Le hockey sur glace olympique à Beijing 2022 : Cinq choses à savoir

Les favoris à la médaille, le format de la compétition, des informations sur le site, et bien plus encore : découvrez tout ce qu'il faut savoir sur le hockey sur glace aux Jeux Olympiques d'hiver de Beijing 2022. 

Par Will Imbo

Le hockey sur glace a fait sa première apparition aux Jeux Olympiques d’été d’Anvers 1920, avant d’être définitivement reversé dans le programme des Jeux d’hiver à partir de l’édition de 1924. Depuis, il y est toujours resté.

Bien qu’il n’y ait encore que deux épreuves de hockey sur glace à Beijing, il n’en reste pas moins l’un des sports les plus populaires des Jeux Olympiques d’hiver.

Découvrez notre présentation du hockey sur glace sur glace à Beijing 2022, avec l’histoire du sport, les meilleurs joueurs et équipes à suivre, des informations sur le site olympique, et bien plus encore !

Les meilleurs hockeyeurs olympiques de Beijing 2022

Avec le retour annoncé des superstars NHL dans le tournoi olympique, les passionnés de sport seront gâtés à Beijing 2022. Le Canada, vainqueur de neuf médailles d’or, sera une nouvelle fois le grand favori des compétitions féminine et masculine.

Le double champion olympique et triple vainqueur de la Stanley Cup, Sidney Crosby, et le capitaine des Edmonton Oilers, Connor McDavid, seront sans doute les leaders d’une équipe canadienne riche en stars, qui sera en quête de rédemption après sa surprenante, pour ne pas dire décevante, troisième place à PyeongChang.

Pour cela, le Canada aura fort à faire face à son vieil ennemi, les États-Unis, qu’il croisera au moins deux fois pour remporter la médaille d’or (les deux sélections sont toutes deux tombées dans le groupe A). Les États-Unis pourront également compter sur un vivier de joueurs talentueux, à l’image de Patrick Kane, ailier droit des Chicago Blackhawks et vice-champion olympique 2010, ou d’Auston Matthews, centre des Toronto Maple Leafs.

Mais il ne faudra pas sous-estimer l’Allemagne, argentée à PyeongChang, qui pourra compter sur Leon Draisaitl, centre des Edmonton Oilers, pour mener son attaque.

À moins d’une surprise qui serait historique, le tournoi féminin devrait se terminer par une finale entre le Canada et les États-Unis. Loin d’être farfelue, cette prédiction s’appuie sur une donnée historique : depuis l’introduction du tournoi féminin de hockey sur glace au programme olympique en 1998, toutes les finales ont opposé ces deux nations, à l’exception de Turin 2006, quand le Canada avait battu la Suède 4-1.

Les Canadiennes restent les plus titrées de l'histoire des Jeux Olympiques d'hiver, avec trois médaille d'or contre deux pour les Américaines. Ces dernières sont les tenantes du titre et comptent dans leur rang de grands noms tels qu’Hilary Knight, Brianna Decker et Kendall Coyne Schofield.

Mais le Canada n’est pas en reste et dispose également d’une force de frappe impressionnante avec, entre autres stars dans son effectif, Marie-Philip Poulin, triple médaillée olympique, Sarah Nurse, en argent en 2018, et Jocelyne Larocque, double médaillée olympique.

Le programme olympique de hockey sur glace de Beijing 2022

La compétition de hockey sur glace se tiendra du 3 au 20 février 2022.

Le site olympique de hockey sur glace de Beijing 2022

La compétition de hockey sur glace aura lieu au Palais Omnisports de Wukesong. Conçue et construite pour les Jeux Olympiques de Beijing 2008 (durant lesquels elle a accueilli la compétition de basket), cette enceinte polyvalente a été équipée d’une patinoire de hockey amovible en 2016, qui peut être transformée en terrain de basket en moins de six heures.

La salle a une capacité de 19 000 places.

Le format de la compétition olympique de hockey sur glace de Beijing 2022

La compétition de hockey sur glace des Jeux Olympiques proposera deux épreuves :

  • Tournoi masculin

Le tournoi masculin est composé de 12 équipes réparties en trois groupes:

Groupe A : Canada, États-Unis, Allemagne, Chine

Groupe B : COR (pour Comité Olympique Russe), République Tchèque, Suisse, Danemark

Groupe C : Finlande, Suède, Slovénie, Lettonie

Les pays qualifiés pour le tournoi masculin ont été sélectionnés en fonction du classement mondial de l’IIHF après les Championnats du Monde de Hockey sur Glace masculins 2019. Le Danemark, la Slovénie et la Lettonie se sont qualifiés en gagnant les tournois de qualification olympique organisés à la fin du mois d'août 2021.

Les quatre meilleures équipes du classement général de ces 12 équipes (les vainqueurs de groupe ainsi que le meilleur deuxième) seront directement qualifiées pour les quarts de finale et la phase à élimination directe. Les autres équipes joueront un match de barrage, dont les vainqueurs iront en quarts de finale.

  • Tournoi féminin

Le tournoi féminin est composé de 10 équipes réparties en deux groupes:

Groupe A : États-Unis, Canada, Finlande, COR, Suisse

Groupe B : Japon, Chine, Qualifié 1, Qualifié 2, Qualifié 3

Les six pays qualifiés pour le tournoi féminin ont été sélectionnés en fonction de leur classement mondial malgré les tournois qui n’ont pu se tenir en 2020, notamment avec l’annulation des Championnats du monde de hockey sur glace féminins 2020. Les qualifiés 1, 2 et 3 seront les vainqueurs des derniers tournois de qualification.

Les cinq équipes du groupe A et les trois meilleures du groupe B seront qualifiées pour les quarts de finale, qui ouvriront la phase à élimination directe.

L’histoire olympique du hockey sur glace

Le hockey sur glace a vu le jour au Canada au début du XIXème siècle. Il puise ses origines dans plusieurs jeux similaires de bâton et de balle pratiqués en Europe. Le mot "hockey" vient du mot en vieux français "hocquet", qui signifie "bâton".

Le premier tournoi olympique de hockey sur glace s’est tenu lors des Jeux d’été d’Anvers 1920, en Belgique, avec une compétition masculine. À cette époque, le hockey sur glace international, du fait de sa jeunesse, en était à ses balbutiements en terme d’organisation. Et pour cause, la Fédération internationale de hockey sur glace considère toujours ce tournoi de 1920 comme le premier Championnat du monde de hockey sur glace.

À la conclusion des Jeux d’Anvers 1920, le hockey sur glace a été inscrit au programme olympique d’hiver, qu’il a intégré dès les Jeux de Chamonix 1924, en France, les premiers de l’histoire.

Le Canada a largement dominé le tournoi de hockey sur glace des Jeux d’hiver, avec un total de 22 médailles, dont 13 en or. Le Canada a ainsi remporté l’or à six des sept premières éditions des Jeux d’hiver. Sa domination a pris fin aux Jeux de Cortina 1956 avec le sacre de l’Union Soviétique, qui allait s’imposer dans sept des neuf tournois olympiques suivants. L’équipe soviétique avait alors été battue en finale des Jeux de Lake Placid 1980 par les États-Unis : ce moment est resté gravé dans l’histoire olympique et du sport comme ‘Le Miracle sur Glace’.

Le tournoi féminin a connu sa première apparition au programme olympique lors des Jeux d’hiver de Nagano 1998. Sans surprise, l’épreuve a été remportée par le Canada, vainqueur de quatre des six médailles d’or possibles. Les États-Unis sont la plus grande menace du Canada. Les Américaines ont gagné deux titres olympiques acquis en finale aux dépens des voisines canadiennes.

Les Canadiennes Hayley Wickenheiser et Jayna Hefford sont les seules hockeyeuses ayant remportées cinq médailles (quatre en or et une en argent) aux Jeux Olympiques d’hiver. Vladislav Tretiak (COR) est pour sa part le hockeyeur le plus titré de l’histoire olympique, avec trois médailles d’or et une d’argent.