Florian Wellbrock remporte le 10 km en eau libre, Olivier 6e

L'Allemand Florian Wellbrock s'est imposé à l'issue de la finale de 10 km en eau libre masculin. Le Hongrois Rasovszky et l'Italien Paltrinieri complètent ce podium. Marc-Antoine Olivier termine à la 6e place.

Photo de Photo de Al Bello/Getty Images

L’Allemand Florian Wellbrock a été impérial lors de ce 10 km en eau libre masculin.

Le champion du monde en titre a mené la course de bout en bout sans jamais faillir pour s’adjuger cette médaille d’or olympique en 1 h 48 s 35. À 23 ans, c'est la deuxième médaille olympique de Wellbrock aux Jeux Olympiques de Tokyo après avoir remporté le bronze en 1 500 m en bassin. Il était aussi engagé sur l'épreuve du 800 m en bassin, où il avait terminé au pied du podium.

La bataille pour la médaille d’argent a été féroce entre l’Italien Gregorio Paltrinieri, champion olympique de 1 500 m à Rio et le Hongrois Kristof Rasovszky, champion du monde de 5 km en 2019. C’est finalement le Hongrois qui a remporté l’argent pour laisser le bronze à Paltrinieri.

Alors que Marc-Antoine Olivier avait passé plus de 7 km avec le groupe de tête, il est finalement arrivé 6e de cette course à 1 min 49 de l’Allemand.

Le film de la course

À 6h30 du matin heure locale, dans le splendide Parc marin d'Obaida qui offre une vue imprenable sur la baie de Tokyo, les 26 nageurs engagés sur le 10 km en eau libre masculin se sont élancés pour une course de sept boucles de 1,435 km. Et malgré l'horaire bien matinal, l'eau était déjà à 29 degrés, de quoi donner du fil à retordre aux nageurs qui allaient devoir gérer leur effort dans ces conditions difficiles.

Dès le départ de ce 10 km de natation en eau libre à Tokyo 2020, l’Allemand Florian Wellbrock a pris le large, distançant ses concurrents d’une dizaine de mètres. Marc-Antoine Olivier a décidé de le rejoindre tout comme le Hongrois Kristof Rasovszky pour former ce groupe de tête, laissant les autres nageurs loin derrière.

Après 30 minutes de course, les trois hommes de tête menaient toujours la charge avec un groupe de chasse à 30 secondes des trois hommes. À l’heure de course, l’Italien Gregorio Paltrinieri a fait un énorme travail pour revenir sur ce groupe de tête et pointait à huit secondes derrière la tête de course.

À deux tours de l’arrivée, le Grec Athanasios Kynigaki est venu rejoindre le groupe de tête tout comme l’Israélien Matan Roditi à 7 secondes. Ils étaient donc 6 à se positionner pour la bataille finale, mais avec déjà beaucoup d’énergie dépensée par l’Italien, le Grec et l’Israélien pour recoller le groupe.

Après 1h30 de course, Paltrinieri s’est décalé des pieds de Wellbrock et Olivier a décidé de lui emboiter le pas. Un choix pas forcément payant puisqu’ils ont laissé filer Wellbrock et Rasovszky.

À l’entrée du dernier tour, Wellbrock pointait en tête suivi de Rasovszky (+5 s) et un peu plus loin Paltrinieri (+13 s), Olivier (+16 s) et Roditi (+18 s).

Alors qu’il semblait confiant durant toute cette course, Marc-Antoine Olivier s’est retrouvé à l’arrière de ce groupe de tête, laissant filer ses espoirs de podium.

Florian Wellbrock a commencé son sprint à 400 m de l’arrivée même si aucun autre nageur ne semblait pouvoir le rattraper. Le gros duel s’est joué pour l’argent entre le Hongrois et l’Italien.

Près de 25 secondes après Wellbrock, c'est Rasovszky qui s'est emparé de la médaille d'argent suivi de l'Italien Paltrinieri qui s'offre une deuxième médaille après l'argent en 800 m en bassin.