Décès de Jacques Rogge, ancien président du CIO

Le président d’honneur du CIO, président de 2001 à 2013, est décédé à l’âge de 79 ans.

Le président d’honneur du Comité International Olympique, le comte Dr. Jacques Rogge, est décédé à l’âge de 79 ans.

Rogge a été le huitième président du Comité International Olympique, dirigeant l’organisation de 2001 à 2013.

Avant d’occuper cette fonction, le Belge était chirurgien orthopédique et diplômé en médecine sportive.

Sportif accompli, Rogge a représenté la Belgique lors de trois Jeux Olympiques dans la catégorie Finn de la voile (1968, 1972 et 1976). Il a également été sacré champion du monde en 1976, mais aussi 10 fois international de rugby pour son pays.

Après sa carrière d’athlète, il est devenu président du Comité Olympique Belge et des Comités Olympiques Européens. Il a aussi été désigné envoyé spécial pour la jeunesse, les réfugiés et les sports auprès des Nations Unies après son mandat de président du CIO.

En tant que président, Rogge a supervisé les Jeux de Salt Lake City 2002, Athènes 2004, Turin 2006, Beijing 2008, Vancouver 2010 et Londres 2012.

En évoquant la vie de Rogge, l’actuel président du CIO Thomas Bach a déclaré : « Avant tout, Jacques aimait le sport et être avec les athlètes. Il transmettait sa passion à tous ceux qui le connaissaient. Sa joie dans le sport était contagieuse ».

« Il a été un président accompli, permettant au CIO de se moderniser et de se transformer. Il sera rappelé comme un grand défenseur du sport chez les jeunes et pour avoir inauguré les Jeux Olympiques de la Jeunesse. Il était également un fervent partisan d’un sport propre et a lutté sans relâche contre les fléaux du dopage ».

L'ancien président du CIO Jacques Rogge (Buenos Aires, Argentine, 2013)

Le président Bach a ajouté : « Depuis qui nous avons été élus ensemble membres du CIO, nous avons partagé une merveilleuse relation d’amitié. Elle s’est poursuivie jusqu’à ses derniers jours, alors que l’ensemble du Mouvement Olympique et moi-même pouvions encore profiter de son expérience, notamment au sein du conseil d’administration de la Fondation Olympique pour la Culture et le Patrimoine ».

« L’ensemble du Mouvement Olympique pleure profondément la perte d’un grand ami et d’un amoureux du sport ».

En signe de respect, le drapeau olympique sera mis en berne durant cinq jours à la Maison Olympique, au Musée Olympique, et dans toutes les installations du CIO.

La carrière de Jacques Rogge

Né à Gand, Rogge était un fier chirurgien orthopédique et s’est servi de ses qualités de médecin tout au long de sa carrière d’administrateur dans le monde du sport.

« De la chirurgie, j’ai gardé un sens de l’humilité, de l’incertitude de la vie, de la fragilité de toutes les ambitions, dont j’avais le plus grand besoin », racontait Rogge dans une interview à The Independent.

Jacques Rogge a été un triple Olympien en voile

« Ce qui est inhabituel pour des gens dans sa position, avec ce genre de pouvoir, c’est qu’il semble juste être un homme tout à fait décent ». — Le champion olympique Jonathan Edwards sur Jacques Rogge

La lutte antidopage

Rogge a dirigé l’équipe olympique de Belgique dans les années 1980, avant de finalement devenir président du Comité Olympique Belge à partir de 1989.

Il avait foi dans le système antidopage et a consacré une grande partie de son temps et de ses ressources à la lutte contre le dopage durant son mandat de président du CIO.

« Je dis toujours que le dopage est au sport ce que la criminalité est à la société. Nous ne pouvons pas empêcher aux gens d’essayer de tricher, mais au moins, nous avons mis en place des contrôles antidopages rigoureux », avait déclaré le président Rogge.

Jacques Rogge photographié au début de son mandat de président du CIO

Développer le mouvement olympique

Alors qu’il était président des Comités Olympiques Européens, un poste qu’il a occupé de 1989 à 2001, Jacques Rogge a rejoint le Comité Exécutif du CIO en 1998.

En 2001, il est devenu président du CIO en lieu et place de Juan Antonio Samaranch.

Durant son mandat, les premiers Jeux Olympiques de la Jeunesse, une idée de Jacques Rogge, se sont tenus à Singapour en 2010.

L’objectif était de rassembler les meilleurs jeunes athlètes de la planète et de leur faire découvrir l’olympisme.

« Ce sont les stars de demain, et nous voulons leur donner la possibilité de concourir au plus haut niveau, tout en leur faisant bénéficier du programme éducatif, de la lutte contre le dopage, de la prévision des blessures : des choses qu’il est très utile de connaître afin que les athlètes se développent », expliquait alors Rogge.

Alors que son mandat de président du CIO touchait à sa fin, la BBC lui a demandé quel serait son héritage.

« C’est aux autres d’en juger. Mais je pense vraiment que le CIO est plus fort aujourd’hui que lorsque j’ai pris le poste ».