran suisse a remporté l’argent en Super-G et le bronze en descente à PyeongChang, avant de repartir des Championnats du Monde 2021 avec le bronze en descente. Aucun doute, il fera partie des grands favoris des Jeux d’Hiver.

Il sera concurrencé par deux champions autrichiens: Matthias Mayer, champion olympique de Super-G à Sotchi et de descente à PyeongChang, et Vincent Kriechmayr, auteur d’une saison remarquable, ponctuée par un sacre en Coupe du Monde en Super-G et deux médailles d’or, en descente et en Super-G, aux Championnats du Monde.

Il faudra également compter sur les fusées norvégiennes Aleksander A. Kilde (vainqueur du classement général de la Coupe du Monde en 2020), tou juste de retour à la compétition après s’être rompu un ligament, et Kjetil Jansrud, quintuple médaillé olympique.

La quatrième fois est-elle la bonne pour 'Domme' ?

Malgré une brillante carrière, marquée par 19 victoires en Coupe du Monde (dont une en février 2021, lors de la descente de Garmisch-Partenkirchen, pour son retour après une blessure aux ligaments), Dominik 'Domme' Paris n’a toujours pas connu la joie de monter sur le podium en trois tentatives infructueuses à Vancouver 2010, Sotchi 2014 et PyeongChang 2018. La chance sera-t-elle au rendez-vous à Beijing 2022 ?

Femmes

La star slovaque

Après avoir remportée deux Globes de Cristal en 2020, en slalom et slalom parallèle, la Slovaque Petra Vlhová a fini par remporter pour la première fois le classement général de la Coupe du Monde en 2021 (le tout premier pour son pays), en devançant une splendide Lara Gut Behrami. La Suissesse a quant à elle décroché la Coupe du Monde de Super-G ainsi que les médailles d’or des Championnats du Monde 2021 en slalom géant et en Super-G.

La Slovaque Petra Vlhova s'adjuge le Globe de Cristal de la Coupe du Monde. (Photo de Alain Grosclaude/Agence Zoom/Getty Images)
Photo de 2021 Getty Images

Le retour de la reine

L’Américaine Mikaela Shiffrin sera, sans aucun doute et une nouvelle fois, la femme à battre à Pékin, elle qui s’est adjugée deux médailles de bronze (slalom et Super-G), une d’argent (slalom géant) et une d’or (combiné) aux Championnats du Monde.

Shiffrin dispose d’un palmarès époustouflant avec, entre autres, trois Gros Globes de Cristal de la Coupe du Monde, quatre titres de championne du monde en slalom ou encore trois médailles d’or olympiques. De fait, elle sera favorite de chacune des épreuves auxquelles elle participera aux Jeux d’Hiver 2022.

Cependant, pour monter sur la plus haute marche du podium, elle devra croiser le fer avec la vice-championne olympique autrichienne Katharina Liensberger, qui vient de remporter la Coupe du Monde de slalom et des médailles d’or en slalom et slalom parallèle aux Championnats du Monde en 2021.

La puissance de feu italienne

Le duo italien composé de Marta Bassino et Sofia Goggia a largement dominé la saison de Coupe du Monde, respectivement en slalom géant et en descente. Dans leur discipline respective, elles ont chacune remporté quatre courses et décroché le Globe de Cristal.

Goggia est la championne olympique en titre de descente et devrait, une nouvelle fois, se battre pour le podium à Beijing 2022, à la condition qu’elle se remette de sa récente blessure. Pour ses débuts olympiques à PyeongChang, Bassino avait terminé à la cinquième place du slalom géant mais, au vu de ses performances sur le circuit alpin cette saison, elle est une sérieuse prétendante à la médaille à Beijing 2022.