La luge olympique à Beijing 2022 : Cinq choses à savoir

Plus rapide des trois sports de glisse des Jeux Olympiques d’hiver, la compétition de luge offrira un spectacle fort en adrénaline et en prouesses athlétiques : découvrez tout ce qu'il faut savoir sur cette discipline avant Beijing 2022. 

Par Will Imbo

La luge est l’un des trois sports de glisse au programme des Jeux Olympiques d’hiver de Beijing 2022, en compagnie du skeleton et du bobsleigh. Mais il est le plus rapide d’entre eux : les athlètes atteignent une vitesse moyenne de 120 à 145 km/h !

Un total de 12 médailles sera décerné dans les épreuves de luge aux Jeux Olympiques d'hiver de Beijing 2022. Quatre épreuves sont au programme : une pour les hommes, une pour les femmes, une par équipes et un double.

Vous trouverez ci-dessous les cinq choses à savoir sur la luge aux Jeux Olympiques d’hiver, dont les athlètes à surveiller, l’histoire de ce sport et bien d’autres choses encore !

Les meilleurs lugeurs olympiques de Beijing 2022

Felix Loch fait partie des grands noms à suivre à Beijing. Et pour cause, l’Allemand est triple champion olympique (deux titres en individuel, un par équipes) et sextuple champion du monde chez les hommes. Loch était même en course pour décrocher une troisième médaille d’or consécutive lors des Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang 2018, mais à cause d'une erreur durant sa dernière manche, il a terminé à la cinquième place.

Deuxième des Championnats du monde 2021 en simple, ce grand favori au podium conserve une forme qui peut lui laisser espérer un destin en or à Beijing.

Champion olympique 2018, l’Autrichien David Gleirscher a surpris le monde de la luge en s’octroyant la médaille d’or à PyeongChang. Aux Championnats du monde 2021, il a terminé troisième en simple masculin et en sprint masculin, pour troquer son statut d'outsider contre un costume de candidat crédible au titre suprême.

La championne olympique 2018 Natalie Geisenberger reste l’épouvantail de l’épreuve féminine en simple. Elle est la vice-championne du monde en titre. Avec quatre médailles d’or et une de bronze, l’Allemande est la lugeuse la plus titrée de l’histoire olympique. La question est maintenant de savoir si elle peut glaner une troisième médaille d’or consécutive en individuel chez les femmes à Beijing.

Elle sera très probablement mise au défi par ses coéquipières et compatriotes Dajana Eitberger (vice-championne olympique 2018 et médaillée de bronze aux Championnats du monde 2021) et Julia Taubitz (championne du monde 2021 en individuel et en sprint).

Ces dernières années, l’épreuve de double des Jeux Olympiques est largement dominée par le duo allemand composé de Tobias Wendl et Tobias Arlt, qui s’est adjugé le titre à Sotchi 2014 et PyeongChang 2018. Comme Geisenberger, ils pourraient entrer dans l’histoire en décrochant une troisième médaille d’or consécutive à Beijing. Une mission loin d’être impossible à en croire leur forme actuelle, eux qui ont terminé à la deuxième place des Championnats du monde, en doubles et en doubles sprint.

Avec des débuts à Sotchi 2014, le relais par équipe est une addition relativement nouvelle au programme olympique. Une épreuve dans laquelle l’Allemagne, qui n’est pas rassasiée de sa domination en simple féminin et en double, espère continue à briller après ses deux médailles d’or dans la compétition. L’Autriche sera certainement son principal concurrent, puisqu’elle est championne du monde en titre de l’épreuve. L’Allemagne avait terminée deuxième et la Lettonie troisième.

Le programme olympique de luge de Beijing 2022

Les épreuves de luge se tiendront du 5 au 10 février 2022.

Le site olympique de luge de Beijing 2022

Toutes les épreuves se tiendront au Centre National de Glisse de Yanqing, qui se trouve dans la chaîne montagneuse de Xiaohaituo à Yanqing, à 74km au nord-ouest de la capitale chinoise.

La piste qui sera utilisée pour les épreuves de glisse est la première en son genre au monde, avec un virage à 360 degrés. La longueur de cette piste est de 1 615 mètres, sa pente maximale de 18 %, et elle compte 16 virages.

Ce site a une capacité de 2 000 places assises et de 8 000 places debout pour les spectateurs.

Le format de la compétition olympique de luge de Beijing 2022

Quatre épreuves de luge sont au programme des Jeux Olympiques d'hiver de Beijing 2022 :

  • Individuel homme
  • Individuel femme
  • Relais par équipes
  • Doubles

Un total de 106 places est disponible pour les athlètes qui veulent se qualifier pour les épreuves de luge à Beijing.

Dans les épreuves individuelles, les athlètes s’affrontent sur la même piste. Ils effectuent quatre passages sur deux jours. Ces manches sont chronométrées au centième de seconde, et les différents temps sont additionnés. L’athlète réunissant le temps total le plus rapide est déclaré vainqueur.

La compétition de doubles se tient, elle, sur une seule journée, chaque binôme ayant deux manches. Encore une fois, le duo avec le temps cumulé le plus rapide remporte la médaille d’or.

Le relais par équipes regroupe les trois équipages d’une même nation : une femme, un homme et le double. Première à s’élancer, l’athlète féminine doit frapper un bouton tactile situé au bas de la piste, qui permet à la porte de s’ouvrir et à la luge suivante de partir (simple masculin). Le duo est l’équipage qui conclut l’épreuve. L’équipe qui a réalisé le meilleur temps après les trois passages sur la ligne d’arrivée remporte le titre.

L’histoire olympique de la luge

À l’instar du bobsleigh et du skeleton, les origines de la luge en tant que sport remontent jusqu’en Suisse, et plus précisément jusqu’à la ville de Saint-Moritz. Pour ce sport, la première compétition organisée s’est tenue en 1883 à Davos, en terres helvétiques, lorsque les concurrents dévalaient une route glacée de 4 km reliant Davos au village de Klosters.

En 1913, l’Internationale Schlittensportverband, soit la Fédération internationale de sports de glisse en français, a été fondée à Dresde, en Allemagne, et a régi ce sport jusqu’en 1935. Puis, la luge a été affiliée à la Fédération internationale de bobsleigh et de tobogganing. Autant de changements qui ont conduit à la tenue des premiers Championnats du monde de luge en 1955, autrement dit 41 ans après les premiers Championnats d’Europe.

En 1957 a été fondée la Fédération Internationale de Luge de course (FIL), avant que la luge ne connaisse ses débuts olympiques à Innsbruck 1964. En 2014, une épreuve de relais par équipe a été ajoutée au programme olympique.

La compétition olympique a largement été dominée par l’Allemagne, qui peut se targuer de compter 42 médailles à son palmarès - sans compter les 29 médailles remportées par l’Allemagne de l’Est et les 10 de l’Allemagne de l’Ouest entre 1968 et 1988. L’Autriche, avec 44 médailles, et l’Italie, avec 17, complètent le podium des nations les plus titrées.

Preuve que l’Allemagne domine de la tête et des épaules cette discipline, elle a réalisé le triplé à deux reprises : à Salt Lake City 2002 et à Turin 2006, à chaque fois dans l’épreuve féminine. À Sotchi 2014, les Allemands ont également remporté l’or dans chaque épreuve.

Néanmoins, l’athlète ayant remporté le plus grand nombre de médailles aux Jeux Olympiques est l’Italien Armin Zöggeler, avec six, dont deux en or. Mais celui que l’on surnomme Il Cannibale a pris sa retraite sportive, laissant le chemin libre à Natalie Geisenberger pour décrocher une sixième médaille à Beijing et égaler son record.

VIVEZ OLYMPIQUE. À 100 %.

Événements sportifs en direct gratuitement. Accès illimité aux séries. Les actualités et les temps forts olympiques en exclusivité
Inscrivez-vous ici Inscrivez-vous ici