Ce que nous avons appris : bilan du badminton aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Du sacre de Viktor Axelsen au parcours historique de Chinese Taipei, nous revenons sur les moments les plus mémorables du badminton à Tokyo 2020, passons en revue les médaillés et nous projetons sur ce qui nous attend à Paris 2024.

Photo de 2021 Getty Images

Le badminton a été le théâtre de victoires surprises, d’incroyables renversements de situation et de l’émergence de nouvelles stars aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

Viktor Axelsen fait partie de ces nombreux joueurs à avoir réalisé son rêve en décochant l’or olympique.

La Chinoise Chen Yu Fei est devenue la plus jeune championne de badminton à Tokyo alors que la paire Lee Yang et Wang Chi-Lin de Chinese Taipei est entrée dans l’histoire en remportant la première médaille olympique de Chinese Taipei.

Avec les médailles d’or de Greysia Polii et Apriyani Rahayu, l’Indonésie a également brillé, s’ajoutant à la liste de l’élite des champions dans toutes les épreuves des Jeux Olympiques.

Ci-dessous, nous revenons sur les moments les plus mémorables, proposons un récapitulatif des médailles, et nous tournons vers les Jeux Olympiques de Paris 2024, dans tout juste trois ans !

Les 5 meilleurs moments du badminton à Tokyo 2020

Voici certains des meilleurs moments des Jeux Olympiques de Tokyo 2020, qui se sont tenus en 2021 :

1 - Viktor Axelsen défait le champion olympique en titre pour s'offrir le titre

Le Danois Viktor Axelsen a inscrit son nom dans les livres d’histoire lorsqu’il n’est devenu que le second joueur non-asiatique à remporter le titre masculin en simple. En bronze à Rio 2016, l’athlète de 27 ans était dans la forme de sa vie pour s’emparer de l’or olympique, le tout sans perdre un seul de ses six matchs à Tokyo 2020.

Le champion du monde 2017 a battu les deux prétendants chinois à la victoire finale sur sa route jusqu’à la consécration, écartant d’abord Shi Yu Qi en quart de finale puis le champion de Rio 2016 Chen Long en finale.

Seul un autre joueur non-asiatique avait réussi à être sacré champion olympique en simple : son compatriote Poul-Erik Houer-Larsen à Atlanta 1996. Ce dernier, présent sur le court pour participer à la cérémonie de remise des médailles de Tokyo, a déclaré au nouveau champion olympique : « Cela te guidera pour le reste de ta vie ».

Podium du simple homme en badminton à Tokyo 2020
Photo de 2021 Getty Images

2 - La Chine exerce sa domination, Chen Yu Fei étant sacrée en simple féminin

Chen Yu Fei s’est montrée à la hauteur de son rang de numéro une mondiale pour offrir à la Chine la médaille d’or en simple.

Âgée de 23 ans, l’athlète a réussi des débuts olympiques à couper le souffle, battant en finale la triple olympienne Tai Tzu-Ying. Pour la cinquième fois en huit éditions, la Chine remporte le tournoi en simple féminin.

En se rendant à Tokyo 2020 en 2021, le badminton chinois soulevait pourtant de nombreuses questions quant à son niveau, principalement parce qu’il n’avait participé à aucun tournoi international depuis le début de la pandémie en 2020.

Et pourtant, la délégation chinoise repart avec le plus grand nombre de médailles du Japon, où elle en a remporté deux en or et quatre en argent. Autrement dit, un joueur chinois était présent dans chacune des finales, le second titre olympique revenant à la paire Wang Yi Lyu et Huang Dong Ping face à leurs homologues chinois.

3 - Chinese Taipei remporte ses premières médailles en badminton

En arrivant à Tokyo 2020, aucun joueur de Chinese Taipei n’était jamais monté sur un podium olympique.

Mais le duo Lee Yang et Wang Chi-Lin, qui n’était pas tête de série du tournoi de double, a mis fin à cette disette, offrant non seulement à Chinese Taipei sa première médaille, mais également sa première médaille d’or dans la discipline.

Après s’être sorti de la phase de groupes sur la plus petite des marges, le duo de Chinese Taipei a trouvé son rythme lors de la phase éliminatoire. Ils ont ainsi battu les favoris japonais WATANABE Yuta et ENDO Hiroyuki en quarts de finale, puis les champions du monde en titre indonésiens Mohammad Ahsan and Hendra Setiawan en demi-finale. En finale, face aux champions du monde 2018 chinois Li Jun Hui et Liu Yu Chen, Lee et Wang ont réalisé l’exploit de s’adjuger la médaille d’or.

Le lendemain, leur compatriote Tai Tzu-Ying a elle remporté la médaille d’agent du simple féminin. C’est là sa première médaille en trois Jeux Olympiques, comme une illustration des progrès constants du badminton de Chinese Taipei aux Jeux.

4 - Greysia Polii et Apriyani Rahayu prolongent la série de victoire de l'Indonésie

À l’exception de Londres 2012, les joueurs de badminton indonésiens ont toujours ramené une médaille d’or des Jeux depuis les débuts olympiques de leur sport à Barcelone 1992.

Cette fois-ci, c’est la paire du double féminin, composée par Greysia Polii et Apriyani Rahayu, qui a réussi à se défaire des têtes de série numéro deux du tournoi en finale pour s’adjuger le titre.

Le chemin jusqu’à la victoire n’a pas été un long fleuve tranquille pour les Indonésiennes, qui ont dû aller au bout d’elles-mêmes pour remporter un quart de finale de plus d’une heure quarante de jeu ! Elles ont fait l’étalage d’une force mentale et physique à toute épreuve pour devenir la première paire indonésienne à décrocher l’or olympique en double féminin.

Cet exploit fait également que l’Indonésie devient le second pays, après la Chine, à avoir remporté une médaille d’or dans chacune des cinq disciplines du badminton aux Jeux.

Les médaillées d'or du double femmes à Tokyo 2020
Photo de 2021 Getty Images

5 - WATANABE Yuta assure une médaille pour la nation hôte

WATANABE Yuta était l’un des rares joueurs à prendre part à deux épreuves à Tokyo 2020. Il était ainsi aligné en double masculin avec son partenaire ENDO Hiroyuki, puis en double mixte aux côtés d’HIGASHINO Arisa.

Les espoirs de médaille de l’athlète de 24 ans ont été douchés en double, après la défaite des Japonais en quart de finale face aux futurs vainqueurs de Chinese Taipei, Lee Yang et Wang Chi-Lin. Mais il réussit à se reprendre et à atteindre les demi-finales du double mixte avec Higashino.

Malgré une victoire pour leur premier match, Watanabe et Higashino s’inclinent face aux futurs champions olympiques de Tokyo 2020, les Chinois Wang et Huang. La paire japonaise arrive à se ressaisir en petite finale et défait les Hongkongais Tang Chun Man et Tse Ying Suet pour offrir au pays hôte sa seule médaille des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 en badminton.

Un dernier regard sur les surprises du badminton

Les grosses surprises ont tendance à se réaliser lors des grands tournois. Tokyo 2020 n’a pas fait exception à la règle.

Plusieurs joueurs ont attiré l’attention au Japon, l’un d’eux répondant au nom d’Heo Kwanghee. Le Sud-Coréen a décroché la victoire de sa carrière en battant le champion du monde en titre et numéro un mondial Momota Kento. Une victoire surprise pour le joueur de 25 ans, qui a éliminé l’un des grands favoris à la médaille d’or.

La même chose peut être dite au sujet du Guatémaltèque Kevin Cordon. Il a réussi à écarter le Hongkongais Ng Ka Long en phase de groupes pour se hisser jusqu’à la phase à élimination directe, où il a battu des joueurs bien mieux classés que lui, à l’instar de Heo, qu’il a sorti en quart de finale.

Mais le parcours en conte de fées du joueur de 34 ans a pris fin en demi-finale face au futur champion olympique Viktor Axelsen. En petite finale, il n’a malheureusement pas pu venir à bout de l’Indonésien Anthony Sinisuka Ginting.

Même s’ils quittent Tokyo sans la moindre médaille, Cordon et Heo ont prouvé que le classement mondial ne garantissait en rien de s’imposer sur le court.

Viktor Axelsen(droite) et Kevin Cordon après la demi-finale masculine
Photo de 2021 Getty Images

Bonjour Paris 2024

À l’exception d’un seul, tous les autres médaillés d’or sont dans la vingtaine. De fait, bien des rivalités aperçues au Japon seront encore vivaces lors des Jeux Olympiques de Paris 2024.

Nous pouvons nous attendre à ce que Momota Kento revienne en quête de rédemption, tandis que les jeunes stars espèrent être au rendez-vous, entre le Malaisien Lee Zii Jia, le Chinois Ski Yu Qi et l’Indonésien Jonatan Christie, et se servir de leur expérience olympique pour briller à Paris.

Âgée de 23 ans, Chen Yu Fei est la plus jeune championne de Tokyo 2020. Débarrassée du fardeau d’être sacrée, elle peut se concentrer exclusivement à l’amélioration de son jeu. Sans aucun doute, elle fera partie des prétendantes à sa propre succession dans trois ans et aura à cœur d’inscrire un peu plus son nom dans les livres d’histoire.

La Sud-Coréenne An Seyoung est également à surveiller de près. Du haut de ses 19 ans, elle progresse régulièrement au classement mondial et espère suivre les pas de Chen lors des prochains Jeux, où elle briguera une médaille.

L’Indonésienne Greysia Polii est la médaillée d’or la plus expérimentée de ses Jeux. Pour les prochains, elle approchera les 37 ans, tandis que sa partenaire Apriyani Rahayu n'a que 23 ans. Il sera intéressant de voir si elles continuent de former cette paire, ou si Polii décide de prendre sa retraite, laissant à Rahayu le soin de former une nouvelle paire pour défendre son titre.

Quand et où regarder les replays du badminton sur Olympics.com

La réponse est là : Olympics.com/tokyo-2020/fr/replay

Les vidéos des meilleurs moments et les sessions complètes des courts sont disponibles.

Quand est-ce que les joueurs de badminton reprendront la compétition ?

Le World Tour BWF reprend le 7 septembre avec l’Open de Chinese Taipei, mais les prochains principaux tournois sont les Championnats du monde par équipes mixtes de la Sudirman Cup, qui débuteront le 26 septembre en Finlande, puis les finales de la Thomas et Uber Cup le 9 octobre au Danemark.

Les identités des athlètes qui y participeront ne sont pas encore connues.

Liste complète des médailles du badminton à Tokyo 2020

Simple hommes

Or : Viktor Axelsen (DEN)

Argent : Chen Long (CHN)

Bronze : Anthony Sinisuka Ginting (INA)

Simple femmes

Or : Chen Yu Fei (CHN)

Argent : Tai Tzu-Ying (TPE)

Bronze : Pusarla V. Sindhu (IND)

Double hommes

Or : Lee Yang & Wang Chi-Lin (TPE)

Argent : Li Jun Hui & Liu Yu Chen (CHN)

Bronze : Aaron Chia & Soh Wooi Yik (MAS)

Double femmes

Or : Greysia Polii & Apriyani Rahayu (INA)

Argent : Chen Qing Chen & Jia Yi Fan (CHN)

Bronze : Kim Soyeong & Kong Heeyong (KOR)

Double mixte

Or : Wang Yi Lyu & Huang Dong Ping (CHN)

Argent : Zheng Si Wei & Huang Ya Qiong (CHN)

Bronze : WATANABE Yuta & HIGASHINO Arisa (JPN)

VIVEZ OLYMPIQUE. À 100 %.

Événements sportifs en direct gratuitement. Accès illimité aux séries. Les actualités et les temps forts olympiques en exclusivité
Inscrivez-vous ici Inscrivez-vous ici