Duplantis en or à la perche, Lavillenie 8e

Sans surprise, le Suédois Armand Duplantis a remporté l’or grâce à un saut à 6,02 m. Blessé à l’échauffement, Renaud Lavillenie s’est arrêté à 5,70 m.

Photo de 2021 Getty Images

À 21 ans, Armand Duplantis a décroché la médaille d’or olympique avec un saut à 6,02 m, ce mardi 3 août au Stade olympique.

L’Américain Christophe Nilsen décroche l’argent avec 5,97 m, et le champion olympique en titre Thiago Braz s’empare du bronze, avec 5,87 m.

Diminué par une blessure à la cheville contractée le 11 juillet, Lavillenie a de nouveau chuté lors d’un saut l’échauffement, n’ayant pas pu redresser sa perche et retombant sur le tartan, a terminé à la 8e position avec un saut à 5,70 m.

Les résultats détaillés du saut à la perche de Tokyo 2020

Le film de la finale de saut à la perche des Jeux de Tokyo 2020

Lors d’un saut d’échauffement, Renaud Lavillenie ne parvient pas déplier sa perche et doit atterrir sur le tartan du Stade olympique après une chute de plusieurs mètres de haut. Une alerte qui ne le met pas dans les meilleures conditions pour lé début du concours. Il décide d’ailleurs de faire l’impasse à 5,55 m quand ses concurrents principaux passent la barre au premier essai. 

Son premier saut est teinté d’interrogation et son visage rappelle celui de Kevin Mayer lors des Mondiaux 2019, qui avait dû abandonner à la perche pendant son décathlon, en raison d’une blessure au talon d’Achille. Mais son regard affiche une détermination sans faille. Il passe 5,70 m et pousse un cri ravageur. C’est parti.

Seul le champion olympique en titre brésilien Thiago Braz échoue au premier essai à 5,70 m, qu’il passe au second. 

Toujours souffrant, Renaud Lavillenie décide de nouveau de faire l’impasse à 5,80 m, désirant s’économiser pour tenter de jouer les premières places avec une barre supérieure. 

Le recordman du monde Armand Duplantis passe 5,80 m sans problème. Il a sauté 6,10 m cette saison en juin, et son véritable concours démarre plus tard. L’Américain Kc Lightfoot passe 5,80 m au premier essai, le Polonais Piotr Lisek également, tout comme le Grec Emmanouíl Karalís, qui réalise son record personnel.

Après un premier essai manqué à 5,80 m, Braz passe à son tour 5,80 m.

Prochaine étape, 5,87 m, que Braz passe au premier essai. 

Au tour de Lavillenie, au regard à la fois concentré et inquiet. Mais après une course sans problème apparent, il refuse de sauter. 

Un saut à la perche nécessite une coordination parfaite et une concentration totale. Une trop forte douleur est difficilement supportable dans ces conditions.

De son côté, Christopher Nielsen passe sans problème et Duplantis fait l’impasse. 

Ils ne sont plus que 3 perchistes à 5,92 m. 

Le premier essai de Thiago Braz est manqué, à l’instar de Lavillenie. Duplantis passe sans aucun problème.

La dernière chance de Lavillenie est de passer 5,92 m pour jouer la médaille. Mais si le premier essai ne passe pas loin, le second est trop juste. Le champion olympique de Londres 2012 est éliminé.

Nilsen continue sur sa lancée et passe 6,92 au deuxième essai, avant de réaliser son record personnel à 5,97 m. Thiago Braz s’arrête à 5,87 m, et Duplantis s’envole.

Sans problème à 6,02 m, il décide de s’attaquer à son record du monde, 6,18 m.
Après un premier essai à 6,19 m manqué de justesse, les deux suivants sont trop courts. 

Mais à 21 ans, il décroche l’or olympique.